Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

affiche-finale-A4
Participeront notamment à cette journée des militants syndicaux britanniques impliqués dans la grève et des représentants de l’
Orgreave Truth and Justice Campaign (http://otjc.org.uk/about/).

Vendredi 26 septembre à partir de 9h (salle R14 rdc du bat de l’ufr de langues).

Université Paris Ouest Nanterre La Défense

CREA EA 370-Observatoire de l'aire britannique

programme GreveMineurs

La grève des mineurs 1984-85

Il y a trente ans commençait un des conflits sociaux les plus marquants de l’histoire récente de la Grande-Bretagne : la grève des mineurs britanniques, qui allait durer jusqu’à mars 1985, impliqua plus de 160 000 travailleurs, donna lieu à 11 312 arrestations, 5 653 poursuites en justice, près de 200 emprisonnements. Aucun conflit du travail n’a, depuis, atteint une ampleur, une intensité et une dimension emblématique comparables. 

A travers cet épisode se sont jouées des reconfigurations profondes de la société britannique, qu’il s’agisse - entre autres - de la place du syndicalisme de masse, du rôle de l’Etat, de la police même, et des conceptions dominantes de l’après-guerre quant à la nature des liens entre les partenaires sociaux, ou de l’identité sociale, programmatique et de la stratégie du travaillisme. Ces inflexions et ces ruptures idéologiques durables dans le champ politique furent elles-mêmes portées par une tendance plus profonde cristallisée par cet affrontement : la disqualification stratégique et massive d’une politique et d’une culture ouvrière, au rôle pourtant déterminant dans l’élaboration et la reproduction de l’idée nationale britannique depuis la révolution industrielle. Dans cette perspective, la journée du 18 juin sur le piquet de grève d’Orgreave et le désastre du stade de Hillsborough à Sheffield le 15 avril 1989, de par leur traitement médiatique et policier, participent d’une même histoire, qui est celle de la déchirure dans la trame des représentations jusque-là dominantes des loyautés communautaires et des appartenances de classe.

Mais au-delà de la Grande-Bretagne elle-même, la grève de 1984 contribue à la coloration de la décennie dans l’histoire globale dont elle est une scansion et ce, quelles qu’en soient les conceptualisations privilégiées : néolibéralisme, post-fordisme, accumulation flexible, financiarisation.

La journée d’étude qui se tiendra à Nanterre le 26 septembre 2014 tentera de clarifier la place que peut/doit occuper ce conflit dans les études britanniques aujourd’hui, notamment par rapport aux questions suivantes : « industrial relations », théorie sociale, thatchérisme, médias, police, économie britannique, dimensions internationales, histoire culturelle.

-------------------------------------

 

9.00 : Accueil des participants

9.30 : Pr Cornelius Crowley, EA 370 CREA, Université Paris Ouest Nanterre La Défense : Introduction de la journée d’études

9.45 : Marc Lenormand, EA 741 EMMA, Université Paul-Valéry Montpellier 3 : La grève des mineurs 1984-1985 : quel impact pour le mouvement ouvrier britannique ?

10.15 : Karine Rivière-De Franco, Université d’Orléans : La grève des mineurs ou le bras de fer entre Margaret Thatcher et Arthur Scargill

Pause

11.00: Mathilde Bertrand, CREA EA 370, Université Paris Ouest Nanterre La Défense : Photography, mining communities and the representation of the Miners' Strike: extension of the conflict to the visual field.

11.30 : Charlotte Gould, EA 4398 PRISMES, Université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle :Performing 1984, Jeremy Deller’s The Battle of Orgreave

12.15: Déjeuner

14.00 : Andrew Mycock, Reader in History and Politics, University of Huddersfield : Still fighting Thatcher's 'war of attrition'? The contemporary politics of the 1984-85 Miners' Strike

14.45 : Moya Jones, EA 7314 Europe Européanité Européanisation (EEE), Université  Bordeaux Montaigne : The Miners' Strike in Wales : The Hinge of a Pivotal Decade

Pause

15.30 : Adrian Park, Université de Reims Champagne-Ardennes, with the participation of Philip Sutcliffe and Kay Sutcliffe, Kent Miners’ Union and the Women’s Support Group  : The Enemy Within the Garden of England: Kent Miners and the Miners' Strike 1984-85

16.15 : Dr Geoff Bright, Education and Social Research Institute, Manchester Metropolitan University : A social haunting? Continuing community impacts of the 1984-84 Miners' strike

Barbara Jackson, Orgreave Truth and Justice Campaign

17.00 : Final Discussion

 
 

Nouvel article sur Entre les lignes entre les mots

 
 

Journée d’études : Vendredi 26 septembre 2014 : La grève des mineurs britanniques de 1984-85

by entreleslignesentrelesmots
Tag(s) : #Lutte de Classe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :