Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Article d'

Indépendance des Chercheurs :


http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/10/26/cnrs-universites-non-au-projet-d-accord-cadre.html

CNRS - universités :

NON au projet d'accord-cadre ! 

 Le 27 octobre, alors que l'Assemblée Nationale s'apprête à adopter définitivement le projet de loi sur les retraites adopté la veille par le Sénat, plusieurs autres opérations de démantèlement d'acquis sociaux et de services publics sont également mises à exécution après les résolutions adoptées il y a une semaine par le Parlement Européen appelant à une accélération de la casse sociale et institutionnelle. En particulier, va-t-on vers une disparition rapide du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) ?

 

Le projet d'accord-cadre entre le CNRS et la Conférence des Présidents d'Université (CPU) qui sera soumis au Conseil d'administration du Centre ce jeudi porte sérieusement à le craindre. Enrobé de pseudo-objectifs de façade tels que « la constitution de puissants sites d’enseignement supérieur et de recherche visibles à l’échelle internationale », etc... qui cachent une stratégie d'embrigadement de la recherche publique par les grands intérêts privés, l'accord-cadre organise le démantèlement du CNRS. Il proclame notamment que « le CNRS et la CPU sont favorables au principe de la délégation globale de gestion financière » des unités mixtes de recherche (UMR), gestion qui dans la grande majorité des cas reviendra à l'université « autonome » qui héberge l'unité. De même, les personnels du CNRS sont poussés vers des tâches d'enseignement et le statut même de chercheur à temps plein est menacé.

Est-ce autre chose qu'une marchandisation du travail de chercheur ?

Dans le cadre des universités prétendument « autonomes » en voie de privatisation, tout le monde doit « produire » la valeur marchande que devient l'enseignement. Et si cette politique est mise à exécution sous la « droite », elle n'est en réalité qu'une application des accords européens entérinés par la « gauche plurielle » il y a une dizaine d'années (processus de Bologne, stratégie de Lisbonne, Conseil Européen de Barcelone...). Y compris pour les retraites, sur lesquelles une large majorité des élus de « gauche » du Parlement Européen vient de voter, avec la « droite » et le « centre », la mise à mort du système français de retraite par répartition.

 

la suite, sur le lien

http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/10/26/cnrs-universites-non-au-projet-d-accord-cadre.html ]

 

Tag(s) : #Education nationale
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :