Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Des élections législatives anticipées auront lieu en Grèce le 29 avril 2012. Ces élections étaient initialement prévues pour 2013, conformément à la Constitution, mais la signature de l'accord ayant conduit à la formation en novembre 2011 d'un gouvernement d'union nationale, en vue de ratifier et mettre en œuvre les mesures de rigueur élaborées en concertation avec les autres pays de la zone euro et le FMI, incluait comme condition l'organisation d'élections anticipées. Le 13 février 2012, le gouvernement annonce la tenue de ces élections au mois avril, peu après le vote par le Parlement d'un nouveau plan de rigueur particulièrement drastique.

 

Forces en présence

Les  principaux partis politiques pressentis pour participer à ces élections sont :

§                    Le Mouvement socialiste panhellénique (PASOK), vainqueur des élections législatives d'octobre 2009. Le PASOK avait alors obtenu 43,9 % des suffrages exprimés et 160 sièges. Son président,Georges Papandréou, a pris la tête du nouveau gouvernement. Le PASOK a subi un nombre important de défections au sein de son groupe parlementaires qui ont affaibli Papandréou et ont progressivement poussé celui-ci à la démission.

§                    La Nouvelle Démocratie (ND) est un parti de droite qui a dirigé le gouvernement à plusieurs reprises. La ND avait été vaincue par le PASOK en 2009, obtenant 33,5 % des voix et 91 sièges. La ND participe au gouvernement d'union nationale mis en place en novembre 2011 en alliance avec le PASOK et la LAOS. A l'époque, cette participation avait été conditionnée à l'organisation d'élections anticipées.

§                    Parti communiste grec (KKE) est un parti d’obédience marxiste-léniniste, très présent dans les mouvements sociaux. Le KKE avait obtenu 7,5 % des voix et 21 sièges lors du scrutin de 2009.

§                    L'Alerte populaire orthodoxe (LAOS) est un parti d'extrême-droite qui avait obtenu 5,6 % des voix et 15 sièges lors des élections de 2009. La LAOS a participé au gouvernement d'union nationale jusqu'au 10 février, quand ses quatre ministres ont remis leur démission pour protester contre les mesures de rigueur proposées au vote des parlementaires.

§                    La Coalition de la gauche radicale (SYRIZA) est une alliance de plusieurs partis de la gauche antilibérale et de l'extrême-gauche, dont la principale composante est Synaspismós. La SYRIZA avait obtenu 4,6 % des voix et 13 sièges lors des élections législatives de 2009.

§                    La Gauche démocrate (DIMAR) provient d'une scission du courant modéré de Synapismos, en désaccord avec l'orientation jugée trop radicale de leur mouvement. 4 députés élus en 2009 sur les listes de la SYRIZA en sont membres.

§                    L'Alliance démocrate est une scission de la ND menée par quatre députés hostiles au soutien de leur ancien parti aux plans de rigueur.

§                    Les Verts écologistes sont un parti se revendiquant de l'écologie politique, qui avait échoué en 2009 à faire son entrée au Parlement en obtenant 2,5 % des voix.

§                    Aube dorée est un parti ultranationaliste et néonazi fondé en 1993, qui a connu ses premiers succès électoraux lors des élections municipales de 2010 à Athènes, en obtenant un député au conseil municipal.

 

La composition politique du parlement sortant est la suivante, avec l'évolution par rapport à la composition à la suite des élections précédentes :

Intentions de vote

Les différentes enquêtes sur les intentions de vote menées par les instituts de sondages grecques laissent envisager un effondrement du PASOK, une stagnation, voire un recul de la ND et de la LAOS, et une très forte poussée des partis de la gauche radicale. Aucun parti ne devrait être en mesure d'obtenir la majorité absolue des sièges à pourvoir.

 

                         PASOK    ND      KKE     LAOS  SYRIZA  DIMAR    Verts  DISY  XA

§                         Mouvement socialiste panhellénique – 131 sièges (en diminution 29)

§                         Nouvelle Démocratie – 62 sièges (en diminution 29)

§                         Parti communiste grec – 21 sièges

§                         Alerte populaire orthodoxe – 14 sièges (en diminution 1)

§                         Coalition de la gauche radicale – 9 sièges (en diminution 4)


§                         Alliance démocrate – 4 sièges (en augmentation 4)

§                         Gauche démocrate – 4 sièges (en augmentation 4)

§                         Char citoyen panhellénique – 1 siège (en augmentation 1)

§                         Citoyens libres – 1 sièges (en augmentation 1)


§                         Indépendants – 53 sièges

                      Fév. 201233

Pulse

13,5 %

27 %

12,5 %

5,5 %

12 %

11,5 %

3,5 %

3 %

3 %

Autres — 8,5 %

Fév. 201234

Public Issue

8 %

31 %

12,5 %

5 %

12 %

18 %

3,5 %

2 %

3 %

Autres — 5 %

Fév. 201235

VPRC

11 %

27,5 %

14 %

4,5 %

13,5 %

16 %

3,5 %

2 %

2,5 %

Autres — 5,5 %

 

Élections 2009

43,9 %

33,5 %

7,5 %

5,6 %

4,6 %

-

2,5 %

-

-

Autres — 2,3 %

 

Date

Institut

PASOK

ND

KKE

LAOS

SYRIZA

DIMAR

Verts

DISY

XA

Autres/Indéci

Tag(s) : #Europe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :