Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La France, la "communauté internationale" 

et "la défense de nos valeurs"

 

Où est la fameuse "Communauté internationale", active en Côte d'Ivoire  et qui voudrait imposer M.Ouattara en lieu et place du président légitime Laurent Gbagbo?

Alors que le dictateur  centrafricain le Général François Bozizé, un nervi  de la Françafrique préparait depuis des mois son hold-up électoral  de ce jour 23 janvier  2011 en Centrafrique.  Lisez la suite de ce document accablant  et la chronique d'un autre drame en gestation et annoncé  dans ce pays africain. Le cynisme de l'impérialisme est sans bornes.                                                                                                                               

Cette injustice est insupportable et doit être combattue sans retenue aucune.

 

Secrétaire Général de

ACTUS/prpe                                                                                                                                                       

 

Dr LEY-NGARDIGAL  Djimadoum

 

Flash spécial :

Elections du 23 janvier 2011 en Centrafrique.

 

1.    Les listes électorales qui ont été affiché ce matin à Mbaïki ne représente qu'environ 30% des électeurs de la ville avec une majorité de personnes identifiée comme sympathisant KNK. Tous les responsables des bureaux de vote sont militants du parti Orange dont 60% viennent de Bangui. Cette situation a engendré des troubles ce matin à Mbaïki et la situation reste tendue dans la ville.

 

2.   Le ministre résident de la Lobaye, le colonel Parfait Mbaye  été appréhendé ce matin à Mbaïki avec une cargaison d'urnes préalablement bourrée en faveur de Yangouvonda.

 

3.   A Berberati, l'autre colonel du gouvernement a fait descendre sur la ville des centaines de militaires en civil pour aller non seulement voter pour lui, mais procéder à l'échange des urnes bourrées qui sont stockées depuis 4 jours à quelques encablures de Bertberati dans le village où a grandi l'ancien mécanicien/menuisier devenu le vice-président de la république parce que neveu de…

 

4.   Autre information importante, il est prévu un bataillon spécial pour créer des incidents à Bouar, Berberati, Carnot, Nola, Bozoum, Paoua, Bambari, Bria, Mobaye, Bangassou, Ouango-Bangassou, dans les 2ème,3ème,4ème,5ème,6ème et 7ème arrondissements de Bangui afin tous ces centres favorables au RDC et au MLPC et permettre à Yangouvonda son passage en force.

 

5.   A nola, un seul bureau de vote était affiché à la mi-journée.

 

6.   A Bambari, la répartition des bureaux de vote est inéquitable certains inscrits doivent faire 5 km pour accomplir leur devoir citoyen.

 

7.   A Bria, pour leur faire payer l'interdiction qui a été de rentrer dans la ville, Bozizé a donné l'ordre que les listes ne soient pas affichées  demain matin.

 

8.   A Alindao, une partie de la population a déchiré la liste affichée car elle est mécontente à cause des omissions.

 

9.   De kongbo à Bambouti en passant par Kembe, Bangassou, Ouango et tout le littoral Oubanguien, aucune liste n'était affichée  jusqu'à midi.

 

10. De Rafaï à Bambouti, le matériel electoral n'est que partiel.

 

11. Les cartes d'électeur sont toujours introuvables.

 

12. Les tribunaux qui devraient ouvrir aujourd'hui pour fournir les dérogations devant permettre aux omis et aux non d'aller voter sont demeurés portes closes.

Les heures à venir sont inquiétantes.  Chers compatriotes et amis de la RCA, faites circuler le message car selon les rumeurs, d'ici à demain, le pays sera en blackout total : plus de net, plus de téléphone pour permettre à Yangouvonda le rejeté de réaliser son forfait : La patrie ou la mort nous vaincrons. Game is over for Bozizé.

 

Zedzouïna

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Contre l'impérialisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :