Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Solidarité avec les luttes de la classe ouvrière en Grèce

Résolution adoptée 

lors de la 13ème Rencontre

des partis communistes et ouvriers

pame 

 

 

 

 

 

 

  

Traduction AC pour

http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Les Partis communistes et ouvriers qui ont participé à la Rencontre internationale à Athènes, du 9 au 11 décembre, expriment leur solidarité inconditionnelle avec la lutte de la classe ouvrière et des couches populaires Grecques, contre l'offensive brutale lancée par le grand capital et ses gouvernements avec le soutien de l'UE et du FMI. La ligne politique anti-populaire de gestion de la barbarie capitaliste tire prétexte de la crise pour s'attaquer aux travailleurs afin de diminuer le coût du travail et d'augmenter la compétitivité et la profitabilité du grand capital.

 

Le gouvernement du PASOK social-démocrate, avec le soutien du parti libéral Nouvelle Démocratie et du parti d'extrême-droite LAOS, met en oeuvre des mesures décidées à l'avance.

Parmi ces mesures : la réduction drastique des salaires et des retraites, le pillage des fonds de sécurité sociale, la remise en cause des droits des travailleurs et du droit à la sécurité sociale, l'extension de la précarité dans les relations de travail, la suppression des conventions collectives, une saignée fiscale du peuple, la mise en œuvre de nouvelles privatisations, la marchandisation d'une Santé, d'une Education et d'une Sécurité sociale de moindre qualité, de nouvelles vagues de licenciements avec l'augmentation du chômage qui s'en suivra, la généralisation de la pauvreté.

 

Dès les premiers moments, le KKE et le PAME ont joué un rôle de premier plan et orienté la lutte pour mettre en échec ces mesures anti-populaires, afin que ce soit la ploutocratie qui paye pour la crise.

 

Le PAME, le Front militant unitaire des travailleurs, rassemble massivement des forces issues de la classe ouvrière et les oriente vers un militantisme de classe opposé au syndicalisme à la solde du patronat qui soutient la stratégie du capital et de l'UE, ainsi que la collaboration de classe. Un élément important, donnant une nouvelle impulsion à la lutte du peuple, est la lutte coordonnée du PAME avec des organisations militantes des travailleurs indépendants (PASEVE), des petits et moyens paysans (PASY), de la jeunesse (MAS) et des femmes (OGE).

 

Avec comme principaux mots d'ordre « La ploutocratie doit payer pour la crise » et « Travailleur, sans toi rien ne peut tourner, tu peux t'en sortir sans tes patrons », 23 grèves générales ont été organisées ainsi que de nombreuses grèves au niveau du secteur d'activité ou de l'entreprise, des centaines de manifestations, de nombreuses occupations de bâtiments de l’État ou non, et cela en dépit de l’intimidation de l’État et du patronat, des chantages par lesquels le capital, ses partis et la Troïka tentent de rançonner les travailleurs.

 

Les syndicats sur des positions de classe, les comités de lutte sur les lieux de travail, les comités populaires dans les quartiers ouvriers sont des armes essentielles dans cette lutte.

 

Confrontées à la lutte remarquable menée par la classe ouvrière et les travailleurs, les forces du capital qui rencontrent des difficultés dans la gestion de la crise capitaliste, ont formé un « front noir » gouvernemental, avec le PASOK social-democrate, le parti libéral ND et le parti nationaliste LAOS afin de s'attaquer au peuple de façon encore plus brutale.

 

Les luttes menées par la classe ouvrière en Grèce ont été accueillies chaleureusement par une solidarité internationaliste militante des peuples dans nos pays et c'est un élément important, utile qui peut contribuer au renforcement de la lutte de classe contre l'offensive anti-ouvrière qui s'étend à tous les pays dans le but de diminuer le coût du travail et d'augmenter les profits du capital. Le renforcement de la lutte dans chaque pays ainsi que de la solidarité internationale sont une force irrésistible. Les communistes du monde entier seront à l'avant-garde des luttes importantes qui nous attendent, pour défendre la classe ouvrière et les intérêts populaires, rompre avec ce système d'exploitation, et faire en sorte que la classe ouvrière reprenne possession des richesses qu'elle produit.

 

Résolution adoptée par 71 partis participant à la Rencontre

 

Tag(s) : #Internationalisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :