Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

INFORMATIONS

INTERNATIONALES

Le Blog de 

Nicolas MAURY

 

La coalition du Premier ministre japonais Shinzo Abe a remporté dimanche une victoire décisive aux élections sénatoriales, ce qui renforce sa marge de manoeuvre pour relancer l'économie et mettre en oeuvre ses idées nationalistes.
Le Parti communiste japonais (日本共産党) remporte un beau succès, il double son nombre d'élus au Sénat et réalise ses meilleurs scores depuis 1998 -
article et traduction Nicolas Maury
Yoshiko Kira, 30 ans, célèbre sa victoire à la Chambre haute
Yoshiko Kira, 30 ans, célèbre sa victoire à la Chambre haute
Selon les projections données lundi matin par la chaîne de télévision NHK, le Parti libéral-démocrate (PLD) du Premier ministre et le Nouveau Komeito, son partenaire au sein de la coalition, ont remporté 76 des 121 sièges qui étaient en jeu à la Chambre des conseillers (参議院). Le Sénat compte 242 sièges. 

En y ajoutant les 59 sièges de la coalition qui n'étaient pas appelés au renouvellement, cela donne à la coalition une large majorité de 135 sièges, alors que ces deux parties ne disposaient que de 103 sièges auparavant. En revanche, le taux de participation s'est élevé à 52,6%, soit cinq points de moins que lors des sénatoriales de 2010.

Le principal parti d'opposition, le Parti démocrate du Japon (PDJ), arrivé au pouvoir en 2009 pour le quitter en 2012, a enregistré sa plus grande déconvenue électorale depuis sa fondation en 1998. Il ne dispose plus que de 59 sièges contre 86 auparavant.

Le Parti communiste japonais double sa représentation à la chambre 

Le JCP a remporté huit sièges (il avait 3 sièges en jeu). Le JCP obtient désormais une représentation bien plus importante, car il passe de 6 sénateurs à 11. Cette victoire confirme la dynamique du JCP, dynamique qui avait permis de très important progrès lors de l'élection à l'Assemblée métropolitaine de Tokyo le mois dernier, dans laquelle le JCP a remporté 17 sièges, contre huit auparavant. En 2010, le JCP avait remporté 4.256.400 suffrages (7,29%). Le JCP a gagné 5 sièges lors du scrutin proportionnel et il en remporte 3 sur les votes de circonscriptions (Tokyo, Osaka, Kyoto). 

Comme preuve supplémentaire de l'influence croissante du Parti Communiste dans les principales villes du pays, la candidate du JCP, Yoshiko Kira, a gagné un siège dans la circonscription de Tokyo où 20 candidats se battaient pour cinq sièges. C'était la première fois que le JCP obtient un siège à Tokyo en 12 ans. 

Yoshiko Kira est arrivé au siège local du JCP, dans le quartier de Yoyogi de Tokyo, elle a été accueilli par une foule de partisans. Arborant un large sourire, la nouvelle élue, de 30 ans, a déclaré que le résultat de l'élection reflète la rage des électeurs contre les politiques du Parti libéral-démocrate. Elle a accusé le PLD d'ignorer les souhaits de l'électorat. Elle a promis de faire campagne contre réactivation des centrales nucléaires mises hors service à travers le pays. Elle a reçue plus de 700.000 suffrages. 

Un autre candidate du JCP, Kotaro Tatsumi, a remporté un siège dans la circonscription de la préfecture d'Osaka, où quatre sièges étaient en jeu pour 11 candidats. Il s'agissait de la première victoire en 15 ans. "Cette élection a montré clairement que le JCP est en confrontation avec le PLD", a déclaré Tatsumi, 36 ans. "Nous avons gagné le soutien des électeurs non affiliés, des électeurs anti-PLD ainsi que les militant opposé au Parti de la Restauration (extrême droite - qui est co-dirigée par le maire d'Osaka Toru Hashimoto)." Les communistes se sont précipités au bureau de Tatsumi à Chuo Ward d'Osaka pour célébrer sa victoire. 

Dans la circonscription de la préfecture de Kyoto, qui a longtemps été dominé par les forces progressistes, sept candidats étaient en compétition pour deux sièges. Le JCP a également obtenu un siège, son premier depuis 15 ans. Akiko Kurabayashi, 52 ans, est élu pour la première fois, il a déclaré: "le peuple a choisi d'arrêter l'action folle du LDP." 

Le JCP a concentré ses énergies pour solliciter des soutiens, en particulier parmi les jeunes électeurs, via Internet. Il s'agissait de la première élection de la Chambre haute dans laquelle l'Internet a été utilisé comme un outil pour faire campagne. 

Akira Koike, vice-président du JCP, a aussi été élu. Ce candidat âgé de 53 ans a noté que le soutien des électeurs, non JCP, a progressé. "Nous n'avons pas eu une telle réaction depuis des années" a t-il ajouté.
Nouvelle percée du Parti communiste japonais lors des élections sénatoriales

 

Nicolas Maury
Tag(s) : #Lutte de Classe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :