Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vendredi 25 janvier 2013

Pour l'intégrité des Comores et de la décolonisation de Mayotte

Envoyé par un camarade originaire des Comores :

 

ALERTE ! HAUTE TRAHISON
AU SOMMET DE L’ETAT AUX COMORES

 

 

Sous couvert de toilettage des accords de défense franco-comoriens à Paris, le chef de l’Etat comorien Ikililou Dhoinine s’apprêterait à brader une fois pour toutes les Comores dans un marché de dupes, qui serait scellé par la signature d’un traité en bonne et due forme. Et ce, en violation à la fois des résolutions des instances internationales et de la Constitution comorienne, dont il en est l’illustre émanation et censé en être le garant.

 

A la tête d’une délégation composée des meilleurs agents supplétifs comoriens de «la françafrique», le président Ikililou et Boléro, voleraient en fait au secours de leur homologue français qui seraient gênés par leur guerre au Mali, de vouloir s’ériger en grand défenseur de l’intégrité de ce pays et en même temps, les cyniques agresseurs et méthodiques saboteurs de l’intégrité territoriale des Comores, en occupant illégalement l’île comorienne de Mayotte avec il faut le dire, l’assentiment à peine dissimulé des autorités comoriennes.

 

On aurait espéré, venant d’un président érigé par la Constitution comorienne en […] «symbole de l’Unité nationale», et en […] «garant de l’intangibilité des frontières, telles qu’internationalement reconnues, ainsi que de la souveraineté de l’Union», une sortie digne à la hauteur de la situation. Surtout, après l’humiliation qui lui a été infligée dernièrement, le 17 décembre 2012, par le ministre français des outre-mer sur «la prévention et la lutte contre l’immigration irrégulière [les Comoriens des autres îles NDLR] », en ces termes : «le visa institué en 1995, ne peut qu’être maintenu pour les ressortissants de l’Union des Comores, dans les circonstances actuelles».

 

Circonstances que l’on devine favorables et surtout propices, à la perpétuation de la politique de chantage, du fait accompli, de la loi et de la raison du plus fort, induite par le «Visa Balladur»  criminogène (près de 10.000 morts au large de Mayotte depuis son instauration en 1995). Le tout dans un silence complice des autorités comoriennes, résolues à sacrifier non seulement leur souveraineté, mais surtout leurs compatriotes morts sur l’autel d’un illusoire accord de coopération incongrue, néfaste aux intérêts supérieurs de la nation comorienne…

 

Comment devons nous comprendre le président Ikililou qui, dans son discours du samedi 5 janvier 2013 au ministère de Relations extérieures, a clamé haut et fort que personne n’a le droit d’abandonner un jour la revendication légitime de l’île comorienne de Mayotte et sa démarche d’aujourd’hui visant à céder définitivement cette dernière à la France?

Malheureusement encore une fois, nous constatons le double langage, l’ambiguïté et les contradictions des déclarations du Président Ikililou Dhoinine  et de son gouvernement sur la question de l’île comorienne de Mayotte.

 

Si d’aventure ce traité scélérat et capitulard voit le jour, nous faisons le serment ici et devant Dieu, au nom et à la mémoire de nos «morts Balladur» et du peuple comorien, de traquer les signataires où qu’ils se terrent et de les faire traduire en justice pour haute trahison, dans une haute cour de justice, pour les crimes imprescriptibles dont ils se seraient rendus coupables. Car la souveraineté, l’indépendance, l’honneur et la dignité d’un peuple, ne peuvent être ni cessibles, ni négociables, ni vendables.

 

Ce 20 janvier 2013,

 Mail : comores1975@gmail.com

LA COORDINATION DES ASSOCIATIONS EN LUTTE POUR L’INTEGRITE DES COMORES

Tag(s) : #Contre l'impérialisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :