Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
Isère-Nord
SAINT-QUENTIN-FALLAVIER
 
Les femmes de chambre
en grève

 

Les femmes de chambres effectuant le ménage dans une dizaine d’hôtels du Nord-Isère, pour le compte de la société de nettoyage ONET, ont décidé de poser leur chiffon ce lundi matin.

« Les femmes de ménage
ne sont pas des esclaves »

 

« On en a marre, témoigne cette employée berjallienne. On nous impose une cadence de 4 chambres par heure que l’on ne peut pas respecter.

Par ailleurs, nous sommes payées à la chambre (soit 1,79 €) et non pas à l’heure, contrairement à ce qu’indique notre contrat de travail.

 

Nos heures supplémentaires ne sont en outre pas payées, de même que certaines tâches complémentaires comme le rangement et le nettoyage de la lingerie, la sortie des poubelles, ce qui représente environ 20 minutes par jour ».

 

« Les femmes de ménage ne sont pas des esclaves », renchérit Miloud Aziz, le délégué syndical CGT, à l’origine du mouvement. Un mouvement qui ne concerne que la branche hôtellerie de l’agence ONET, basée sur la zone d’activité de Chesnes à Saint-Quentin-Fallavier, soit 30 personnes sur un total de 426 salariés.

 

Une rencontre avec la direction est prévue ce matin.

 

L’entreprise ONET Propreté qui compte 180 agences en France est leader national dans le secteur de la propreté. Elle est habilitée à intervenir dans des secteurs très particuliers, comme les stations services, les entreprises pharmaceutiques ou encore le milieu carcéral. L’agence saint-quentinoise intervient sur le Nord-Isère, mais aussi une partie de l’Ain et du Rhône.

 

par Bénédicte DUFOUR

le 14/11/2011 à 06:01

Le Dauphiné

 

info reprise sur

le blog de Jacques TOURTAUX 

Tag(s) : #Lutte de Classe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :