Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CHINE

INFORMATIONS

 

La Russie dénonce la menace des États-Unis
de résoudre la crise syrienne
en contournant l'ONU

Copyright © Chine Nouvelle (Xinhua) -

Xinhua, le 20 juillet 2012

Toutes les tentatives pour résoudre la crise syrienne en contournant l'Organisation des Nations Unies sont condamnées à être inefficaces et vont saper l'autorité de l'ONU, a déclaré vendredi le secrétaire de presse duprésident russe Dmitri Peskov.

Plus tôt vendredi, le président Vladimir Poutine a convoqué le Conseil de sécurité russe pour discuter de la question syrienne, après que la Russie ait opposé jeudi son veto à un projet de résolution proposé par l'Occident sur la Syrie au Conseil de sécurité de l'ONU

M. Poutine a dit à cette occaision que toutes les tentatives pour contourner le Conseil de sécurité seront inefficaces et vont saper l'autorité de l'ONU, a dit le porte-parole du Kremlin.

L'Afrique du Sud refuse de s'alligner sur les Etats occidentaux

La Russie et la Chine, deux membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, ont opposé jeudi leur veto à un projet de résolution proposé par l'Occident, qui menace de sanctions contre Damas si le gouvernement ne retire pas ses troupes et d'armes lourdes des zones urbaines.

Après le vote, Susan Rice, l'ambassadrice américaine à l'ONU, a déclaré que le Conseil de sécurité a complètement échoué sur la Syrie.

 

Le gouvernement sud- africain n'a pas voté au Conseil de sécurité de l'0NU sur le projet de résolution sur la Syrie, car le document était "partial", a déclaré vendredi un officiel du gouvernement.

"Nous pensons qu'une résolution partiale ne fera qu'empirer la situation sur le terrain, poussant le gouvernement à mettre encore plus la pression sur l'option militaire et encourageant l'opposition à continuer de rejeter les négociations", a déclaré le vice-ministre des Relations internationales et de la Coopération, Ebrahim Ebrahim, à Pretoria.

Le texte était déséquilibré et menaçait de sanctions le gouvernement sans vraiment pouvoir mener une action contre l'opposition, qui aurait été autorisée à défier le plan de paix sans aucune conséquence, a poursuivi M. Ebrahim.

Jeudi, le Conseil de sécurité n'a pas réussi à adopter la résolution qui prévoyait d'autres sanctions contre la Syrie.

Onze des quinze nations du conseil ont voté en faveur de la résolution, la Russie et la Chine ont votre contre, et l'Afrique du Sud et le Pakistan se sont abstenus.

 

 

Tag(s) : #Contre l'impérialisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :