Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié dans

Sauvons l'Ecole

 

 

 

Les parents d’élèves du conseil local FCPE occupent le collège Marx Dormoy pour protester contre la Dotation Horaire Globale que le rectorat impose au collège pour l’année 2011-2012.

 

Le collège Marx Dormoy est classé en réseau d’éducation prioritaire de niveau 5, c’est-à-dire que les enfants qui le fréquentent sont issus majoritairement de milieux défavorisés (63% de familles défavorisées alors que la moyenne parisienne est de 19 %) ; il fait partie d’un réseau de réussite scolaire. Les élèves obtiennent depuis plusieurs années d’excellents résultats au Diplôme National du Brevet, proches de la moyenne parisienne (76 % en 2010 contre 83 % à Paris). Un bon nombre d’entre eux accèdent à des lycées renommés tels que Condorcet, Chaptal, Carnot, Henri IV.

 

Ces résultats ont permis au collège Marx Dormoy de maintenir la mixité sociale en restant attractif pour les familles favorisées du quartier qui jusqu’à présent, ne fuyaient pas dans le privé lorsqu’elles étaient sectorisées à Marx Dormoy ou demandaient des dérogations pour y entrer. Or, cette réussite est due essentiellement à l’engagement des enseignants et aux moyens qui leur étaient alloués jusqu’à ce jour.

 

De plus, le collège comporte une SEGPA (Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté) qui accueille des enfants en grande précarité, dont certains relèvent plus du soin que de l’enseignement spécialisé et nécessitent un encadrement solide.

 

La DHG pour l’année scolaire 2011-2012 supprime 40 heures d’enseignement et 11 heures pour le suivi pédagogique au collège, 26 heures d’enseignement général spécialisé à la SEGPA. Cette dotation met donc en péril, à très court terme, non seulement les projets pédagogiques mis en place par les enseignants mais aussi les chances de réussir des enfants de notre collège. Elle entraîne :

  • la fermeture d’une classe de 3e, année charnière s’il en est : les élèves des six classes de 4ème de cette année vont devoir former cinq classes de 3ème qui seront donc surchargées et moins propices au travail ;
  • la suppression d’un poste de lettres – conséquence dramatique dans un collège où de nombreux élèves maîtrisent mal la langue à l’entrée en 6ème et surmontent leurs difficultés en français grâce aux heures de soutien ;
  • la suppression d’1/2 poste en histoire-géographie et d’un certain nombre d’heures en mathématiques, aberrant alors qu’on demande aux enseignants de mettre en place le socle commun de connaissances ;
  • la suppression d’un poste d’enseignant spécialisé en SEGPA, gravissime alors que l’encadrement humain est primordial vu le profil des enfants accueillis ;
  • l’abandon de projets pédagogiques et la diminution du nombre d’heures de soutien scolaire, ce qui est contradictoire avec les objectifs du dispositif de réseau de réussite scolaire auquel le collège appartient.

 

Une délégation de parents et d’enseignants a été reçue au rectorat qui oppose les restrictions budgétaires, des chiffres et des statistiques à l’avenir de nos enfants.

Il est exaspérant d’entendre à longueur de discours qu’il faut mettre l’accent sur l’éducation, la mixité sociale, la réussite de tous et de constater que les mesures prises vont à l’encontre des engagements affichés, méprisent le travail des enseignants et détruisent les résultats obtenus.

Nous exigeons que la dotation soit revue à la hausse afin que nos enfants puissent étudier sereinement et que leurs enseignants puissent accomplir leur mission dans des conditions correctes.

 

Communiqué du Conseil local FCPE du collège Marx Dormoy - Paris 18ème

Tag(s) : #Education nationale
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :