Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Dépêches de l'Education
 Jeudi 4 février 2010

Des établissements du secondaire
en grève
en Seine-Saint-Denis


Des enseignants de collèges et lycées de Seine-Saint-Denis, principalement d'Aubervilliers, étaient en grève jeudi, la plupart pour protester contre la politique du gouvernement en matière d'éducation.

Alors que certains établissements en grève fin janvier ont repris le travail, de nouveaux se sont lancés dans le mouvement.

Depuis lundi, des enseignants du collège et lycée Henri Wallon, à Aubervilliers, se sont mis en grève. Ils ont été rejoints mercredi par des collègues du lycée Le Corbusier, dont l'accès était bloqué jeudi matin, puis jeudi par des enseignants de deux collèges.

Selon le syndicat Snes, des professeurs d'un collège de Pantin étaient également en grève jeudi.

"On proteste contre la suppression de postes prévue à la rentrée prochaine et les conditions de travail qui se dégradent", a déclaré à l'AFP Loris Castellani, du Snes.

Selon la CGT, un collège de Drancy et un lycée professionnel de Pantin devaient rejoindre le mouvement mardi prochain.

"Précarité, suppressions de poste, dégradations des conditions de travail, casse de la formation, ça suffit !", a lancé la CGT dans un communiqué.


Par ailleurs, un collège de Montreuil n'accueillait pas les élèves jeudi, demandant un renforcement des personnels chargés de la vie scolaire (notamment les surveillants).

Le lycée professionnel Jean-Pierre Timbaud à Aubervilliers n'a pas accueilli d'élèves depuis le 29 janvier. Les enseignants, qui disent exercer leur droit de retrait, déplorent des "normes de sécurité non respectées" et "une suite d'événements graves survenus" fin janvier. "Nous avons très peur pour la sécurité des élèves et du personnel", a déclaré une enseignante Marie Pluchon. Les enseignants demandent que l'établissement soit placé en zone sensible pour avoir deux proviseurs adjoints, selon Mme Pluchon.


Pour l'inspecteur d'académie Daniel Auverlot, "il faut relativiser car sur un total de 184 établissements en Seine-Saint-Denis, le mouvement en touche 5 ou 6". "Au lycée Henry Wallon d'Aubervilliers, moins d'un tiers des enseignants étaient en grève en début de semaine", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, des parents d'élèves du primaire, principalement à Saint-Ouen, continuent de réclamer plus de remplaçants, et ont prévu d'occuper une école de la ville vendredi soir.

Tag(s) : #Social
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :