Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

QUAND L'AMI BANIER DE LA PATRONNE DE L'OREAL

AJOUTE LE NOM DE SARKOZY

A L'AFFAIRE WOERTH-BETTENCOURT

 

 

Le Monde et Mediapart publiaient hier un extrait de PV d'audition de Banier par la brigade financière, à propos d'un de ses carnets d'avril 2007, dans lequel il écrit que Liliane Bettencourt lui aurait affirmé avoir donné de l'argent à Sarkozy

(Le Monde et Mediapart n'ont pas vu le carnet, ils ont seulement eu accès au PV). 

 

 Extrait : 

  

"Je vous indique que correspond aussi en clair à la réalité vécue le

 

passage sur M. Sarkozy, du 26 avril 2007, à ceci près que là nous

 

sommes à un autre niveau balzacien de l'étude d'une grande dame par un

 

romancier.» (...)

 

[Liliane Bettencourt] cherche à me dire quels sont les écueils de quelqu'un

 

qui possède de l'argent, et l'exemple qu'elle prend par rapport à des  

 

demandes d'argent est aussi romanesque.

 

Qui dit qu'elle ne me montre pas une histoire qui n'est pas tout à fait juste?

 

Donc, ça peut être ça, mais je n'en sais rien.

 

Ce sont des propos qu'elle m'a tenus, mais je ne sais pas s'ils sont vrais ou pas.

 

Elle ne m'a pas dit si c'était pour se mettre en valeur ou si c'était vrai.

 

Elle ne m'a pas dit si c'était pour Neuilly, pour sa campagne ou pour autre chose.

 

Ce n'était peut-être pas pour lui. Je ne sais pas si oui ou non elle a pu donner, il était très, très rare qu'elle me parle d'argent.

 

Elle me disait juste que "quand on a de l'argent, on vous en demande tout le temps.»"

 

 

DE DEUX CHOSES L'UNE :

 

OU BANIER CONSIDERE QUE SON AMI LILIANE DERAILLE,

 

INVANTANT LES LARGESSES FAITES PAR ELLE A SARKOZY,

 

ET DANS CE CAS LA, IL JUSTIFIE QU'IL A ABUSE FINANCIEREMENT

D'UNE FEMME "QUI N'A PLUS TOUTE SA TÊTE",

 

DANS LE CAS CONTRAIRE, SI MADAME BETTENCOURT EST SAINE

D'ESPRIT, POURQUOI METTRE EN DOUTE LES DONS QU'ELLE DIT A VOIR

REMIS A SARKOZY ?

Tag(s) : #Politique française
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :