Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

REPRIS DU

GRI-GRI INTERNATIONAL

 

Quand Obama fait la leçon aux Africains

Barak Obama par Bibi Seck

Où il sera démontré, rien qu'en harcelant ses propos, que Super-Renoi Barak Obama n'est qu'un Yankee.

Pas plus grand que Sarkozy. Pas moins épais que Merkel. 

L'AFP rapporte que :

 "Recevant à la Maison Blanche plus d'une centaine de jeunes Africains pour un forum à l'occasion du demi-siècle des indépendances africaines de 1960, M. Obama a exprimé l'espoir que "certains d'entre vous deviendront un jour dirigeants de vos pays".
C'est connu : les Africains viennent en occident faire des études de ministre et après ils repartent chez eux gouverner.
"Si vous y réfléchissez, dans les années 1960, lorsque vos grands-parents, arrière-grands-parents se battaient pour l'indépendance, les premiers dirigeants disaient tous qu'ils étaient pour la démocratie (…) Et ce qui s'est produit, c'est que lorsque vous avez été au pouvoir pendant un certain temps, vous vous dites "j'ai été un si bon dirigeant que pour le bien du peuple, je dois rester en place"".
Mettez celle-là dans la bouche du Sarkocu, vous apprécierez le raffut… et les indispensables dommages collatéraux : dans deux ans les intellectuels africains vous pondent une réponse de 400 pages !!!
"Et c'est comme cela que l'on commence à changer les lois, à intimider et à emprisonner des opposants. Et bientôt, des jeunes gens comme vous, pleins d'avenir et de promesses, sont devenus ce qu'ils avaient combattu". 

Ah bon ? C'est comme ça qu'on devient dictateur ? C'est beau, manichéen et intelligent comme du Zemmour.

 Obama s'en est pris au président Robert Mugabe, 86 ans dont 30 au pouvoir.

"J'ai le coeur brisé quand je vois ce qui se passe au Zimbabwe."

Comme si un président des États-Unis ça avait un coeur. 

"Mugabe est un exemple de dirigeant qui est arrivé (au pouvoir) en tant que combattant de la liberté, et je vais être très brutal: il ne sert pas bien son peuple, c'est mon opinion."

Et ben l'opinion du Gri-Gri, c'est que Mugabe a eu droit à une chanson de Bob Marley et que ça, Barak, il peut faire et dire ce qu'il veut, à part le remixeur Will I Am...
Obama, né aux Etats-Unis de père kenyan (entre parenthèses, à quoi sert cette mention, madame AFP ?), a répété que

"la bonne gouvernance est au coeur du développement".
L'histoire prouve le contraire à peu près partout et tout le temps, mais comme c'est pour les Africains, la version FMI fera l'affaire.

 

Dessin - Bibi Seck   Texte - Grégory Protche

 

Tag(s) : #Contre l'impérialisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :