electrolux.jpg 

 

 

 

 

 

419 emplois sacrifiés sur l'autel des profits, la mort de la vallée programmée!
La Direction d'ELECTROLUX vient d'annoncer la cession ou la fermeture de l'usine de Revin d'ici 2 ans !


CECI N EST PAS UNE FERMETURE

MAIS UNE DELOCALISATION

ISSUE D'UN CAPITALISME SAUVAGE ULTRA LIBERAL !
 

L'USINE FERMEE,

QUE PERSONNE N'ACHETE PLUS AUCUN APPAREIL ELECTROLUX !

LE PIRE RESTE A VENIR !
 

RESISTANCE !
Que toutes les personnes qui le peuvent rejoignent

la manifestation devant la prefecture

aujourd'hui à 17 h

pour exprimer sa solidarité

aux ouvriers de chez Electrolux !

 

http://vireux-rive-gauche.fr/

 

"Une consultation débutera avec les représentants du personnel,  concernant l'arrêt de la production des lave-linge à chargement par le dessus dans l'usine de Revin, et pour chercher des solutions externes afin de réindustrialiser le site", a indiqué Electrolux dans un communiqué sur ses résultats trimestriels.

450 salariés vont se retrouver sur le carreau, alors que les résultats sont supérieurs aux attentes, avec un bénéfice net en hausse de 19% au troisième trimestre, à 983 millions de couronnes (115 millions d'euros).

Mais ses ventes d'électroménager en Europe reculent.

"Electrolux poursuit son travail pour accroître la compétitivité de sa production en optimistant son système de production industrielle", indique la direction dans son communiqué.  Elle rappele qu'elle a fermé douze usines dans le monde depuis début 2007, dont quatre fabriquaient des lave-linge.

Grâce à ces mesures, "plus de 60% de l'électroménagerdu groupe est actuellement fabriqué dans des régions à bas coût qui sont proches des marchés à croissance rapide".

L'usine de Revin avait été touchée en 2010 par l'annonce de la délocalisation de la production de Faure, la marque d'entrée de gamme des lave-linge d'Electrolux, vers un autre site du groupe en Pologne. Elle conservait les marque Electrolux et AEG.  A l'époque les syndicats avaient estimé que cette délocalisation faisait courir le risque d'une fermeture de l'usine sous quelques années.

L'ensemble des employés d'Electrolux se sont mis en grève suite à l'annonce de la fermeture de l'usine. 200 à 300 personnes ont bloqué lundi après-midi le carrefour de Mézières avenue de l'Arche, près de la préfecture.  Ils ont prévu de se rendre mercredi à Senlis (Oise), siège du groupe pour la France, afin de manifester en marge d'un comité central d'entreprise extraordinaire.

Les syndicats du site revinois avaient planché durant près de neuf mois sur le projet ARdennES pour produire une nouvelle machine et relancer l'usine. 

Non seulement le projet a été balayé du revers de la main, mais le sort d'Electrolux à Revin est désormais scellé. Dix-huit mois après la fermeture de Porcher l'avenir de la Vallée hante tous les esprits.