Une détermination qui se renforce !
Un mouvement qui doit se durcir !


Les appels à la grève et le taux de grévistes plus importants sur l’ensemble du pays démontrent une opposition plus forte à la réforme gouvernementale.
Malgré l’ampleur des mobilisations, le gouvernement continue à ne pas voir la colère des salariés contre sa réforme des retraites.


L’obstination et le mutisme dans lesquels s’enferme le gouvernement depuis le début de l’annonce du projet de réforme des retraites en refusant d’ouvrir de véritables négociations avec l’ensemble des organisations syndicales sont une véritable provocation et ne doivent pas faire faiblir la détermination de millions de salariés à continuer le combat.


La mobilisation à Dunkerque et sur l’ensemble du pays ne faiblit pas, comme tente de le faire croire le gouvernement par le biais des médias…. Au contraire, le sentiment de ras le bol général est de plus en plus fort. Que ce soit sur la réforme des retraites, le pouvoir d’achat, l’emploi, les salaires, les conditions de travail, la protection sociale, ce sont l’ensemble de nos acquis sociaux qui volent en éclats !


La réforme des retraites du gouvernement est loin de répondre à l’enjeu de société qu’est celui de l’avenir des retraites. Elle est brutale et porteuse de recul social pour la quasi-totalité de salariés du privé, du public et des régimes spéciaux.


Les organisations syndicales constatent une forte potentialité à se battre tous ensemble tant dans le privé que dans le public.


La volonté de nos bases syndicales sur le Dunkerquois à lancer des mots d’ordre de grève et d’actions reconductibles est réelle !


Partout, des assemblées générales doivent s’organiser rapidement, dans toutes les entreprises pour décider avec l’ensemble des salariés une riposte d’ampleur pour durcir le mouvement.


Nous sommes dos au mur, nous n’avons plus le choix.


Sans attendre, les Unions Locales appellent les salariés à poursuivre la lutte dans les entreprises, et établissements du Secteur privé et public pour durcir le mouvement et mettre en débat la grève reconductible à partir du lundi 27 septembre en y intégrant le prochain rendez-vous :
Le 29 septembre 2010 manifestation à Bruxelles à l’appel de toutes les organisations syndicales européennes.


Les organisations syndicales du Dunkerquois se reverront

le mardi 28 septembre 2010 à 16 heures

pour analyser la situation et les suites à donner.


Faire plier le gouvernement, c’est encore possible !

Tout dépend de nous tous !