Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Quand les "élites" du monde se rencontrent... 

 

Le 7 mai, au milieu d'un grand silence médiatique, commence à Dublin la réunion annuelle mondiale de la Commission Trilatérale, qui compte environ 400 membres appartenant pour l'essentiel à trois groupes de pays : L'Europe (170 membres), l'Amérique du Nord (120 membres) et l'Asie du Pacifique (100 membres). Plus quelques participants d'autres pays, l'Afrique, les pays arabes et l'Amérique Latine étant quasiment ignorés. D'après les quotas actuels, la France y est représentée, pour ainsi dire, par dix-huit « distinguished leaders » ne faisant pas partie d'instances gouvernementales (Jean-François Copé, Elisabeth Guigou, Anne Lauvergeon, Bertrand Collomb...). Des réunions « régionales » de la Commission Trilatérale sont prévues à Bucarest en octobre et à Monterrey en novembre.

A ce jour, aucune réunion « régionale » pour l'Asie du Pacifique n'est annoncée.

 

Dans un mois (du 3 au 6 juin), aura lieu à Sitges (Catalogne) la réunion du cercle de Bilderberg où les participants (130 « officiellement » l'année dernière à Vouliagmeni, près d'Athènes) sont à des rares exceptions près originaires de l'Europe et de l'Amérique du Nord. Parmi les « leading citizens » présents à la réunion de mai 2009 à Athènes se trouvaient Henri de Castries, Frédéric Oudéa, Christine Lagarde, Pascal Lamy...

Mais apparemment, ces « illustres » rencontres n'ont pas empêché Nicolas Sarkozy de rentrer bredouille de son voyage récent en Chine, en tout cas en ce qui concerne les commandes attendues dans le domaine industriel et technologique. Les concertations entre « élites » occidentales s'avèrent sans doute fort « efficaces » pour organiser la casse sociale et la démolition des Etats souverains en Europe (Grèce...) ou en Amérique du Nord.

Mais à l'échelle planétaire, la politique de privatisations, de délocalisations et d'exportation incessante de capitaux, poursuivie depuis plus de vingt ans semble se retourner implacablement contre les puissances qui l'ont pratiquée. Qu'il s'agisse globalement d'un Etat comme la Grèce, ou plus spécifiquement d'un service public français comme celui de la recherche (par exemple, la politique de démantèlement du Centre National de la Recherche Scientifique, CNRS), la volonté de mainmise générale des lobbies financiers et des multinationales sur le domaine public prend de plus en plus l'allure d'une véritable fuite en avant. Le 7 mai également, les médias annoncent encore que François Fillon « s’apprête à donner un sérieux tour de vis aux finances publiques » (le Parisien).

 

 [la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/05/07/bilderberg-la-trilaterale-et-le-monde-i.html ]

 

Le Collectif Indépendance des Chercheurs

http://science21.blogs.courrierinternational

Tag(s) : #Lutte de Classe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :