5 

Pour terminer notre étude sur les inégalités, et comme pour les États-Unis, nous allons nous intéresser aux conséquences des inégalités de revenu : les inégalités de patrimoine.

Toutefois, comme nous attendons toujours « l’Edward Wolff » français, nous ne disposons que des statistiques de l’INSEE, limitées, et inexistantes sur les hauts patrimoines (pourtant très hétérogènes), l’étude sera donc brève.

Soulignons également qu’il semble indispensable de créer une étude détaillée des taux d’épargne et d’héritage par fractile de revenu, afin de bien faire le lien entre revenus, héritage et patrimoine, et de pouvoir réaliser des projections.

Inégalités de patrimoine en France

Lecture : le 3ème décile des patrimoines comprend ceux situés entre 3 870 € et 15 194 €, et représente 8 357 € en moyenne. Il pèse 1 % du patrimoine total.

Ainsi en 2003 :

  • les 10 % des français les plus pauvres avaient un patrimoine total inférieur à 867 €, représentant en moyenne 354 € ;
  • 50 % des français avaient ont un patrimoine inférieur à 98 000 €, et ne possédaient que 7 % du patrimoine total ; en conséquence les 50 % les plus riches possédaient 93 % du patrimoine total ;
  • les 10 % les plus riches possédaient en moyenne plus de 382 000 €, et possédaient 46 % du patrimoine total.

Inégalités de patrimoine en France

Cette forte inégalité de répartition aboutit à un indice de Gini du patrimoine égal à 64 – mais qui reste loin de la distribution américaine.

 « Dans tous les pays, et à toutes les époques […], les “pauvres” [50 % de la population] possèdent toujours moins de 10 % du patrimoine total, et les “riches” [10 % de la population] plus de 50 %. » [Thomas Piketty, Pour une révolution fiscale]

On peut schématiser ainsi de façon plus parlante :

Inégalités de patrimoine en France

Je vous remets l’impressionnante distribution américaine pour comparer (l’étude détaillée est ici) :

Inégalités de patrimoine USA Etats-Unis

ce qui donne en comparant (cliquez pour agrandir) :

Inégalités de patrimoine en France et aux USA

Cela fait réfléchir, non ? :)

On a donc en synthèse pour la France :

Inégalités de patrimoine en France

Ce graphique présente la répartition des revenus, du patrimoine et de la détention d’actions d’entreprises (en 1998). Par exemple, les 10 % les plus riches (en gris foncé et noir), disposent de 24 % de l’ensemble des revenus (niveaux de vie), de 46 % du patrimoine et de 84 % des actions, le pourcent le plus riche s’en adjugeant respectivement 8 %, 14 % et 52 %.

On peut enfin tracer la courbe de Lorentz (précédemment définie) des niveaux de vie et du patrimoine, permettant de bien visualiser le grand écart de distribution entre les deux :

Inégalités de patrimoine en France

Lecture : les 60 % des français les plus pauvres gagnent 40 % des revenus du pays, mais ne possèdent que 14 % du patrimoine.

« Les économistes ont raison : le capital est du travail accumulé. Seulement, comme on ne peut pas tout faire, ce sont les uns qui travaillent et les autres qui accumulent. » [Auguste Detoeuf]

À suivre demain…


dessin Inégalités de patrimoine