Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

VOTER OU NE PAS VOTER

POUR JEAN-LUC MELENCHON

 

(suite du débat)

 

Commentaires à l'article

de Jean LEVY

Pour ou contre s'inscrire dans le mouvement populaire qui s'exprime à travers la candidature de Jean-Luc Mélenchon ? Jean LEVY répond aux amis sceptiques.    

Je suis clairement sur la même longueur d'ondes de mon ami Jean Lévy: utiliser le bulletin Mélenchon n'est pas approuver tout son programme c'est miser sur une éventuelle dynamique populaire qu'un excellent score de ce candidat peut générer.
Commentaire n°1 posté par DIABLO hier à 10h27
Nous ne sommes pas dupes, et si nous décidons aujourd'hui de suivre le mouvement populaire, ce n'est pas par ignorance et par défaut....c'est par logique et raison. Nous ne pourrons ensuite que travailler pour modeler ce qui devra forcément l'être, tout en ayant à l'esprit que c'est plus facile de militer face à la gauche que face à la droite brune. Suivre cette logique n'est pas une soumission, ni encore moins une démission de nos idéaux, au contraire, ils sont toujours présents en nous et prêts à servir. Je suis pour ma part contente d'avoir su grâce aux analyses de mes camarades sortir de mon idée de vote blanc, quand je vois les évènements très sombres se succéder autour de nous, je n'ai pas envie de m'abstenir alors que j'ai encore une chance de m'exprimer. Dans certains pays, on dit aux indiens : "signe là, d'une croix "!!
Merci pour cette analyse.

Amicalement

caroleone
Commentaire n°2 posté par caroleone hier à 13h24
 
Bonjour camarade Jean,


Comme bien souvent ton esprit d'analyse démontre une grande sagesse. Ta réflexion a le mérite d'être claire et illustre parfaitement la question que se posent de nombreux camarades. Elle est aussi une réponse à cette minorité qui sème le trouble dans l'esprit des camarades qui hésitaient à soutenir le Front de Gauche.

Comme mes camarades Diablo et Caroleone j'ai longtemps hésité avant de me résigner avant de faire ce choix capital que j'assumerai jusqu'au bout.
Je suis rassuré en voyant ta position et celles de nombreux autres camarades tels ceux du Réveil qui en viennent aux mêmes conclusions que nous.
Plus nous serons nombreux et solidaires moins Hollande aura de légitimité dans sa future majorité si tel est le cas.
Le PS ne pourra pas gouverner une fois de plus sans les forces vives de la Gauche  moderne, les législatives qui suivront immédiatement pourraient lui être fatales dans le cas d'une nouvelle trahison "mitterrandienne".
Ne perdons pas de vue que Mélenchon est lui-même sur un siège éjectable s'il cherchait à nous trahir...

Aujourd'hui le dernier sondage BVA te donne raison et "officialise" le candidat du Front de Gauche comme le troisième homme de cette campagne et nous sommes encore à un mois du premier tour. Il reste encore 29 jours pour convaincre tous les sceptiques et je ne crois pas trahir la pensée marxiste en disant que Marx lui-même nous demandait de faire évoluer sa conception progressiste.

Ce cap même s'il est difficile à accepter est nécessaire d'être franchi pour chasser ce monarque qui nous prive de tous nos droits les plus élémentaires. Il vient de proclamer un nouveau projet de loi visant à contrôler encore plus la communication sur internet. Laisser la moindre chance à ce despote sonnera la fin de nos blogs.

Amitiés fraternelles,
Le Papy Mouzeot
Commentaire n°3 posté par Papy Mouzeot aujourd'hui à 10h39
Les raisons de l'effondrement des partis communistes sont anciennes et la participation aux alliances gouvernementales avec les socialistes ainsi qu'à la gestion des villes avec les mêmes plus les centristes ne vont pas améliorer la situation pour les communistes souhaitant le renversement de l'état bourgeois.
 
Quelque soit le score de leurs poulain aux élections, en s'alliant le soir du premier tour avec les socialistes, les communistes ont toujours été les dindons de la farce, et ils le resteront avec Hollande qui est entouré des mêmes pro UE, pro OTAN, pro américains que ne le furent Jospin ou Mitterand.
 
Quand le PCF "pesait" électoralement, quel fut son rôle politique dans les décisions des gouvernements dits d'union. S'occuper du dopage aux JO ou au Tour de France comme MG. Buffet, des transports comme le bon gros Gayssot, sans budget et devant se plier aux directives de la Commission européenne pour casser la SNCF et installer RFF et les opérateurs privés, pareil pour la vielle pelure de Fiterman. Aucun ministère clé en 1981 et pourtant le PCF, déjà en perdition, pesait 15% des voix avec Marchais.
 
Rien de viendra des urnes, surtout des urnes remplies de bulletins en faveur des socialistes, les plus soumis au dogme européiste, à la Commission européenne(présidée en sont temps par Delors), au FMI dirigé par le viril et vert DSK ou l'OMC manipulé par LAmy. Prendre ces cadres dirigeants pour des hommes de gauche , les soutenir dans leurs postes en votant pour des candidats socialistes, c'est donner les balles au RAID pour se faire allumer le lendemain des élections.
 
L'union de la gauche doit cesser, c'est la seule raison de voter Melenchon, en indiquant qu'il ne peut pas y avoir le moindre accord avec Hollande, les Verts (plus anticommunistes, tu meurs, voire les propos de Cohn-Bendit) et les centristes, c'est à dire la droite vaticane.
 
Penser que ce vote est le socle d'un espoir, c'est oublier l'histoire des gouvernement d'union de la gauche et les décisions prises par les socialistes, aussi bien en France que dans les autres pays européens où ils sont dirigé, en alternance pro européenne,pro OTAN avec la droite réactionnaire.
Analysons les résultats des politiques ayant conduit le PCF à sa taille groupusculaire actuelle. L'influence ne remontera qu'en prenant des appuis clairs pour appliquer la dictature du prolétariat, c'est à dire des règles sociales, économiques et financières permettant un monde de progrès scientifique, de justice sociale et de paix. Sans la moindre complaisance avec les problèmes des riches, des favorisés ou nantis du système actuel qu'il faudra de toute façon ramener à leur juste place, en se servant de leurs biens et en limitant leurs revenus, et pas à un million d'euros par mois ou par an. Beaucoup moins.
De ce côté là, Melenchon restera socialiste, il n'y a rien à espérer. D'Hollande, n'en parlons plus. C'est un fusible Sarko-Merkel-Juppé compatible.
Commentaire n°4 posté par zorba aujourd'hui à 11h42
Tag(s) : #Politique française
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :