Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

INFO REPRISE SUR
LE BLOG DE DIABLO
Commun commune

PAUPERISATION:

Un tiers de la population de Perpignan et Béziers

vit en dessous du seuil de pauvreté

MAIS LE GOUVERNEMENT HOLLANDE

REFUSE DE DONNER "UN COUP DE POUCE" AU SMIC

CA REDUIRAIT LA "RENTABILITE" (lisez les PROFITS)

DES ENTREPRISES

 

perpignan-beziers.jpg

"Comment survivre avec 600 euros par mois en Languedoc-Roussillon ?" c’est le titre d’un dossier-reportage paru dans le quotidien le Midi-Libre du 12 décembre 2013. 

Le quotidien nous apprend que la région compte près de 540 000 habitants en dessous du seuil de pauvreté (1)en cette fin d’année, précisant qu’entre 2008 et 2010, la progression a été de 10 %.

 

Interviewé sur cette question dans le journal, Roger Rabier, chargé de mission action régionale pour l’Insee indique que la pauvreté "est liée à un déficit d’emplois dans le secteur productif", ajoutant "il n’y a tout simplement pas assez d’offres… la région a aussi souffert de la crise viticole de 2003-2004".

 

"Le taux de pauvreté atteint 32 % de la population pour les villes de Perpignan et Béziers", note le journal. La région s’enfonce un peu plus encore en 2011, l’Insee vient de comptabiliser 9 200 (personnes sous le seuil de pauvreté) de plus".

Roger Rabier spécifie : "le nombre de demandeurs d’emploi de plus d’un an a doublé depuis 2008 dans la région, les personnes qui entrent à Pôle emploi ont de plus en plus de difficultés à en sortir". Il rajoute: "il y avait eu des signes de reprise au premier semestre 2011, mais on enregistre de nouveau une mauvaise période depuis la mi-2011, en ce moment, on est plutôt sur des rythmes de pertes de 1 000 emplois depuis mi-2011. Il faut s’attendre en 2012 et 2013 à une augmentation de la pauvreté."

 

 

Dans ce reportage du Midi libre, plusieurs témoignages dont celui de Brice, 30 ans, au RSA avec 490 euros, sans perspective d’emploi : « les boîtes d’intérim demandent au minimum une voiture. Et puis il y en a qui disent qu’il faut de l’expérience. Je leur dis "comment voulez-vous que je sois habitué si vous ne me faites pas travailler" ».

(1) En France, en 2010, pour une personne seule, le "seuil de pauvreté mensuel" calculé par l’INSEE est de 937 euros. Le taux de pauvreté en France est de 14% et frappe donc plus d’une personne sur huit. Une moyenne qui cache d’importantes disparités selon les régions et localités. Les départements de la Seine-Saint-Denis et de l’Aude sont en tête de ce classement.

 

Tag(s) : #Lutte de Classe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :