Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles d'

Indépendance des Chercheurs

et du blog Notre Siècle :


http://science21..blogs.courrierinternational.com/archive/2011/03/20/cedh-et-crucifix-dans-les-ecoles-publiques-i.html

CEDH et crucifix dans les écoles publiques (I)


Le 20 mars, l'Indépendant publie, dans sa rubrique locale sur la ville de Carcassonne, un article intitulé « Parents, signe religieux et tenue vestimentaire : l'exclusion plutôt que le dialogue ? ». Evoquant un « Mardi Gras à l'école maternelle du Parc » dans la commune d'Uzès, Midi Libre plaide que « la laïcité de ce dynamique établissement public fut parfaitement respectée car aucun enfant n'opta pour un déguisement évoquant la religion ».  

 

La Dépêche fait état d'une conférence à Decazeville en souvenir du catalan Francesc Ferrer i Guàrdia, « anarchiste et pédagogue, fondateur de l'école moderne ».

 

Le 20 mars également, dans une note intitulée « Chacun sa croix », La Voix du Nord écrit « L'Italie n'aura pas à décrocher les crucifix des murs de ses écoles publiques », se référant à l'arrêt rendu le vendredi 18 mars par la Grande Chambre de la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH) dans l'affaire Lautsi et autres c. Italie (requête no 30814/06).

Pour la CEDH, s'il est vrai qu'en « prescrivant la présence du crucifix dans les salles de classe des écoles publiques », la réglementation en vigueur en Italie « donne à la religion majoritaire du pays une visibilité prépondérante dans l'environnement scolaire », une telle circonstance « ne suffit toutefois pas en soi pour caractériser une démarche d'endoctrinement ».

La Cour Européenne des Droits de l'Homme estime par voie de conséquence que « le choix de la présence de crucifix dans les salles de classe des écoles publiques relève en principe de la marge d'appréciation de l'Etat défendeur ».

Avec tout le respect dû à la CEDH, peut-on vraiment adhérer à un tel raisonnement que la Cour a adopté par quinze voix contre deux renversant un arrêt de chambre précédent rendu à l'unanimité dans le sens contraire ?

Et que faut-il entendre par « religion majoritaire » dans un pays ?

La religion n'est-elle pas censée rester dans la sphère privée de chaque citoyen ?

Même si la CEDH qualifie le crucifix de « symbole essentiellement passif », un tel vocabulaire permet-il dans la réalité d'évacuer le fond du problème ? Le renversement de jurisprudence ainsi intervenu nous apparaît suffisamment important pour lui consacrer une série d'articles sur ce blog.

la suite, sur le lien

http://science21..blogs.courrierinternational.com/archive/2011/03/20/cedh-et-crucifix-dans-les-ecoles-publiques-i.html ]


Cordialement

Le Collectif Indépendance des Chercheurs
http://science21.blogs.courrierinternational.com/
http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia

Tag(s) : #Education nationale
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :