Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Le Pole de Renaissance Communiste en France
s’incline devant les victimes et leur famille,
salue le travail magnifique des travailleurs des services publics,

sans oublier de … poser les questions qui fâchent !


1er mars 2010
Après la tempête,

Questions sur un désastre annoncé.


Plus de cinquante morts, d’innombrables personnes endeuillées et de nombreuses entreprises ruinées à la suite d’une tempête dûment annoncée par Météo-France, qui avait placé en alerte rouge plusieurs départements de la façade océanique …

 

Bien entendu, notre première pensée va aux victimes et à leur famille, ainsi qu’aux ostréiculteurs de la façade vendéenne qui ont perdu leur gagne-pain. Nous pensons aussi aux travailleurs des services publics, et tout particulièrement aux héroïques sapeurs-pompiers : heureusement que vous êtes là, travailleurs de la sécurité, de l’équipement, d’EDF, de la fonction publique territoriale, vous que le régime UMP ne cesse de vilipender en supprimant chaque année 60 000 emplois de fonctionnaires hautement utiles à la nation.


Mais il est trop facile d’accuser la fatalité.


Il suffit de rappeler que lorsqu’un ouragan, avec des vents soufflant à 250 km, frappe Cuba socialiste, -cette île « totalitaire »
(sic) victime d’un impitoyable blocus, on ne déplore généralement pas plus d’un ou deux décès, grâce au déplacement préventif et provisoire des populations menacées : c’est dire si l’incroyable bilan de la tempête « Xynthia »,survenue dans un pays riche comme la France» doit nous interpeller et nous indigner (de manière encore plus grave on avait déjà vu comment, faute d’entretien des digues, le cyclone Kathrina avait submergé la Louisiane en causant des milliers de morts, notamment dans les quartiers pauvres de la Nouvelle Orléans).


Il suffit de rappeler que des habitants surexposés du littoral vendéen et charentais avaient maintes fois écrit EN VAIN au préfet de Vendée pour signaler la vétusté et l’inadaptation des digues en terre dans ces lieux exposés aux grandes marées.
Oui ils savaient et non, ils n’ont rien fait !

Combien de citoyens aux prises avec des soucis analogues, et en bute à l’indifférence profonde des autorités dites « républicaines », se sont-ils reconnus dans cette situation de surdité totale des pouvoirs publics plus préoccupés de subventionner à fonds perdus le grand patronat délocaliseur et les banquiers spéculateurs, que de faire leur devoir au profit de tous ?  Par ailleurs, il est sot de tomber sans réfléchir  dans les campagnes de dénigrement de « la DDE » comme le font à tort certains citoyens mal informés ; ces campagnes orchestrées d’en haut, relayées par les médias vont dans le sens de la  casse de la fonction et de l’emploi public à laquelle le pouvoir se livre avec acharnement  : ne soyons pas dupes sur la signification destructive et irresponsable des contre-réformes maastrichtiennes, aggravées par Sarkozy, qui ont démantelé l’Equipement et les DDE au risque de mettre en péril grave nos infrastructures (routes, ports, digues…)

Ainsi, à travers cette catastrophe on mesure mieux comment tout ce beau monde du MEDEF , de l’UMP, de l’Europe met en cause la sécurité et la protection des citoyens en s’acharnant comme ils le font contre les dépenses publiques


En outre, une fois de plus, pourquoi a-t-on laissé des promoteurs urbaniser des zones à risques ? Avec quelles complicités du côté des « pouvoirs locaux » ?

Ce sont ces questions qu’il faudra traiter sans trop compter sur les médias, trop occupés à salir ces salariés « privilégiés » de la fonction publique qu’on est si heureux de retrouver en cas de coup dur !


           Indemnisation rapide et totale des victimes !

Pour cela la solidarité nationale avec les victimes ne doit pas empêcher, bien au contraire, de demander des comptes aux hauts fonctionnaires et dirigeants de l’Etat capitaliste qui n’ont pas fait leur travail, aux promoteurs immobiliers qui s’enrichissent pendant que leurs clients se noient et aux élus locaux qui ont fermé les yeux en acceptant des lotissements irresponsables !

Mise en place de critères draconiens de construction sur le littoral pour empêcher les promoteurs cupides de mettre en péril les habitants.

Défense résolue des services publics ! Reconstitution d’un ministère de l’Equipement doté des fonctionnaires d’Etat en nombre et en quantité nécessaires pour protéger nos concitoyens ! Reconstitution des services de Météo-France démantelés par Sarkozy !


Aucune confiance pour cela dans l’UMPS qui, de l’Etat-Sarko aux régions PS, détricote les services publics d’Etat mis en place de Colbert au Conseil National de la Résistance.


Quant au réchauffement climatique, s’il est établi qu’il est impliqué dans cette tempête, le PRCF redit ce qu’il a dit après le sommet de Copenhague : le vrai « principe de précaution » à notre époque, c’est la lutte pour le communisme, avec la mise en place d’une économie socialiste planifiée au service des besoins humains et non pas au service du profit d’une petite « élite » de bandits encravatés !


Le 3 mars 2010

 

Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :