Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Parisien.fr

Affaire Bettencourt :
vrais comptes en Suisse
mais pas d'enquête du Fisc
 
25.06.2010

 

Un nouveau coin du voile vient d'être levé sur l'affaire Bettencourt.

Il semblerait que dès janvier 2009 le parquet de Nanterre ait alerté l'administration fiscale sur de possibles fraudes de la milliardaire Liliane Bettencourt

«L'administration fiscale avait été prévenue le 9 janvier 2009 du fait que ce dossier était susceptible de mettre en évidence des éléments de fraude fiscale», a confirmé vendredi le procureur, Philippe Courroye qui ajoute que «l'administration a eu connaissance de l'ensemble des pièces du dossier. Rien n'a été occulté».

Et de préciser que le parquet ne pouvait décider seul de se saisir d'un fait de fraude fiscale.

 

 

Répliquant immédiatement, précise dans un communiqué qu'il avait personnellement autorisé un contrôle fiscal sur François-Marie Banier

Le ministre du Travail, ex-ministre du Budget, souhaite par ailleurs que des tiers extérieurs et rapporteur général de la Commission des finances de l’Assemblée nationale ou Cour des comptes ou Inspection générale des finances) puissent s’assurer qu’il n’a en aucun cas contrarié les opérations de contrôle fiscal dans le dossier Bettencourt.

 

Samedi, Patrice de Maistre, chargé de la fortune - évaluée à près de 17 milliard d'euros - de l'héritière de l'Oréal, confirme dans un entretien au Figaro l'existence de deux comptes bancaires en Suisse sur lesquels se trouvent 65 et 13 millions d'euros, des «négligences», selon le conseil

«Je ne peux que régulariser les choses au fur et à mesure», indique-t-il encore alors que la milliardaire s'est engagée à régulariser la situation de ces deux comptes. L'homme a par ailleurs qualifié d'«épisodiques» ses relations avec Eric Woerth, dont l'épouse travaillait pour Clymène, l'un des sociétés gérant la fortune Bettencourt.

 

Le parquet informé depuis 2008, selon «Marianne»

 

L'hebdomadaire «Marianne», dans un article à paraître samedi, accuse pourtant le parquet de Nanterre d'avoir «préféré fermer les yeux» sur ces possibles fraudes. Le parquet, affirme le magazine, «avait entre ses mains, dès mars 2008, tous les éléments nécessaires pour alerter l'administration fiscale et déclencher une enquête».

 

«Marianne» appuie cette affirmation sur une série de pièces figurant dans l' préliminaire ouverte à la suite de la plainte de Françoise Bettencourt-Meyers contre François-Marie Banier.

Parmi ces pièces: une lettre du photographe à la milliardaire, datée du 19 mai 2005 et consignée au dossier le 4 mars 2008, faisant référence à l'île d'Arros, aux Seychelles, que la milliardaire aurait possédé sans la déclarer à l'administration fiscale française. 

 L'hebdomadaire cite aussi des déclarations de patrimoine de l'héritière de L'Oréal, sur lesquelles cette île ne figurait pas.

 

Cette nouvelle révélation complique la position d'Eric Woerth. Le ministre du travail est pris dans la tourmente car sa femme Florence, employée par la société Clymens, chargée de gérer la fortune de l'héritière de L'Oréal, aurait pu être informée de cette évasion fiscale (80 millions d'euros été placés sur des compres en Suisse), comme l'ont révélé des enregistrements pirates effectués au domicile de Liliane Bettencourt, dont les extraits ont été publiés par Médiapart. A l'époque, son mari luttait en tant que ministre du Budget contre l'évasion fiscale...

 

Arnaud de Montebourg (PS) qui doit faire l'objet d'une plainte de la part de l'épouse d'Eric Woerth a jugé que «le maintien au gouvernement du ministre du travail empêchera que la vérité éclate.»

L'élu socialiste insiste : «Comme il est chargé d'un dossier de premier plan (Eric Woerth porte la réforme des retraites en tant que ministre du Travail, ndlr) sa position ministérielle va avoir pour conséquence que tout l'appareil judiciaire et policier de l'Etat va se mobiliser pour empêcher que la vérité éclate, et donc protéger la fraude fiscale commise par la famille Bettencourt». 

 

 

Leparisien.fr

Tag(s) : #Politique française
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :