Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce matin, silence radio à France Inter

sur le 70ème anniversaire

de la victoire décisive de Stalingrad !

par Jean LEVY

 

Vous pensez, cette bataille dont l'issue a déterminé la défaite de l'Allemagne - et, de ce fait, la libération de la France - ne peut être célébrée par nos médias aux mains des puissances d'argent et de leurs faire valoir gouvernementaux.

Sauf l'évocation par Yvan Leväï, dans sa revue de presse,  de la bataille et de son bilan  - 2 millions de victimes - subies par les forces en présence et des "20 à 26 millions de morts soviétiques" durant cette  guerre. 

Hier, les banquiers et les industriels "français" se vautraient dans la collaboration avec l'ennemi, faisaient "ami-ami" avec les Krupp et les Thyssen et les médias de l'époque aboyaient en choeur contre les "judéo-bolchéviks", les "traitres gaullistes".

Aujourd'hui, toujours propriétés du Capital et du pouvoir qui en est issu, les médias hurlent à mort contre ceux qui, dans notre pays, se dressent une fois encore contre collaboration avec l'Allemagne, dans le cadre toujours de la "nouvelle Europe". 

Aussi, la nouvelle "Propaganda Abteilung", comme du temps de l'Occupation, désigne "l'ennemi"  : les Français qui entrent en résistance contre le nouveau servage imposé par la grand patronat et pour l'indépendance et la souveraineté de la France, et aussi les Etats qui osent refuser la domination de Berlin, et parmi ceux-ci, la Russie qui veut retrouver sa grandeur.

Celle-ci n'est plus communiste, peu importe,  elle se veut l'héritière de la puissance qui a mis l'Allemagne à genous, célébrant ses victoires et les immenses sacrifices consentis par les peuples soviétiques, à Stalingrad en premier.

C'est trop pour la "nouvelle Europe".

La Russie de Poutine est déclarée "ennemie". 

D'où le silence de nos médias aux ordres.

Mais ce voile de silence va être déchiré par ceux qui veulent se souvenir que le premier acte de leur délivrance s'est joué dans le sang, au bord de la Volga, à Stalingrad, il y a 70 ans.

Ils vont se retrouver aujourd'hui à Paris, justement place de la victoire de Stalingrad, et à leurs côtés, les représentants de la Russie, du Belarus et d'autres Etats, qui, hier formaient ensemble la puissance de l'Union soviétique.

La France qui se souvient va se rassembler en mémoire des héros qui ont donné leur vie pour la liberté du monde.

Malgré et contre les nouveaux chiens de garde du capital. 

 

 

Tag(s) : #Europe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :