Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Des commandos français sont bien intervenus à Tripoli


Lors de sa conférence de presse du 22 août, Juppé éludait bizarrement la question de Nicolas Bertrand de France 2 sur les moyens employés en dehors des bombardements [dernière question à 4’32 pour les allergiques].

Le New York Times écrit qu’un officiel de l’OTAN signale la présence au sol de commandos français et britanniques à Tripoli :

A NATO military official said Tuesday, for instance, that British and French commandos were on the ground with the rebels in Tripoli offering “fairly extensive” help. “They’re doing a lot of coordination with some of the air assets that we have to bring specific targeting on the remnants of the pro-Qaddafi regime,” the official said, describing a traditional role of commandos in calling in airstrikes on precise targets, or instructing the rebels on how to do it themselves.”

Cette information est reprise par le Point et AfricaDefenseJournal.

Elle recoupe les affirmations du site libyen Mathaba sous le titre "British-led assault on Tripoli smashed, British troops massacred by special unit of LDF" concernant un commando britannique, ainsi que les posts déjà publiés ici.

Ceci, ajouté à la rocambolesque « arrestation » de Seif al-Islam, apporte un démenti cinglant au matraquage médiatique sur la victoire des « révolutionnaires » et la prise de Tripoli.

Les militaires français sont parfaitement conscients que le CNT est absolument incapable de prendre le contrôle d’une ville de plus d’un million d’habitants – qui ne lui sont nullement acquis - avec quelques centaines de soldats improvisés.
 
Le CNT, Al Jazira et CNN ont multiplié des vidéos triomphales reprises en boucle dans le monde entier.
Mais chacun a pu observer que ces manifestations de victoire ne mettent en scène qu’une poignée de combattants debout sur un pick up et brandissant armes et drapeaux, tandis qu’on n’y voit jamais une foule populaire en liesse les saluer ou les applaudir.
 
Tout laisse à penser qu’il s’agit de mises en scène complètement bidonnées.

L’impérialisme français a donc voulu rééditer son intervention en Côte d’Ivoire, mais la situation n’est pas comparable car l’armée française ne dispose d’aucun mandat international pour intervenir sur le sol libyen.

Il importe donc pour la bourgeoisie française de mettre des bouchées doubles, faire reconnaître le CNT sur la scène internationale avant la fin du conflit, et intervenir par tous les moyens afin de dissimuler l’échec de l’assaut du weekend.

Impérialistes français hors de la Libye !
Soldats français hors de Tripoli !
Tag(s) : #Contre l'impérialisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :