Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'Olivier Berruyer

23
Sept
2014

 

 

Je l’avais vu passer, mais comme ça revient déjà d’actualité….

Le vendredi 12 septembre, Dominique de Villepin a remis son costume de diplomate pour alerter sur les dangers d’une intervention militaire d’ampleur au Moyen-Orient. Invité de BFMTV, l’homme du discours à l’ONU pour dire «non» à une intervention en Irak en 2003, estime que la décision de Barack Obama d’engager une grande coalition sur le terrain est «absurde et dangereuse». Il y voit une «troisième guerre d’Irak» qui aura pour conséquence de «multiplier» les foyers de terrorisme.

«Il serait temps que les pays occidentaux tirent les leçons de l’expérience. Depuis l’Afghanistan, nous avons multiplié les interventions militaires, pour quel résultat ?

Il y avait en 2001 un foyer de terrorisme central? Un. Aujourd’hui? Une quinzaine», assure l’ancien premier ministre. «L’État islamique, c’est l’enfant monstrueux de l’inconstance et de l’arrogance de la politique occidentale», assène Dominique de Villepin.

François Hollande est arrivé en Irak ce vendredi, quelques heures après que Barack Obama a obtenu le soutien de dix pays arabes à la campagne lancée pour «éradiquer» les djihadistes de l’État islamique en Irak et jusqu’en Syrie. «Nous souhaitons, en plein accord avec les États-Unis, élargir cette démarche pour montrer que ce n’est pas qu’une opération militaire en Irak, mais c’est une opération plus large qui comprend toutes les dimensions nécessaires à une lutte qui prendra du temps», a indiqué l’entourage du chef de l’État.

Pour Dominique de Villepin, «on se précipite sous le coup de l’émotion et sous la pression de la politique intérieure». En France comme aux États-Unis. Et le diplomate met en garde sur ce que peut faire «un État faible avec la chose militaire». «On voit la situation politique de la France et on peut s’inquiéter de voir un président s’engager dans cette affaire avec la crise intérieure», poursuit-il. «Il est manifeste qu’il y a une compensation par l’intervention militaire à la situation de crise nationale.»

Source : Le Figaro,12/09/2014

============================================

“L’annonce par le président Obama d’une grande coalition pour engager une troisième guerre d’Irak est une décision absurde et dangereuse, a fustigé Dominique de Villepin, alors que François Hollande est justement à Bagdad ce vendredi. Il serait temps que les pays occidentaux tirent les leçons de l’Afghanistan. Il y avait en 2001 un foyer central de terrorisme. Aujourd’hui, il y en a une quinzaine. Nous les avons multiplié”.

Aujourd’hui, aller faire la guerre dans cette région, c’est prendre le risque de fédérer contre nous“, a asséné Dominique de Villepin, déplorant une guerre précipitée par l’émotion, et qui s’interrogeant: “combien de terroristes allons-nous créer?

“La guerre dans le terrorisme et les crises identitaires, c’est mettre de l’huile sur le feu. A chaque fois qu’on fait une guerre, on doit en faire une autre pour réparer notre incompétence” à répondre à la menace terroriste, a-t-il encore déploré.

Dès lors, comment lutter contre le terrorisme? “La première chose à faire est de toujours respecter le droit international. Deuxièmement, cette région, il ne convient pas de la précipiter dans une nouvelle guerre mais de lui faire prendre ses responsabilités”, a estimé Dominique de Villepin.

Source : BFMTV.com

Alors, ce 22 septembre, merci M. Hollande !

Et en plus, ça marche, personne ne se dit que les gouvernements du Paraguay, d’Inde, d’Afrique du Sud, de Corée, du Vietnam, d’Indonésie ne voient pas l’urgence d’aller bombarder l’Irak… :

 

 

Tag(s) : #Contre l'impérialisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :