Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les syndicats d’Écosse

 condamnent la Histadrut israélienne

et confirment leur engagement pour le BDS

mercredi 27 avril 2011 

Sofiah Macleod - CESP


Des attaques cinglantes contre la Histadrut israélienne
à la conférence annuelle du STUC
(Congrès des syndicats écossais).

(PNG)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le FBU écossais (Syndicat des brigades incendie) a apporté un soutien constant à l’appel palestinien au boycott. Un dirigeant du FBU, Jim Malone, a exprimé l’ écoeurement des délégués devant la complicité de l’Histadrut dans les crimes d’Israël.

« La Histadrut, de par sa collusion, son soutien aux actions illégales du gouvernement israélien est une organisation indigne du nom de syndicat. Le mouvement syndical est une famille, avec la Histadrut israélienne comme cousin, même lointain, nous sommes une famille dysfonctionnelle ».

Mike Arnott, du Conseil syndical de Dundee, a demandé que « la Histadrut soit radiée de la liste des organisations que ce mouvement reconnait comme représentant la famille syndicale ».

Rab Paterson, du Conseil syndical de Midlothian, a demandé au Congrès de « déshabiller la Histadrut de son voile de respectabilité dont elle use pour justifier les injustices israéliennes et servir les intérêts israéliens ».

Terry Broptherstone, de l’UCU (Syndicat des universités et collèges britanniques) a transmis un message du Comité national palestinien du BDS (BNC) :

« Le peuple palestinien ne veut pas que le fait d’avoir des relations de pouvoir instables avec la Histadrut serve d’excuse pour maintenir des liens normaux avec elle. »

Mike Kirby, pour le Conseil général du STUC, se fait l’écho de la condamnation de la Histadrut par l’assistance.

« Il est on ne peut plus clair que la Histadrut n’a jamais critiqué l’occupation illégale, ni l’érection du mur d’apartheid, ni le siège de Gaza, ni l’attaque contre la flottille humanitaire et bien d’autres transgressions... Le Conseil général pense que cette position est incompatible avec le devoir des syndicats de défendre les droits humains et de faire preuve de solidarité internationale. En outre, la position adoptée par la Histadrut a pour effet de normaliser l’occupation illégale et les autres transgressions graves dont se rendent coupables les Israéliens ».

(JPG)
Jim Malone, du FBU écossais

Le Conseil général du STUC, a déclaré Kirby, « demeure profondément attaché »  au BDS et s’est engagé « à poursuivre la promotion du BDS auprès de ses organisations, et plus largement, de la société écossaise et nos syndicats frères. »

 

Le Conseil général a recommandé d’attendre un peu avant un boycott total de la Histadrut, mais il a déclaré que la question serait «  revue aussitôt dans le cas de nouveaux développements en Israël/Palestine ».

 

A propos d’une autre institution impliquée dans le nettoyage ethnique par Israël, le Conseil général s’est engagé « à continuer de réfléchir sur sa position par rapport au Fonds national juif (FNJ) ».

 

Pour le Conseil syndical de Dundee, Mike Arnott a informé les délégués du lancement officiel, le 30 mars, qui est la Journée de la Terre, « d’une campagne internationale pour bloquer le FNJ et lui ôter son statut d’organisme caritatif dans le monde entier... Nous lançons un appel pour la radiation du FNJ en tant qu’organisme caritatif au Royaume-Uni. »

 

Évaluant les progrès réalisés lors de l’assemblée 2011 du STUC, Jim Malone a exposé que, « nous avons réussi, une fois encore, à mettre la cause du peuple palestinien et notre horreur de la Histadrut israélienne en priorité dans le monde politique écossais ».

 

Le Front syndical sioniste, TULIP (syndicats liés à Israël et à la Palestine), a fait l’amalgame entre soutien aux droits humains palestiniens et soutien politique au Hamas. Pas de surprise de ce côté-là.

 

Source ://www.info-palestine.net/

 
TEXTE TEPRIS SUR
LE BLOG DE JACQUES TOURTAUX
Tag(s) : #Internationalisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :