Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La SNCF d'hier à aujourd'hui...

Du service public au sabotage d'Etat

en vue du "tout marché",  

 

par Jean LEVY

 

Le réseau ferré s'est largement étendu en France dans le premier tiers du 20ème siécle.
Pas un département sans que ses plus petites villes ne soient alors irriguées par le train...Que d'ouvrages d'art d'ampleur construits dans nos montagnes,  que les chemins de fer empruntaient tous les jours et par tous les temps, au bénéfice de la population. Aujourd'hui  ils réduits au rôle de véhicule touristique à la belle saison, administrés par des cheminots bénévoles, encore tous dévoués à leur profession...

(voir la carte ci-dessous)

Et les rails vérifiés en permanence par les nombreux ouvriers de la voie, les gardes-barrières pilotant les passages à niveau, donnaient au réseau la sécurité attendue des voyageurs, alors qu'aujourd'hui la direction de la SNCF est contrainte de reconnaître qu'une partie du réseau est jugée dangereuse...après la catastrophe de 2013 de Brétigny...

 

La ponctualité était alors la marque de fabrique des Chemins de Fer français...Pas de retards permanents qui stressent quotidiennement nombre de voyageurs.

 

Les routes n'étaient pas dans ce temps livrées aux poids lourds?

C'était l'époque de la fameuse "Nationale 7"... 

 

Certes, les progrès fulgurant des sciences et des techniques n'avaient pas produit le TGV...Mais à quel prix ! Les lignes tranversales de ville à ville, sacrifiées, jugées "non rentables".

Les usagers d'alors sont devenus des "clients" qui payent le prix fort,  variable selon les jours, les heures, le délais de prise du billet...

Qu'est devenu le temps où le tarif était calculé au nombre de Kms parcourus ?

La profession était honorée, et non, comme maintenant, livrée aux nouveaux chiens de garde du "tout marché", qui vitupèrent contre les cheminots quand ceux-ci défendent par la grève le service public, au service du public, et dénoncent la stratégie européenne de démentèlement de la SNCF pour livrer celle-ci aux prédateurs privés, assoiffés de profits !
Et, dans ce temps-là,  avec le "certif", "entrer au chemin de fer"  (comme "dans les Postes),constituait un débouché professionnel fort enviable. 

 

 

 

En 1936, avec le Front populaire, les différents réseaux privés étaient réunis dans une seule entité publique :

la Société Nationale des Chemins de fer Français, la SNCF

 

L'EXEMPLE DE LA SNCF en 1939

DANS L'OUEST DE LA FRANCE 

On peut remarquer le maillage serré ferré, utilisé par les voyageurs comme par le fret. 

La SNCF était un mode de transport de haut niveau, non polluant (sauf les escarbilles dans l'oeil ! ).

 

 

 

ET EN 2014 !

LE TOUT TGV

POUR LA RENTABILITE

Tag(s) : #Economie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :