Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Jeudi 12 janvier 2012

Sarkozy :

elle court, elle court la justice

E

Les comptes de campagne

de Sarkozy en 2007
bientôt saisis par la justice

Sarko_La_-Grande_Magouille.jpg

 

Déjà bien empêtré dans plusieurs affaires dont le dramatique dossier Karachi, le monarque n'en fini pas d'être inquiété par la justice. Le journal Sud Ouest révélait hier que

l'élection présidentielle de 2007 de Sarközy fait désormais l'objet d'une réquisition judiciaire.

Le millier de documents déposés à la Commission Nationale des Comptes de Campagne et des Financements Politiques (CNCCFP), retraçant les dépenses et surtout les recettes déclarées par le candidat, devrait être prochainement passé au peigne fin par des juges d'instruction.

Selon les informations du journal Sud Ouestces réquisitions toucheraient un des volets de la tentaculaire affaire Bettencourt instruite à Bordeaux.

Depuis près d'un an le juge Jean-Michel Gentil mène des investigations tous azimuts ayant notamment conduit avant Noël à la mise en examen de François-Marie Banier et du gestionnaire de fortune Patrice de Maistre. Avec Cécile Ramonatxo et Valérie Noël, les deux autres juges de l'affaire Bettencourt, Jean-Michel Gentil fait partie des "seigneurs de l'instruction" bordelaise, trois magistrats réputés aux moyens importants.

Le nom d'Eric Wœrth, ancien président de l'association de financement de la campagne de Sarközy et trésorier démissionnaire de l'UMP (chargé de récolter des dons) est également abondamment cité depuis le début de l'affaire, notamment par la comptable Claire Thiboutqui avait affirmé avoir assisté à des remises d'enveloppes contenant de l'argent liquide au maire de Chantilly au sein de la maison Bettencourt. L'apparition d'Éric Wœrth dans le dossier avait donné une résonance particulière à l'affaire. En juillet 2010, l'ancienne comptable de Liliane Bettencourt, Claire Thibout, avait affirmé que la milliardaire avait remis150 000 euros en liquide à Éric Wœrth, trésorier de campagne du futur monarque, en 2007.

Le nom de Sarközy a ressurgi dans l'affaire à l'automne dernier. Un témoignage de la jugeIsabelle Prévost-Desprez, qui avait instruit une partie du dossier à Nanterre avant que celui-ci ne soit dépaysé à Bordeaux, avait jeté un pavé dans la mare. L'ex-ministre du Budget pourrait par ailleurs être prochainement entendu par les juges.

Si elle constitue une première pour un président en exercice, une telle procédure n'est pas complètement exceptionnelle. Depuis plusieurs mois, les comptes d'Édouard Balladur pour la campagne de 1995 font l'objet d'une mesure similaire dans le cadre de l'affaireKarachi, dans laquelle les juges Van Ruymbeke et Le Loire enquêtent sur de possibles rétrocommissions sur des ventes d'armes. Une affaire dans laquelle des proches du chef de l'État ont été entendus.

 

Reste qu'à quelques jours de la campagne présidentielle où la candidature du président sortant ne fait pas mystère, la justice semble déterminée à aller au bout des affaires politico-financières ayant pollué une partie du quinquennat.

Sarkozy_Justice.jpg

 

 

Tag(s) : #Politique française
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :