Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'Olivier Berruyer

31
Juil
2014

 

Nous avons déjà longuement parlé d’Andrei Parubyi (comme ici) : il a cofondé le Parti National Social d’Ukraine, devenu Svoboda, animant par la suite sa milice paramilitaire  - les Patriotes d’Ukraine :

Lviv Andriy Parubiy (né en 1971)

Manifestation SNPU

L’emblème du SNPU était la WolfsAngel (ou « Rune du Loup »), symbole classique chez les néo-nazis.

L’emblème du SNPU était la WolfsAngel (ou « Rune du Loup »), symbole classique chez les néo-nazis.

Je rappelle au passage que l’autre cofondateur du parti, Oleg Tyahnybok, dirige toujours Svoboda.

Le 3 juillet 2008, il appelle à une “purge” : “Les youpins, les sales moscovites et leurs sbires ont pris le pouvoir, et sans une dure et impitoyable purge, nous ne pourrons rien faire à ce sujet“. (Source)

Il a reçu du coup de jolies décorations, comme ici en mai 2010, où il a été  décoré de la Croix d’Or des vétérans de la Division SS Galicie (Source) :

Le Centre Simon Wiesenthal l’a d’ailleurs inclus en 2012 dans son Top Ten des antisémites (avec les frères égyptiens, les mollahs iraniens, etc.) – à propos de ses déclarations visant à “purger l’Ukraine de 400 000 Juifs et autres minorités” :

En 2012, Yaakov Bleich, le Grand Rabbin de l’Ukraine, a déclaré: « Svoboda est une énigme à bien des égards, c’est un parti nationaliste avec des éléments antisémites en lui. » Vyacheslav A. Likhachev, expert pour le Congrès Juif Eurasiatique, a déclaré que « ce parti a un noyau très antisémite au cœur de son idéologie », que « ses leaders sont connus pour tenir des discours ouvertement racistes et antisémites » et qu’il conduit à « la légitimation symbolique de néo-nazis et de l’idéologie antisémite aux yeux de la société. »  Enfin Shimon Samuels, le Directeur des relations internationales du Centre Simon Wiesenthal a indiqué que « Svoboda est composé des mêmes éléments que les auxiliaires ukrainiens des Nazis qui ont commis des massacres de masse de Juifs, de Russes et de Polonais. »

“Source : JERUSALEM POST

En janvier 2013, Tzipi Livni, l’ancienne vice-Premier ministre d’Israël a déclaré :

« Ceux qui essaient de donner une légitimité sont aussi coupables que le Parti Svoboda. C’est encore plus triste lorsque cela vient de politiciens principalement connus pour leur modération et la compréhension du contexte international de tels sujets. La position de l’ancien ministre des Affaires étrangères, Arseniy Iatseniouk, [Ndt : nouveau Premier Ministre] et c’est un euphémisme, laisse perplexe. […] Je pense qu’un phénomène comme le Parti social nationaliste totalitaire Svoboda ne doit pas être négligé et laissé sans réponse de la communauté internationale. Vous noterez que même les partis les plus radicaux en Europe ont refusé de coopérer avec Tiahnybok. Même le parti français d’extrême-droite de Marine Le Pen. Même le parti hongrois Yobik. Dans le monde d’aujourd’hui, il y a des règles de bienséance, des normes de la mémoire historique. Tiahnybok et son parti ont violé ces règles et ces normes. […] Je préconise de prendre toutes les mesures possibles pour supprimer les partis néo-nazis et leurs activités. »

“Source : UKRINFORM

En mai 2013, le Congrès Juif Mondial a appelé à l’interdiction du « parti néo-nazi Svoboda ».

“Source : UKRINFORM

Il est également explicite dans son rapport sur Svoboda :

 

 Andrii Parubii, alors l'un des leaders du SNPU

Il a d’ailleurs rencontré en 1999 un de ses “héros”, Jean-Marie Le Pen (et Samuel Maréchal, son gendre)…

… qui lui a fait une gentille dédicace à lui et à ses patriotes ukrainiens :

Parubiy était derrière la “révolution” de 2004, puis derrière Maidan..

on appréciera la mouise dans laquelle ce fou est en train de nous mettre…

 

Désormais membre du parti Patrie (presque aussi bien que Svoboda, comme on l’a vu ici), il a été nommé des février Secrétaire Général du Conseil de Sécurité et de Défense de l’Ukraine, chapeautant les forces de défense – et confirmé par Porochenko…

Parubiy a tranquillement été reçu à l’OTAN le 19 mai 2014 (ce qui ne peut que plaire aux Russes)

Eh bien le 22 juillet, il a  été reçu en grande pompe par le groupe PPE (droite) au Parlement Européen (au nom des valeurs communes européennes j’imagine…) :

(Source) De gauche à droite :

  • Andrej Plenković, députe européen, Union Démocratique de Croatie, président désigné de la délégation du parlement européen pour les relations avec l’Ukraine
  • Cristian Preda, députe européen, Parti démocrate-libéral de Roumanie, Coordinateur de la commission des affaires étrangères du parlement européen
  • Sandra Kalniete, Unité de Lettonie, ex-ministre des affaires étrangères de Lettonie, députe européen, Vice-présidente responsable de la Politique européenne de voisinage pour l’EPP
  • Andrei Parubiy, Secrétaire du Conseil National de Défense et de Sécurité d’Ukraine
  • Manfred Weber, membre du CSU, députe européen, président du Groupe du PPE au parlement européen (depuis juillet)
  • Elmar Brok, membre du CDU, députe européen, président de la commission des affaires étrangères du parlement européen, président de l’Union des fédéralistes européens
  • Joseph Daul, UMP, ex-députe européen, ex-président du groupe du PPE
  • Jacek Saryusz-Wolski, députe européen, Plate-forme civique de Pologne, diplomate polonais, ancien vice-président du PPE, président de la délégation pour les relations avec l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, vice-président responsable des affaires étrangères pour le PPE

Belle alliance Allemagne+Pologne+Croatie+Roumanie+Lettonie avec l’Ukraine, qui rappelle de sacrés souvenirs (surtout aux Russes)…

 

 

Tag(s) : #Europe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :