Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Chiffres-chomage.jpg L’Insee a publié les chiffres du chômage au quatrième trimestre 2009 : + 0,5 % en trois mois, + 1,8 % dans l’année. L’accélération de la hausse nous ramène au niveau de 1999.

C’est un bond en arrière de dix ans  !

L’Institut national de la statistique (Insee) a publié hier les chiffres du chômage au dernier trimestre de 2009. Le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) s’établit à 10 % de la population active en France, incluant les départements d’outre-mer. Il s’agit d’une nette accélération.

Les statisticiens ne prévoyaient pas de repasser la barre des 10 % avant juin 2010. Selon la définition du BIT, un chômeur est une personne en âge de travailler (15 ans ou plus) qui répond simultanément à trois conditions : être sans emploi, c’est-à-dire ne pas avoir travaillé, ne serait-ce qu’une heure, durant une semaine de référence ; être disponible pour prendre un emploi dans les quinze jours ; avoir cherché activement un emploi pendant le mois précédent.
En France, ils sont aujourd’hui 2,7 millions dans ce cas, en augmentation de 0,5 point par rapport au trimestre précédent et de 1,8 point en un an. Du jamais vu depuis 1999. De façon plus générale, en France métropolitaine, 3,4 millions de personnes ne travaillent pas du tout mais souhaitent travailler.

«Je crois que l’année 2010 va être une année de retournement», avait déclaré Christine Lagarde dimanche. «Nous aurons des destructions d’emplois pendant toute une partie de l’année 2010», avait-elle précisé, ajoutant qu’on «devrait sortir de cette situation-là pendant l’année 2010».
La ministre de l’Économie, qui n’avait pas vu venir la crise, ne finit pas d’en apercevoir la sortie. Tout comme le président de la République, qui avait assuré fin janvier, dans son émission à TF1, que le chômage baisserait dans les jours et les mois qui viennent.
Hélas, loin de baisser, le chômage s’est envolé dès janvier 2010 (+ 19.500 chômeurs).

Hier, Christine Lagarde et le secrétaire d’État à l’Emploi, Laurent Wauquiez, se sont contentés de «prendre note» des chiffres à la hausse annoncés par l’Insee. Ils tentent de rassurer en faisant remarquer que «la progression trimestrielle du chômage a été en moyenne trois fois plus faible qu’au début de 2009». Consolation dérisoire car les nouveaux viennent s’ajouter aux anciens et la liste des chômeurs en fin de droit s’allonge.
«Côté social, le plus dur est devant nous», disent en substance la plupart des économistes.

25 % des moins de 25 ans au chômage !

Au quatrième trimestre 2009, la hausse du chômage a surtout touché les hommes : +0,8% en un trimestre, + 2,2% en un an. Le chômage des femmes est resté stable au quatrième trimestre et a augmenté de 1,2% en un an. L’Insee observe un «phénomène inédit» : le chômage des jeunes hommes de 15 à 24 ans dépasse celui des jeunes femmes. Plus de 25% des jeunes hommes de moins de 25 ans sont au chômage ! Ce taux a augmenté en 2009 de 3,9%.
Tag(s) : #Social
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :