Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Source / auteur :

http://www.spterritoriaux.cgt.fr |

Communiqué 3 novembre 2010

 

De mépris en mépris,
la ville de Paris veut le bras de fer !!!

mis en ligne dimanche 7 novembre 2010

par Ludo


Le Syndicat CGT du Nettoiement a toujours déposé des préavis de grève contre la réforme des retraites du gouvernement, pour les reclassements indiciaires et déroulements de carrière (salaires) des Eboueurs, des Chefs d’équipe et Agents d’Encadrement du Nettoiement et l’emploi.

 

 

Si le gouvernement est responsable sur les questions de retraite, de salaire et d’emploi ; nos employeurs le sont aussi.
Donc le gouvernement peut donner satisfaction à nos revendications, le Maire de Paris (notre employeur) le peut aussi.

 

 

Si le Maire de Paris ne peut à lui seul faire reculer la réforme des retraites, il participe activement en manifestant avec les salariés, les retraités, les étudiants, les lycéens à combattre cette réforme.
 

Il peut, sur autre plan, participer activement à l’amélioration des conditions de travail, de vie des agents de la ville et du département de Paris en augmentant les salaires et en créant de l’emploi.

 

 

Mais, il se refuse à le faire !!!

Les travailleurs de la ville de Paris en grève continue depuis le 12 octobre 2010 et en occupation depuis le 19 octobre 2010 ne peuvent pas comprendre ce grand écart !!!

 

 

Encore une fois et pour la 3ème fois, les agents grévistes avec le Syndicat CGT du Nettoiement ont obtenu, en s’invitant ce jour à l’inauguration par le Maire de Paris de la Place Clichy, une nouvelle rencontre.
 

Rendez-vous ce jour à 15h00,

début de la rencontre avec la DRH et la DPE : 15h21,

fin de la rencontre 15h32 !!!

 

Que s’est il passé ?

Mépris, Mépris, Mépris…

La DRH n’a de cesse de rappeler l’histoire et propose un calendrier !!!
Comment sortir de 23 jours de grève et de 16 jours d’occupation qui vont coûter très cher aux contribuables avec un calendrier !!! Alors que nos revendications ne coûteraient pas un centime aux contribuables parisiens, puisque nous le rappelons, nous revendiquons :
 

-  de transformer une prime de 15 €/mois en points d’indice pour l’intégrer dans le salaire de base.
De l’aveu de la DRH elle ne veut pas le faire.
-  de donner un véritable coup de pouce au dernier échelon pour permettre aux agents de partir avec une meilleure pension et cela permettrait d’embaucher des jeunes.
 

Cette revendication est, de fait, auto- financée puisque la différence entre un ancien et un jeune embauché est d’environ de 500 € par mois.

 

 

Le Maire de Paris n’accepte pas nos revendications, c’est une histoire de « principe » !!!
Il fait d’autres choix :
 

-  Il fait collecter les déchets par une multitude d’entreprises privées qui tournent quasiment 24 heures sur 24, avec des salariés qui travaillent dans les pires conditions possibles et dans une grande illégalité.
-  Il préfère payer des heures supplémentaires aux non grévistes.
-  Il paie des Maîtrises, des Conducteurs et des Eboueurs (environ 200 personnels/jour) à ne rien faire dans les deux garages bloqués alors qu’il pourrait les dispatcher sur d’autres garages et sur le terrain.
-  La Direction de la Propreté et de l’Eau donne l’ordre d’abandonner le tri sélectif pendant la grève, nous ne pouvons imaginer que le maire de Paris n’est pas au courant.
-  En poursuivant la non prise en compte de nos revendications, il fait le choix d’un enfouissement des ordures ménagères et du tri sélectif dans des zones éloignées de Paris plutôt que de les traiter comme il se doit.

 

Il fait le choix d’un gâchis financier ENORME à la charge du contribuable.
Il fait le choix d’un gâchis pour l’écologie.
 

De plus, la Mairie de Paris fait mentir en direct à France 3 Île de France le 2 novembre 2010, Madame Anne HIDALGO « Bras Droit de Monsieur Bertrand DELANOË » puisqu’elle déclare que la ville de Paris et ses services prennent des nouvelles tous les jours des grévistes.
 

C’EST FAUX !!!
 

Nous le rappelons tous les contacts ont été pris par notre Organisation Syndicale, ce jour vers 11h00 nous avons demander au Secrétariat de Madame HIDALGO qu’elle prenne contact avec nous, à l’heure où nous écrivons (18h12) :

SILENCE RADIO !!!

 

 

Le Maire de Paris préfère le bras de fer !!!

La grève et l’occupation sont reconduites, le seul responsable est le Maire de Paris. Nous rappelons que nous sommes prêts à reprendre le travail et prêts pour un débat public avec le Maire de Paris.

Samedi 6 novembre 2010, si la situation n’est pas débloquée, nous organisons à la suite de la manifestation, un concert de solidarité avec les grévistes à 20h00 au 43 rue Brunesseau Paris 13ème.

Tag(s) : #Social
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :