Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

RAGEMAG logo

 

Rencontre avec Ben Urwand,
l'historien qui a découvert le pacte entre Hollywood et Hitler

Publié le 18 novembre 2013  

par Garance Meillon et Julien Cadot |

Dès sa sortie en anglais, le livre The Collaboration de Ben Urwand a fait l’effet d’une petite bombe au pays des dollars, et particulièrement dans le monde du cinéma. Car la collaboration dont parle l’historien n’est pas celle dont on traite dans les manuels d’histoire : non, il s’agit d’un pacte très concret entre le régime nazi et l’une des plus grosses sociétés de production cinématographique au monde, Hollywood. D’après Urwand, le temple du cinéma américain aurait laissé la main de l’Allemagne nazie censurer sa production jusqu’à l’entrée en guerre des États-Unis. En mettant par hasard la main sur des archives manuscrites, lettres et autres contrats signés par les représentants du IIIe Reich, Ben Urwand a eu une intuition qui l’a mené pendant près de dix ans à découvrir les rouages d’une machinerie américano-nazie bien huilée. Pour patienter avant la sortie du livre en France l’année prochaine, nous nous sommes entretenus avec l’auteur pour qu’il nous raconte cette étonnante histoire.

Urwand jacket

La Collaboration, par Ben Urwand.

Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire ce livre ? Est-ce un sujet qui vous a toujours intrigué ?

Non, c’était basé sur des découvertes que j’ai faites dans des archives il y a neuf ans. J’étais aux Boomers Archive à Berlin et je faisais une recherche sur l’opinion d’Hitler sur les films américains, parce que j’avais entendu qu’il regardait des films tous les soirs, et je me demandais ce qu’il pensait de certains films. Je suis ensuite tombé sur une lettre de la Fox adressée à Hitler, écrite en Janvier 1938, qui lui demandait de donner son avis sur la valeur des films américains en Allemagne, et la lettre était signée « Heil Hitler ». Après cette découverte, je me suis rendu compte que j’avais envie de continuer à rechercher des documents où il était possible de comprendre la relation d’Hollywood avec les nazis dans les années 30, l’historique de cette relation. Tout est parti de cette découverte, puis ensuite des autres découvertes que j’ai faites quand j’ai fait mes recherches pour le livre. Ce n’était pas quelque chose que j’avais planifié du tout.

Donc vous ne recherchiez absolument pas cela ?

Non, pas du tout ! Je pensais écrire un livre sur Hitler et Hollywood mais simplement en racontant ce qu’Hitler pensait des films américains. Quels films il aimait, quels films il n’aimait pas, son obsession du cinéma, les décisions bizarres qu’il prenait après avoir regardé un film… C’est ainsi que je concevais le livre au départ. Quand je suis tombé sur ce document, voir le logo de la Fox et le « Heil Hitler » sur la même page m’a fait réaliser que quelque chose de différent se passait dans les années 30, différent de la version officielle qu’on avait jusque là. J’ai ensuite poursuivi mes recherches dans des douzaines d’archives, aux États-Unis comme en Allemagne, et j’ai découvert peu à peu des petits bouts de l’histoire, qui m’ont permis de former un tout. Au final, je me suis rendu compte qu’ils utilisaient ce mot « collaboration » ou « Zusammenarbeit » pour décrire leur relation, et que cette relation entre Hollywood et les nazis était intensive durant toutes les années 30.

C’est incroyable que personne avant vous n’ait découvert ces choses.

Personne n’avait vu ces documents. C’est en partie parce que les gens qui écrivent pour Hollywood aux USA n’ont jamais vu les documents allemands. Ils ont vu un nombre limité de documents : des journaux comme le Hollywood Reporter, les documents du Code Hays, qui représentait les studios dans les années 30, et bien sûr le code de censure. C’est une approche très limitée. Il reste peu de choses des studios d’Hollywood parce que ces documents ont en grande partie été détruits, mais si on regarde les documents allemands, ils sont très exhaustifs. Personne n’a déménagé en Allemagne et personne n’a donc vu ces archives, c’est pourquoi tous ces documents sont nouveaux.

« Hollywood a laissé une nation étrangère, l’Allemagne nazie, changer systématiquement pendant 8 ans ses films à propos de sujets très précis : tout ce qui touchait à l’expérience allemande pendant la première Guerre Mondiale et tout ce qui avait trait à la persécution des Juifs par Hitler. »

Ce n’est pas un scoop que de dire qu’Hollywood continue de tourner grâce à l’argent. Est-ce qu’il y aurait une situation similaire aujourd’hui à celle, inexcusable, qui a pris place dans les années 1930 ?

Hollywood a changé ou s’est adapté au monde dans lequel nous vivons ?

 

 

Tag(s) : #Contre l'impérialisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :