Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


PARU SUR
LE PLAN B

Le 15 septembre 2009, l’émission « Le téléphone sonne » de France Inter propose aux auditeurs d’adresser aux invités des questions sur le thème « Quel rôle peut jouer l’Europe dans la régulation des excès de la finance ? »

L’émission ronronne jusqu’à l’intervention d’un auditeur prénommé Gaëtan...

Pour franchir la barrière du standard, Gaetan annonce la question la plus conformiste qui lui passe par tête :
« Pour faire face à la crise l’Europe devrait agir comme un seul homme. Alors quand est-ce que nous aurons un ministre de l’économie européenne ? »
Elle est aussitôt retenue.

Mais une fois à l’antenne, les choses ne se passent pas tout à fait comme prévu…


Stéphane Leneuf (l’animateur) : Gaëtan, retour au standard, Gaëtan vous nous appelez de la région Rhône-Alpes, bonsoir Gaëtan, allez-y, posez votre question.

Gaëtan : Bonsoir. Vous savez que les dirigeants européens présentent régulièrement Robert Schuman comme un des fondateurs de l’Europe alors que Robert Schuman a voté les pleins pouvoirs à Pétain en 1940 et a ainsi trahi la République.
Alors pourquoi cette présentation d’un traître en héros ?

Long silence

Jean-Luc Dehaene : Vous parlez de qui là ?

Pervenche Berès : – Ca c’est une question pour les Chrétiens-Démocrates.

Stéphane Leneuf : [avec un rire d’idiot du village européen] Robert Schuman. C’est une question pour les Chrétiens-Démocrates, alors Jean-Luc Dehaene.

Jean-Luc Dehaene : Moi je, je constate

Stéphane Leneuf : On est, on est hors de l’actualité, mais enfin répondons à notre auditeur

Jean-Luc Dehaene : Moi je, je connais pas l’histoire française, moi je constate que Schuman, sur proposition de Monnet et avec Adenauer et d’autres, euh, ont fait une proposition qui a sauvé l’Europe après la seconde guerre mondiale, euh, et a réalisé la stabilité que nous connaissons actuellement et qui a même été élargie à l’Europe de l’Est.

Stéphane Leneuf : Quentin, Quentin Dickinson

Quentin Dickinson [« spécialiste » des questions européennes à France Inter] :
Oui, je crois qu’il faut surtout éviter de juger le passé avec les yeux d’aujourd’hui euh à cette époque, est-ce qu’on savait ce qui allait se passer par la suite ? Est-ce que le fait voter les pleins pouvoirs à Pétain ne paraissait pas de quelque chose de très raisonnable à l’époque sans connaître la suite des évènements ?

Stéphane Leneuf : Retour à l’actualité.

Jean-Luc Dehaene : Même Mitterrand a eu ses…

Stéphane Leneuf : Retour à l’actualité avec Aziz qui nous appelle de Paris, bonsoir Aziz....

Tag(s) : #Europe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :