Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Déclaration de l’Arc Républicain de Progrès


à l’occasion de la journée mondiale de la francophonie,


Bagneux, 20 mars 2010


L’A.R.P. regroupe le comité Valmy, le Pôle de Renaissance Communiste en France, le Collectif Républicain des Gaullistes de Gauche, Résistance et Renouveau Gaulliste, le Rassemblement Républicain et Citoyen et « Penser la France ».

 


Socle de la nation et de la francophonie, la langue française est gravement menacée par une politique linguistique inavouée visant à basculer la France au tout-anglais.

Cette politique est d’abord celle du grand patronat qui, de plus en plus, bascule à l’anglais sa communication interne et externe, la dénomination de ses enseignes, etc.

Elle est aussi celle, inavouée et inavouable, du président de la République et de son gouvernement : ainsi, Valérie Pécresse, ministre de l’Université et de la Recherche intrigue-t-elle pour exempter la recherche française et l’université du champ d’application de la loi Toubon qui protège, si mal et si peu, la langue française ; c’est N. Sarkozy en personne qui a annoncé la réforme des lycées dont un des éléments, dit « plan d’urgence pour les langues », vise non à renforcer l’enseignement des langues vivantes dans leur diversité tout en renforçant prioritairement l’enseignement du français, mais à faire enseigner plusieurs disciplines dites non linguistiques en « langue étrangère », en réalité en anglais. Le message est clair, il s’agit de faire croire aux élèves que l’avenir n’est pas à la poussiéreuse langue de Molière et de Victor Hugo, mais au « globish » et spécialement au « Wall Street English » promu dans les rames du métro parisien.

A l’arrière-plan de cette politique linguistique, il y a la volonté acharnée de nos élites, y compris d’une bonne partie de la « gauche » établie, d’aligner notre pays sur les normes régressives du contre-modèle social anglo-saxon dans le cadre de l’Union européenne. Casse culturelle et linguistique, casse sociale, casse nationale ne font qu’un. A l’arrivée, il s’agit de dissoudre notre pays dans la mondialisation euro-libérale et dans l’Europe supranationale qui, en violation de ses principes proclamés, promeut ouvertement l’anglais comme langue unique de communication à l’échelle du sous-continent, détruisant au passage non seulement le français, mais toutes les langues nationales. Cette politique linguistique est en outre porteuse de lourdes discriminations à l’encontre des citoyens français qui ne parlent pas l’anglais, et même à l’encontre de tous les francophones puisque nombre d’entreprises, dans l’indifférence totale de la HALDE, recrutent désormais des cadres « langue maternelle anglais ».

En conséquence, l’A.R.P. appelle tous les vrais républicains, les patriotes, les syndicalistes et les vrais progressistes, à s’insurger contre cet assassinat de la langue française qui annonce et accompagne la destruction de la République et de la Nation.

L’avenir n’est pas à la langue, à la pensée, à la politique uniques de la mondialisation néo-libérale, il est à la diversité des langues et des cultures et à la souveraineté des peuples coopérant sur la base des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :