Jeudi 19 avril 2012 4 19 /04 /Avr /2012 11:39

Article d'

Indépendance des Chercheurs :


http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/04/17/nicolas-dupont-aignan-et-la-recherche-scientifique-i.html

Nicolas Dupont-Aignan et la recherche (I)

Le 17 avril, Europe 1 écrit « Bruxelles hérisse Dupont-Aignan ». Nicolas Dupont-Aignan se déclare clairement opposé à l'idée d'un salaire minimum européen instauré par l'Union Européenne. Même si nous ne nous inscrivons pas dans les options politiques de ce candidat aux élections présidentielles de 2012, nous ne pouvons qu'être d'accord avec sa prise de position et nous étonner de celle du candidat de la « gauche de la gauche » supposée qu'est Jean-Luc Mélenchon.

Mélenchon soutient  l'idée d'un SMIC européen, ce qui revient de fait à cautionner la stratégie du « marché européen de la main d'oeuvre ».

EurActiv souligne « Bruxelles veut des salaires minimums dans tous les Etats de l'UE ». Mais à quoi peut conduire une telle politique décidée depuis Bruxelles, si ce n'est à la prise en main par l'Union Européenne du droit du travail des Etats membres et à des uniformisations par le bas ?

La position de Jean-Luc Mélenchon n'est cependant pas une surprise, vu son soutien déclaré  à l'idée d'une Europe militaire qui comporte une implication à long terme dans la stratégie de l'Union Européenne et dans son « marché du travail ». France Info fait état de la position de Jean-Luc Mélenchon favorable à un SMIC européen basé sur des « critères de convergences sociaux comme il y a eu des critères de convergences économiques ».

Un clair soutien politique à la « construction européenne » avec des conséquences sociales lourdes, quelles que puissent être par ailleurs les promesses électorales du candidat Mélenchon.

Le 17 avril également, L'Express diffuse à son tour un entretien avec le titre  « Interview du Cercle des Européens: "Pour Hollande, l'Europe doit protéger contre la crise" », où la réprésentante de François Hollande, Marisol Touraine, appelle notamment l'Union Européenne (« l'Europe ») à investir dans « l'éducation, la recherche, les services publics et les grandes infrastructures ».

En clair, une appropriation par l'Union Européenne des services publics des Etats membres.

Que peut-on attendre de ce genre de « gauches » ?

Et quel sera, dans un tel contexte, l'avenir des organismes publics de recherche français comme le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) ? En rapport avec l'avenir très incertain de la recherche française, et sans pour autant reprendre son contenu entièrement à notre compte, il nous a semblé utile de consacrer une série d'articles à un texte de Nicolas Dupont-Aignan qui vient de nous être transmis.

la suite, sur le lien

http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/04/17/nicolas-dupont-aignan-et-la-recherche-scientifique-i.html ]

Par Jean Lévy - Publié dans : Europe
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés