Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BEZIERS : LE SYNDICAT DES CHEMINOTS CGT S'OPPOSE A LA FERMETURE LE 1er SEPTEMBRE PROCHAIN DU CENTRE DE RELEVAGE. CONSEQUENCE DIRECTE : EN CAS DE DERAILLEMENT DE TRAIN, QUE FERA LA DIRECTION ?

accueil presseregionale.fr
BEZIERS
 

Édition du jeudi 12 août 2010

Le centre de relevage menacé de suppression

DR

Beziers. SNCF

Le centre de relevage menacé de suppression


 Ils se sont rassemblés à l'embauche, hier matin, dans les ateliers désertés depuis la restructuration de la filière "Matériel" à Béziers, en 1997 ... Et ont été reçus presque simultanément par leur direction , en ce siège régional du "Matériel". La petite centaine de cheminots, d'usagers, de représentants de partis politiques, du comité pluraliste de défense de la ligne Béziers-Neussargues, entendait interpeller le représentant de la SNCF.
En jeu, le centre de relevage de Béziers, voué à disparaître dès le 1 er septembre. Conséquence directe, en cas de déraillement de train dans le Languedoc-Roussillon, il ne restera que le wagon et outillage de relevage de Nîmes, sinon, il faudra faire venir celui de Toulouse.
La rencontre a fait chou blanc et la CGT ne comprend ni n'accepte la décision de fermeture :

 
« La direction a été incapable de motiver cette décision, a expliqué le secrétaire CGT cheminots, Jean-Marc Biau. Pire, à mots couverts, la direction de la SNCF semble ne pas partager la réduction de moyens dictée et imposée par la Direction nationale du matériel, surtout dans la perspective d'une augmentation des trafics en Languedoc-Roussillon, notamment avec la mise en place du cadencement et du TER à un euro. »
 
Un langage double pour la CGT :
« Ce positionnement valide d'autant plus la position de la CGT concernant l'avenir du site de Béziers et l'ineptie de la mise en oeuvre des projets de la SNCF concernant la réduction des moyens humains et matériels dans la région SNCF de Montpellier. »
Le syndicat CGT ne s'en tient pas là. Il a la ferme intention de monter à Paris, aujourd'hui, à la Direction nationale du matériel :
« Forts du soutien des cheminots et des usagers, nous porterons les revendications en faveur d'un véritable projet de développement du site SNCF de Béziers et de l'emploi dans une ville sinistrée au point de vue du chômage et de l'emploi industriel. »
A.K.
 
TEXTE REPRIS
sur
LE BLOG DE JACQUES TOURTAUX
Tag(s) : #Social
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :