Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par

Sauvons l'Ecole

« Prof quand même »,

la campagne de recrutement choc

de l'enseignement catholique

 

La direction régionale de l'enseignement catholique vient de lancer une campagne de recrutement de professeurs, campagne « originale et décalée » pour ses initiateurs, décidés à « lutter contre les idées reçues » sur le métier d'enseignant.





 

Déclinée sur les réseaux sociaux, tee-shirts, affiches, distribution de cartes postales, la campagne véhicule ainsi l'idée qu'être enseignant, « ça ne paye pas, ça peut être dangereux, on dit que tu fous rien, un métier de gréviste », etc... Une manière pour la direction de l'enseignement catholique « de défendre la profession ». A voir...

 

 Malgré les fermetures de postes et à causes des prochains départs en retraite, la direction régionale de l'enseignement catholique a décidé de ne pas attendre une éventuelle pénurie d'enseignants : elle lance donc une vaste campagne, « Prof quand même », destinée à attirer des jeunes vers la profession d'enseignants et les formations dispensées par l'enseignement catholique à son Institut de formation pédagogique (IFP), en lien avec l'université catholique de Lille.

  Conçue par l'agence en communication lilloise « Quel progrès ! », la campagne se veut « à contre-courant » au vu du contexte des suppressions de postes dans l'Education nationale mais également « originale et décalée » pour les responsables de l'enseignement catholique qui disent avoir voulu « lutter » contre les idées reçues entendues sur le métier d'enseignant et « défendre » le métier d'enseignant. On peut ainsi lire sur des tee-shirts reproduits sur cartes postales ces quelques phrases sur la profession, comme « ça paye pas, ça peut être dangereux, on dit que tu fous rien, une voie de garage, un métier de gréviste, ça craint en société, toujours en vacances, une bonne planque, y'a plus de postes » et enfin « c'est quand tu sais pas quoi faire ».

 

Ce faisant, l'enseignement catholique régional veut attirer dans ses formations aux métiers de l'enseignement un maximum de jeunes, faire connaître ses lieux de formation et de préparation aux masters et prouver que « l'enseignement reste un beau métier ». Via une campagne qui se décline aussi sur les réseaux sociaux où l'on peut découvrir des témoignages vidéo et anecdotes sur la profession fournis par des personnels de l'institut de formation pédagogique.

Quant à connaître le coût de cette campagne de communication, certaines questions ne sont visiblement pas bonnes à poser à la direction de l'enseignement catholique. « On négocie encore le prix. Ce ne sont pas des choses que l'on dit. Comme si je vous demandais votre salaire ! », a rétorqué Dieudonné Davion, directeur régional de l'enseignement catholique de Lille ce matin en conférence de presse.

A ses côtés, Claude Deweerdt, secrétaire général de la même direction régionale a alors précisé que le coût s'élève « à moins d'un euro par élève ».

Sachant que l'enseignement catholique représente un peu moins de 200 000 élèves dans la région, faites vos comptes...

 

NDLR : La direction de l'enseignement catholique a précisé aujourd'hui, au sujet du coût de la campagne de communication, qu'il s'agissait en fait de "moins d'un euro par élève du second degré, qui sont au nombre de 105.000".

 

 
Tag(s) : #Education nationale
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :