Mardi 19 juin 2012 2 19 /06 /Juin /2012 08:46

INFO REPRISE SUR

LE BLOG DE JACQUES TOURTAUX

Grève des salariés de Radio France

pour dénoncer le redéploiement des effectifs

 

Radio France

  le 18 Juin 2012

 

Les salariés de Radio France se rebellent

Les antennes de Radio-France subissent toute la journée de lundi, des interruptions, à la suite d’un mouvement de grève initié par l’intersyndicale de la Maison Ronde.

Y a-t-il un plan social déguisé à Radio-France? Hier, les salariés de la Maison-Ronde se sont mis en grève, pour la journée, à l’appel de l’intersyndicale (CGT, SUD, CFDT, SNJ, SNJ-CGT). En cause, la volonté de la direction de redéployer les effectifs pour occuper le terrain du multimédias.

Marche forcée vers le multimédia

 Aline Pailler, élue CGT de France Culture, explique que les antennes de « France Inter, France Info, France Culture, et le réseau France Bleu » ont été perturbées. « Le réseau France Bleu est sans doute le plus touché par les restructurations », d’où une mobilisation forte des salariés pour cette journée d’action. « Ce que prépare la direction, c’est un plan social déguisé », explique la journaliste. « La direction de Radio-France a décidé de moderniser, mais en nous conduisant à marche forcée vers le multimédia, sans créer de postes », s’indigne-t-elle. Conséquence : « des tas de postes ont été déshabillés, et les salariés n’en peuvent plus », relève-t-elle.

L’intersyndicale a choisi le 18 juin, justement parce que cette date se situe au lendemain d’une élection, soit une journée de forte écoute des radios. Le mouvement est largement suivi, a priori : « Avant, il suffisait qu’une personne soit en grève dans un service pour bloquer la diffusion. Depuis 2008, la direction a le droit de remplacer les grévistes ». L’absence de prise d’antenne montre donc que les salariés étaient suffisamment nombreux pour bloquer la diffusion des émissions régulières.

 "Périmètre d'emplois constants garanti"

 Interrogée par l’AFP, la direction de Radio France a indiqué qu'« elle regrettait la décision de plusieurs organisations syndicales », de priver les auditeurs d’antenne au lendemain d’un moment important de la vie politique ». « Le projet de redéploiement interne est axé sur le développement des nouveaux medias, il repose sur périmètre d’emplois constants garanti par le Contrat d’objectifs et de moyens signé avec l’Etat », assure-t-elle. « C’est une démarche de modernisation pour assurer à l’ensemble des personnels des garanties de moyens", proteste-t-elle.

Cette grève intervient aussi dans un contexte particulier.

Depuis deux ans, la CGT se bat contre la dénonciation des conventions collectives de l’audiovisuel public. « Nous avons obtenu un prolongement des négociations  mais la direction les bloque sans cesse car elle veut nous faire passer des statuts qui cassent nos acquis : isolement du salarié, polyvalence… Soit des notions de management qui ont déjà fait leurs preuves à France Télécom », s’indigne Aline Pailler.

La CGT a envoyé, dès le lendemain de son élection, un courrier à  François Hollande pour lui réclamer un moratoire sur la renégociation de la convention collective. Le président de la République a répondu le 8 juin, en proposant un rendez-vous avec la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filipetti, et un autre rendez-vous à l’Elysée. Affaire à suivre.

http://www.humanite.fr/medias/les-salaries-de-radio-france-se-rebellent-499013

 

 

Par Jean Lévy - Publié dans : Lutte de Classe
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés