Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

REPRIS SUR
LE BLOG DE DIABLO
Commun Commune

Latelec-tunisie.jpg

Les salariés de SEA LAtelec de Fouchana soutenus par des syndicalistes et les féministes du monde entier protestent contre la répression anti syndicale dans cette entreprise française implantée en Tunisie et demandent le respect de leurs droits.

 

Description

SEA Latelec, sous-traitant d’Airbus a délocalisé de France une partie de la production de câblage à Fouchana dans la banlieue de Tunis en 2005 pour bénéficier d’une main d’oeuvre qualifiée et bon marché. Mais depuis 2010, les ouvrières s’organisent pour faire respecter leurs droits. Elles exigent la fin des heures supplémentaires, le respect de leur dignité et du code de travail. Dès lors elles sont victimes d'une répression anti-syndicale systématique : Mise à pied, tentative de corruption, insultes, sanctions abusives, isolement, remarques sexistes et menaces de mort.

 


Devant leur refus de baisser la tête, les managers français imposent un lock-out d’un mois à partir du 19 septembre 2012 et le transfert temporaire de la production en France. 200 postes d’intérimaires supprimés depuis octobre et 200 suppressions annoncées d’ici fin 2013. Des travailleurs du Nord sont utilisés pour briser un mouvement social au Sud.


« Nous appelons à l’intervention de l’ambassade de France. Nous voulons garder notre travail sans perdre notre dignité » déclare Sonia Jebali secrétaire générale du syndicat UGTT à SEA Latelec Fouchana.

Contacts:
Sonia Jebali (+216) 52 90 17 14
Julien Ente, Union Syndicale Solidaires : 06 51 18 46 80

 

 

  

fakir

La revue "FAKIR" consacre un long reportage à cette lutte

dans son numéro 62 (septembre-novembre 2013) 

Tag(s) : #Internationalisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :