Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

INFO REPRISE SUR
LE BLOG DE JACQUES TOURTAUX

 

 

Bretagne

Doux. Semaine cruciale pour le pôle frais

3 septembre 2012

Mis en liquidation judiciaire le 1er août, le pôle frais (1.700 salariés) du groupe Doux devrait bientôt connaître le nom de ses repreneurs. 

Hier, la SAS Tallec a fait savoir qu'elle retirait son offre de reprise de l'abattoir de Sérent (56).

 

Les 1.700 salariés du pôle frais du géant volailler Doux, en faillite, s'apprêtent à vivre une semaine cruciale pour leur avenir, alors que le tribunal de commerce de Quimper doit examiner, mercredi, des offres de reprise partielles, ne préservant que quelques centaines d'emplois.

Les représentants syndicaux doivent recevoir, aujourd'hui, les cinq offres de reprise éventuellement «améliorées», avant un comité central d'entreprise demain, au siège du groupe, à Châteaulin (29) et l'audience de mercredi. Un jugement est attendu vendredi, ou au plus tard lundi 10septembre, date d'expiration de la poursuite d'activité fixée lors de la liquidation de ce pôle, le 1eraoût.

 

Les syndicats CGT, FO et CFDT appellent à un grand rassemblement mercredi, devant le tribunal.

Le 10août, les groupes Duc, Glon Sanders (filiale de Sofiproteol) associé à Duc, Axereal, LDC et Tallec ont déposé des offres séparées de reprise partielle, portant sur les sites de Clémont (Cher), Sérent, Laval (Mayenne), Boynes et Amilly(Loiret).

Une offre a été déposée pour reprendre l'abattoir de Blancafort dans le Cher (244 emplois), par Glon Sanders et Duc, a-t-on appris hier auprès du syndicat Force Ouvrière.

 

Le sort de cet abattoir était jusqu'ici incertain en l'absence de repreneur potentiel. Dans le cadre des offres améliorées, Glon Sanders et Duc ont fait une proposition de reprise préservant 130 emplois dans le cadre d'une location/gérance sur deux ans, à l'issue desquels ils promettent de conserver au minimum 60 CDI, a expliqué Nadine Hourmant, déléguée centrale FO du groupe Doux

Sérent: Tallec renonce

À Sérent, la société Tallec, un des trois repreneurs potentiels pour le site, a jeté l'éponge, hier, notamment en raison de l'impossibilité d'utiliser la marque «Père Dodu - Le Choix du Chef», fabriquée par le site. La société Jean-Pierre Tallec, spécialisée dans la charcuterie haut de gamme, projetait de reprendre 152 des 159 salariés du site morbihannais du groupe Doux pôle frais.

Concernant les deux autres repreneurs toujours en lice, Duc propose de reprendre 127 CDI (contre 101 dans l'offre initiale).

 

Et LDC de reprendre 60 CDI (contre 55 précédemment) tout en prévoyant le transfert de 55 CDI sur des sites situés à moins de 20km et des embauches sur d'autres sites du groupe. «Duc reprend plus de salariés à Sérent, mais on s'interroge sur l'avenir de Duc dans les prochains mois ou les prochaines années», a expliqué la syndicaliste FO, avant d'ajouter: «L'avenir pérenne pour les salariés, c'est l'offre LDC».

Hier, il n'y avait toujours aucun repreneur pour l'abattoir de Graincourt (Pas-de-Calais, 254 emplois).

Au final, malgré les «améliorations» proposées par les repreneurs, «c'est plus d'un millier d'emplois qui seront supprimés», a noté NadineHourmant. «C'est un vrai gâchis, alors qu'on aurait pu sauver ce groupe s'il y avait eu une vraie volonté».

Pour la CGT, rien n'est toutefois joué.

 

Selon ce syndicat, l'option d'une reprise globale du groupe (3.400 salariés au total en France), rejetée par le tribunal le 1eraoût, reste plus que jamais à l'ordre du jour.
 

Le syndicat espère que le tribunal acceptera d'accorder un nouveau délai de poursuite d'activité du pôle frais. Il prône aussi un dessaisissement du tribunal de commerce de Quimper au profit d'une juridiction professionnelle. Une revendication également formulée par Xavier Beulin, président de la FNSEA et du groupe Sofiproteol, candidat malheureux à une reprise globale de Doux 

Concernant les autres activités de Doux (export et produits élaborés), pour laquelle la famille éponyme dispose du soutien de la banque Barclays, le tribunal a fixé la période d'observation au 30novembre.

 

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/doux-semaine-cruciale-pour-le-pole-frais-03-09-2012-1824383.php

Tag(s) : #Lutte de Classe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :