Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vendredi 28 mars 2014
le FN est un épouvantail gonflé par les médias,
sanctionner le PS et EELV
soutien à Jean-Pierre Brard, à Montreuil

 

Sur le site du MPEP

 

AU 2ème TOUR DES ELECTIONS MUNICIPALES
CONFIRMEZ  LA SANCTION
CONTRE LES LISTES PS -EELV

 

Communiqué du Bureau national du

Mouvement politique d’émancipation populaire (M’PEP).

Le 28 mars 2014.

Compte tenu de l’effroyable politique économique et sociale menée par le gouvernement PS-EELV, le M’PEP, au 1er tour des élections municipales, a appelé à sanctionner les listes où se trouvaient des membres de ces deux partis. François Hollande, loin d’avoir mis un coup d’arrêt à la politique de Nicolas Sarkozy, l’a amplifiée. Le M’PEP appelait donc aussi, bien sûr, à sanctionner également toutes les listes sur lesquelles se trouvaient des amis de messieurs Sarkozy, Fillon, Copé, Bayrou, Borloo. Ils ont mené la même politique que celle de messieurs Hollande et Ayrault. Il fallait aussi sanctionner toutes les listes où se trouvaient des amis de la famille Le Pen, car leur démagogie et leur xénophobie contribuent au blocage politique de notre pays.

Le M’PEP appelait à voter pour des listes de citoyens intègres, attachés à l’indépendance de notre pays, aux libertés des collectivités territoriales, proposant des programmes favorables aux intérêts de la population.

Pour retrouver la position du M’PEP au 1er tour des élections municipales, cliquez ci-dessous :http://www.m-pep.org/spip.php?article3657

La position du M’PEP au 2e tour est exactement la même qu’au 1er tour.

Le M’PEP appelle les électeurs à ne pas tomber dans le piège tendu par le Parti socialiste d’une prétendue fascisation de la société – et d’une partie des électeurs – provoquant la « montée » du Front national.

En voulant faire peur à une partie des citoyens en agitant ce chiffon rouge (ou noir), le PS veut provoquer un réflexe de vote utile.

Le FN n’est que le résultat de la politique menée par le PS et l’UMP.

Le FN sert au blocage de la vie politique française.

Ainsi, du 1er janvier au 26 mars 2014, les quatre quotidiens nationaux Le Monde, Le Figaro, Libération, Aujourd’hui ont placé le FN « en tête de gondole » 191 fois dans leurs colonnes !

La ville d’Hénin-Beaumont, gagnée par le FN au 1er tour grâce au PCF local et à la désastreuse équipée de Jean-Luc Mélenchon aux législatives de 2012, a concentré le plus grand nombre de journalistes au m2. LCI a réservé son fil rouge de la journée du 13 février à cette petite ville du Pas-de-Calais d’à peine 22 000 habitants, Canal + son « Supplément » du 2 mars, France Culture son Culture Matin du 17 mars, etc.

Pas moins de trois sondages commandés par BFM, Le Figaro, Europe 1, La Voix du Nord, France 3 Nord-Pas-de-Calais ont aidé au score du candidat FN, Steeve Briois.

Tout le monde a aidé le FN…

Tout ceci a été fait dans un but qui doit devenir évident pour chacun : inciter les électeurs à choisir les candidats et listes les « moins pire », c’est-à-dire le PS, EELV ou l’UMP.

Les électeurs de Montreuil (Seine-Saint-Denis) auront le choix entre quatre listes au 2e tour : celle de l’ancien maire PCF Jean-Pierre Brard (DVG), arrivé en tête au 1er tour avec 25,5% ; Mouna Viprey (DVG, dissidente PS), 11% ; Patrice Bessac (Front de gauche complet avec PCF-PG-FASE-GU), 18,8% ; et Manon Laporte (UMP), 16,7%.

Alors que Jean-Pierre Brard avait proposé le soir même du 1er tour de fusionner avec le Front de gauche, Patrice Bessac et le Front de gauche au complet ont choisi de fusionner avec la liste écologiste d’Ibrahim Dufriche qui avait obtenu 15,3%, et avec celle de Razzy Hammadi (PS) qui n’a pas atteint les 10% lui permettant de se maintenir.

Cette liste PCF, PG, FASE, GU, PS, EELV contre Jean-Pierre Brard, c'est l’alliance des partis de gouvernement, pour les métropoles, pour l'Union européenne.

Alors que le Front de Gauche montre en fusionnant avec les Verts et le PS qu’il cautionne la politique d’austérité menée par le gouvernement, l’élection de Jean-Pierre Brard à Montreuil sera au contraire une belle occasion de faire d’une ville de 105 000 habitants un véritable bastion de résistance populaire !


Tag(s) : #Politique française
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :