Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

canaille le rouge a trois ans !

En guise de bougies

 

 (trois bougies pour le moteur de la révolution ?)

 

Il se trouve que ce blog fête ce jour sa troisième révolution dans sa forme actuelle (sans que celle avec un "R" n'ai beaucoup avancé pour accomplir la sienne).

Comme dans la période "plein de très beaucoup de monde" se pressent pour évoquer, fêter, le plus souvent commémorer voir solennellement enterrer le congrès de Tours dont ce sera le90ème  anniversaire dans un mois, je vous propose ce petit bijou qui s'il n'est pas à lui seul l'actualité, il lui donne des clefs pour y réflechir.

J' y ai été incité par le message sympa d'une visiteuse du blog qui en prime m'a passé cette citation de Gramsci :

« La phase actuelle de la lutte des classes en Italie, avait écrit Gramsci dès le mois de mai 1920, est la phase qui précède : - ou la conquête du pouvoir politique de la part du prolétariat révolutionnaire pour le passage à de nouveaux modes de production et de distribution qui permettront une reprise de la productivité - ou une terrible réaction de la part des classes possédantes et de la caste gouvernante - Aucune violence ne sera négligée pour assujettir le prolétariat industriel et agricole à un travail servile : On cherchera à casser inexorablement les organismes de lutte politique de la classe ouvrière (le parti socialiste) et à incorporer les organismes de résistance économique (les syndicats et les coopératives) dans l’engrenage de l’Etat bourgeois. »

Gramsci, mai 1920

Ecrit dans les conditions d'il y a 90 ans, certes mais... si l'histoire ne repasse pas deux fois les plats elle cultive l'art de savoir accommoder les restes Sans attendre décembre, à l'occasion de ces trois ans, je nous offre ce qui suit, du même Gramsci  en guise de gâteau d'anniversaire.

Certes, Gramsci et pour cause n'était pas sur les pavés de cet automne 2010, certes il n'y a ni calque ni modèle (ce que toute l'oeuvre de Gramsci réfute), le syndicalisme qui n'est pas rapportable qu'a telle ou telle direction (sinon comment expliquer les cortèges, les organisations des piquets de grèves, des manifs etc.)n'a pas sombré (du moins pas tout) dans l'union sacrée.

Reste l'analyse du mouvement, des impasses et éccueil que Tours a permis d'éviter et la lecture des atouts et faiblesses du mouvement social de l'après boucherie de 14-18 en France, la crise d'alors... à l'aune du niveau de conscience dans le mouvement social. Non pas pour transposer mais réfléchir.

Le texte précédent et celui qui suit doivent y contribuer. 

 

 

Le Congrès de Tours

 

 

 

LISEZ LA SUITE

sur

canaille le rouge

Tag(s) : #Pages d"écriture
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :