Pages d"écriture

Vendredi 22 août 2014 5 22 /08 /Août /2014 07:10

 

COMITE VALMY

L’idéologie de Mediapart...
par Richard Labévière

dimanche 17 août 2014, 

 

.


La période estivale nous permet de prendre un peu de champ… et de déconstruire quelques paroles dominantes. Il ne s’agit pas ici de reproduire ce que nous critiquons chez les « éditocrates » de certains médias et de faire comme eux, c’est-à-dire de donner des leçons de morale et de journalisme, mais plus simplement d’exercer notre libre arbitre minimal afin de mettre à jour, lorsque cela est possible, les motivations cachées des uns et des autres en exerçant nos capacités d’observateurs critiques de certaines manifestations curieuses de la presse parisienne.

 

La défense postmoderne, inconditionnelle et obsessionnelle d’Israël, répétée et sanctifiée par l’éditorialiste du Nouvel Observateur n’est pas une nouveauté, celle de Libération - moribond… on ne va pas pleurer… -, également.

Bénéficiant du déclin du Monde, dont Pierre Péan et Philippe Cohen ont définitivement raconté la triste évolution 1 , s’adaptant à la fluidité des nouvelles technologies et surfant sur la crise, sinon la fin des grandes idéologies, une foultitude de blogs fleurissent avec plus ou moins de réussite… Mediapart est l’un d’eux se parant de toutes les vertus du « journalisme d’investigation », s’autoproclamant Robin des bois de toutes les « affaires », imprécateur et chevalier blanc qui lavent plus blanc…

 

Il ne suffit pas d’avoir débusqué Cahuzac pour avoir raison en tout et se permettre n’importe quoi. Les « affaires » peuvent en cacher d’autres et les priorités sélectives du sacro-saint « journalisme d’investigation » ne disent pas toujours les raisons de leur calendrier. A lancer des contrôles fiscaux dans toutes les directions, on finit toujours par trouver quelque chose… faut-il ensuite assurer le service après vente et surtout expliquer les mécanismes des paradis fiscaux, du financement des partis politiques et des campagnes électorales.

Comment le « journalisme d’investigation » choisit-il ses cibles et ses héros ?

Autre question. Toujours est-il qu’on connaît l’aversion du patron de Mediapart pour les socio-démocrates et les « Rocardiens ». En effet, l’idéologie de ce blog tient surtout aux options politiques personnelles de son patron.

 

Edwy Plenel -, qui fut l’un des fossoyeurs du Monde, en fait des tonnes : ses homélies sont lues en ouverture des spectacles estivaux par les Intermittents ; ses collaborateurs traînent dans la boue un général de France, enfin il se fend d’une lettre ouverte à François Hollande sur Gaza…

 

Cette dernière intervention prête d’autant plus à sourire que le même Plenel et ses petites mains ont, le plus souvent, fait acte de bienveillance, voire même plus, envers les politiques agressives de Tel-Aviv.

On touche ici à l’un des fondements de « l’idéologie Mediapart ».

Ancien mais toujours militant trotskyste, Edwy Plenel et ses copains cultivaient une sainte horreur de l’Union soviétique. Certes, Staline et ses successeurs ne furent pas de grands humanistes, mais c’est essentiellement parce qu’ils soutinrent l’OLP de Yasser Arafat comme d’autres nationalismes arabes (Syrie, Irak, etc.), que certains de nos trotskystes français se rangèrent du côté d’Israël et de ses Travaillistes improbables transformés en autant d’alliés objectifs de la « révolution permanente ».

 

Cette posture explique, du reste, l’actuelle régression et conversion de nombre de hiérarques socialistes (anciens militants trotskystes) au mollétisme de la IVe République. Dans cette filiation, le patron de Mediapart a écrit un livre à mourir de rire sur les « révolutions arabes », présentées comme un grand « 1789 » libérateur.

Lecture un peu pressée et tellement en contradiction avec ce qu’on pouvait aisément prédire de ce se passe aujourd’hui en Libye, en Égypte ou en Syrie… La Syrie justement ! C’est l’un des autres symptômes de l’idéologie Mediapart : les gentils révolutionnaires encore !!! en lutte contre une dictature innommable dont s’accommodent pourtant les Chrétiens, les Druzes, les Kurdes et autres minorités de Syrie… mais l’idéologie doit absolument faire rentrer le réel dans ses propres catégories.

 

De manière amusante , votre serviteur a fait les frais du sens poussé de l’investigation selon Mediapart, étant dûment accusé par ses commissaires politiques d’avoir participé à une réunion de « soutien au régime de Bachar al-Assad ». Il se trouve qu’au jour et à l’heure de la rencontre incriminée qui s’est tenue à l’Assemblée nationale, j’étais en voyage dans les glaces arctiques.

Cela ne s’invente pas mais confirme le sérieux des « enquêtes » de ce blog !

J’ai bien évidemment écrit une lettre de rectification à l’adresse des responsables de Mediapart sans, bien évidemment aussi, recevoir de réponse.

Savoir vivre et grandeur du journalisme postmoderne !

 

Les prestations des Intermittents du spectacle citant leur gourou Edwy Plenel - physiquement absent mais présent néanmoins comme le Dieu caché -, étaient plus risibles encore, fourrant dans le même sac les « dictateurs » du festival d’Avignon, ceux du CAC-40, de la Commission européenne, de l’OMC, etc.

Le carburant de l’idéologie Mediapart est d’énoncer le bon goût, sinon le droit de ce qui doit être et ne pas être. La figure de « l’intellectuel de gauche », dont le patron de Mediapart incarnerait la quintessence se doit de faire référence sur toutes les grandes affaires de la République.

Comme l’écrivait fort à propos Michel Clouscard : « l’intellectuel de gauche vient d’accéder à la consommation mondaine. Et il en est même le principal usager. Pire, encore, il est devenu le maître à penser du monde. Il propose les modèles culturels du mondain. Non seulement il a accédé à la consommation mondaine, mais il en est devenu l’un des patrons. Il a la toute puissance de prescrire. Et de codifier l’ordre du désir » 2 .

 

En définitive, l’idéologie Mediapart fonctionne comme un mixe de trotskysme du pauvre, des dualités bushiennes (le bien contre le mal, la civilisation contre la barbarie) et de la bonne conscience bobo : faire du compost rue du Cherche-Midi, défendre les droits de l’homme très loin plutôt qu’à proximité et piétiner Poutine, les notes à l’école ou le catholicisme pratiquant…

Dernièrement, le patron de Mediapart a commis une petite plaquette qui s’intitule : « Dire non ! » Bigre ! Ce BHL du journalisme devrait pourtant savoir que la pratique de la Négation est le moteur de toute pensée depuis les présocratiques et que son imprécation auto-promotionnelle n’enfonce que de grandes portes ouvertes…

Parce qu’en dernière instance, l’idéologie Mediapart fonctionne comme n’importe quelle campagne de communication : faire vendre à défaut d’informer et d’expliquer… cette espèce de servitude volontaire, irradiante et séductrice. Étienne de La Boétie : « Il est vrai qu’au commencement, on sert contraint et vaincu par la force ; mais ceux qui viennent après servent sans regret et font volontiers ce que leurs devanciers avaient fait par contrainte ».

 

NOTES :

 

1) La Face cachée du Monde est un livre d’investigation écrit et publié en 2003 par les journalistes Pierre Péan et Philippe Cohen critiquant le fonctionnement du journal français Le Monde, et plus particulièrement celui de sa direction tripartite de l’époque, composée de Jean-Marie Colombani, Edwy Plenel et Alain Minc.

  L’ouvrage lui-même est le résultat de la convergence de deux enquêtes menées à l’origine séparément par Pierre Péan et Philippe Cohen. Le livre a connu un succès commercial peu commun, atteignant 60 000 exemplaires vendus le premier jour et plus de 200 000 au total. Éditions Mille et Une Nuits, 2003.

 

2) Michel Clouscard : Le capitalisme de la séduction – Critique de la social-démocratie libertaire. Éditions Delga, août 2013.

 

Par Richard Labévière

Date de parution : 8/8/2014

RICHARD LABÉVIÈRE
Rédacteur en chef
Grand reporter à la TSR, rédacteur en chef à RFI et de la revue Défense de l’IHEDN. Il est aujourd’hui consultant en relations internationales. Collaborateur du mensuel Afrique-Asie, il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages dont "Les dollars de la terreur", "Le grand retournement / Bagdad-Beyrouth", "Quand la Syrie s’éveillera" et "Vérités et mythologies du 11 septembre".

 

Par Jean Lévy - Publié dans : Pages d"écriture - Communauté : Communard toujours !
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 17 août 2014 7 17 /08 /Août /2014 08:05
Par Jean Lévy - Publié dans : Pages d"écriture - Communauté : Communard toujours !
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 16 août 2014 6 16 /08 /Août /2014 07:27

JEAN LEVY S’ADRESSE

en cette période de vacances

 

AUX FIDELES LECTEURS

DE « canempechepasnicolas »

 

 

Chers amis,

 

Avec le mois d’août, le soleil qui brille, une année sur l’ordinateur, le rendez-vous quotidien avec l’actualité et avec ses lecteurs, il arrive le moment où « canempechepasnicolas » prenne du champ – dans tous les sens du terme – afin de permettre à son animateur de reprendre son souffle dans l’air breton, les causses du Gévaudan et de Sauveterre, dans la douce France au long de la mystérieuse et apaisante Loire…

 

Mais dans ce monde violent où le sang coule de Gaza au Donbass du fait de l’impérialisme, il ne serait pas normal de faire relâche de l’information libre en laissant place nette aux mensonges des nouveaux chiens de garde de l’ordre établi de l’oligarchie financière…

 

Aussi, « canempechepasnicolas » poursuivra, tout au long de ces semaines,  la publication de ses chroniques et ses infos, l’unisson de ses frères Diabloet  Canaille le Rouge.

 

Aussi, les absences de « canempechepasnicolas » se feront en « sauts de puces », trois jours ici, deux jours «  à casa » quatre jours ailleurs, puis retour provisoire au bercail, et nouveau départ…

Cela permettra de fournir, jour après jour, des rubriques moins nombreuses, certes,  mais toujours calquées sur l’actualité, peut-être légèrement décalées, peut-être dépassées par l’évènement inattendu…

 

Mais, tous nos lecteurs trouveront, tous les  jours, à domicile ou en congé,  son « nicolas » présent dès l’aube, combatif, diversifié,  prêt à réagir et à mobiliser.

 

En espérant que août ne soit pas, comme il y a tout juste un siècle, « le dernier été »…

 

 

Et bonnes vacances à tous !

Par Jean Lévy - Publié dans : Pages d"écriture - Communauté : Communard toujours !
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 14 août 2014 4 14 /08 /Août /2014 07:13

INFO REPRISE SUR
LE BLOG DE DIABLO 

 

 unita-fin.jpg

Brève de Vivelepcf reprise par

http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



« Ils ont tué l’Unità » : voilà le titre à la une choisi par la rédaction du numéro du célèbre quotidien italien du 30 juillet. Le 1er août 2014, il a cessé de paraître, placé en liquidation judiciaire. Il y a très peu de chances pour qu’un repreneur se présente.

 

C’est une dernière étape – post mortem – de la liquidation du Parti communiste italien par autodissolution en 1991.



L’Unita meurt à 90 ans après une douloureuse agonie. Le journal a été fondé par Antonio Gramsci le 12 février 1924.


Il est resté l’organe central du PCI jusqu’en 1991, suivant déjà toutes les dérives de sa direction. On sait que l’appareil de l’ex-PCI a muté le Parti, par étapes, en « Parti démocrate ».

 

Le PD aujourd’hui au pouvoir, avec le président du conseil Matteo Renzi, se revendique à mi-chemin entre la social-démocratie européenne et le Parti démocrate américain.

 

L’Unita a été embarquée dans cette évolution. Elle a été privatisée tout en restant en fait sous le contrôle de la mouvance dirigeante du Parti. Son déclin politique et économique a été organisé.

Ces derniers temps, elle tirait à 21.000 exemplaires.


Vu l’histoire et le prestige du titre, l’Unita a été destinée à représenter plutôt l’aile « gauche » du nouveau parti. Il semble que la direction du PD ne trouve plus d’intérêt à maintenir le journal, du moins en tant que quotidien, d’autant plus dans un contexte de crise aigüe de la presse.

 

Pour les communistes, le deuil a commencé depuis longtemps mais les conditions de la reconstruction du Parti et de son journal restent confuses.

Par Jean Lévy - Publié dans : Pages d"écriture - Communauté : Communard toujours !
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 9 août 2014 6 09 /08 /Août /2014 07:46

INFO REPRISE SUR
LE BLOG DE DIABLO

lexpressmai2014-castro

 

M. Barbier... Mon œil ! Faut-il que je vous gêne !

CUBA-SI-France-juin2014.jpg

Dans ce N° exceptionnel, Cuba Si France répond aux calomnies, injures et affabulations vomies sur Fidel Castro, par un renégat cubain de Miami, Juan Reinaldo Sanchez, dans "l'Express" de l'anti-communiste C. Barbier, valet de l'ultra-libéralisme et de la droite populiste.

 

Nous publions aussi quelques uns des "complices" de Fidel qui, évidemment, sont  d'une toute autre dimension que ceux de Barbier sortis tout droit de la fange anti-castriste. On a les amis qu'on mérite !

Michel Taupin

Cuba Si France

 

Textes à lire sur

LE BLOG DE DIABLO 

 

Par Jean Lévy - Publié dans : Pages d"écriture - Communauté : Communard toujours !
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 8 août 2014 5 08 /08 /Août /2014 07:43

 

FACE AUX « Nouveaux chiens de garde »,

QUI MONOPOLISENT L’INFORMATION…

 

Nous constatons, en ces mois d'été 2014, une audience de « canempechepasnicolas », en forte augmentation, ce qui signifie une confiance de ses lecteurs de plus en plus diversifiés, mais tous fidèles à canempechepasnicolas.

 

Cependant, restons modestes.

 

Notre blog ne représente que quelques gouttes dans l’océan des médias. Or, notre but est d’informer à contre-courant de l’idéologie dominante.

Il nous faut donc élargir notre champ d’influence pour peser davantage sur l’opinion, en ces temps de campagne électorale.

C’est possible…grâce à vous

Si chaque fidèle lecteur gagnait, autour de lui, d’autres lecteurs en faisant connaître canempechepasnicolas,

 

Si nos lecteurs occasionnels s’inscrivaient vite à nos « newsletters » (c’est gratuit !), alors nous franchirions un pas supplémentaire dans notre diffusion et notre influence s’étendrait davantage…

 

Pensez-y.

 

Inscrivez-vous et faites inscrire vos amis.

Pour faire connaître au plus grand nombre des infos que les médias ne diffusent pas

 

Votre aide nous est indispensable.

Et merci encore à tous nos lecteurs.

 

 

Par Jean Lévy - Publié dans : Pages d"écriture - Communauté : Communard toujours !
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Lundi 4 août 2014 1 04 /08 /Août /2014 07:49

Pourquoi des milliardaires s'intéressent-ils

à la presse qui perd de l'argent ?

 

Pour en faire des journaux au service de leurs intérêts !

 

Comment, dans ces conditions, les lecteurs de "gauche"

peuvent-ils continuer à lire "Libération" ?

 Le quotidien "Libération" renfloué

passe sous le contrôle de Patrick Drahi

patron de Numéricable et bientôt de SFR,

et de l'homme d'affaires Bruno Ledoux

 

Le quotidien Libération a été renfloué jeudi par ses actionnaires à hauteur de 18 millions d'euros, apportés principalement par Patrick Drahi, le patron de Numéricable, une recapitalisation prévue depuis des mois pour redresser le journal menacé de faillite.

«Bruno Ledoux, Président de la nouvelle holding du Groupe Libération, Presse Media Participation (PMP), et au nom de tous les actionnaires, confirme que l'augmentation de capital de Libération à hauteur de 18 millions d'euros a été signée ce jour», selon un communiqué.

«Une nouvelle page de l’histoire du journal» 

«Libération, par ce refinancement, est sauvé. Une nouvelle page de l'histoire du journal est ouverte», estime l'homme d'affaires Bruno Ledoux dans son communiqué. Le milliardaire Patrick Drahi, patron de Numéricable et bientôt de SFR, précise dans un communiqué séparé avoir participé à hauteur de dix millions d'euros, après avoir en déjà injecté en urgence en avril quatre.

Par Jean Lévy - Publié dans : Pages d"écriture - Communauté : Communard toujours !
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 4 août 2014 1 04 /08 /Août /2014 07:21

Blog d'Olivier Berruyer

 

3
Août
2014

 Les journaux du premier jour 

 



 










2 aout















3 aout










4 aout

(je l’aime bien celui-là, on sent qu’il peut facilement resservir ne plus…)

 


 










5 aout













P.S. Merci à JPS pour son aide :)

 


Par Jean Lévy - Publié dans : Pages d"écriture - Communauté : Communard toujours !
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 3 août 2014 7 03 /08 /Août /2014 08:54

SUITE (2)

DES SAINES REACTIONS

DES LECTEURS
A L'EDITORIAL DU "Monde"

DATE DU 1er AOÛT 2014

 

      Elon

  1. Le 31 juillet 2014 à 22h24
    Afficher/Masquer

    Le Monde est-il un encore journal ? C’est devenu un organe.

  2. BrunoLe 31 juillet 2014 à 22h26
    Afficher/Masquer

    Rien à voir, mais à quand un article sur le défaut argentin ?

  3. nourredineLe 31 juillet 2014 à 22h37
    Afficher/Masquer

    Moi, je pense qu’il faut lire entre les lignes.
    On voit tres bien les manipulations de tous les medias en Europe contre Poutine et tout ce qui s’asocie a la Russie, c’est parce que les dettes Europeennes ne pourront jamais etre payees, tous ces neoconservateurs vont vers l’echec total et donc ils n’ont qu’au recours de la guerre pour sauver leur face, c’est bien malheureux, mais on y va pour la 3eme guerre mondiale car de partout il y a des feux qui ne s’eteignent pas, les zionistes de netanyaou font du terorisme a Gaza et toue les medias europeens se la ferme, les usa eux font de l’hypocrisie la plus totale obama semble s#interesser des morts civils ,mais de l’autre cote il garantie des ventes d’armes a ce cingle de netanyou qui avait jure de ne jamais faire la paix avec les palestiniens car dans une des guerres precedentes son frere a etait tue et maintenant il fait que de se venger.
    La chose qui ne fallait pas faire c’est de s’attaquer a l’economie par la finance contre la Russie car c’est un faux pretexte car toutes les banques sont en accord mondial et se pretent l’unes l’autres donc ce n’est pas que les finances Russe qui vont morflees c’est aussi beaucoup la city de londres car il y a de nombreux riches oligarchs russe et plus depuis que Chypre a eu son bail-in, les gros poids lourds eux ont reussi a transferer leur pognon a londres car la city contrairement aux autres banques ne dort jamais, c’est du 24/24-366/365.
    Comme certains grands l’ont dit, si c’est le nucleaire qu’ils vont utiliser et bien bonjour pour un tout autre monde sans la plupart de nous.

    • Crapaud RougeLe 01 août 2014 à 09h20
      Afficher/Masquer

      je pense qu’il faut lire entre les lignes. (…) c’est parce que les dettes Europeennes ne pourront jamais etre payees” : mais qu’importe les motifs !!! De toute façon, ils ne se donnent pas la peine de nous convaincre que “Poutine” est vraiment un agresseur. Il n’y a pas à “lire entre les lignes” !!! Cet édito enterre tout espoir de dialogue. Vous n’avez pas lu la chute ? “Tout change si le Kremlin impose aux séparatistes de désarmer et de négocier.” C’est clairement une condition impossible, et ils le savent.

  4. DarracheLe 31 juillet 2014 à 22h44
    Afficher/Masquer

    Excusez moi de sourire, mais ce qui m’amuse, ce sont les commentaires des lecteurs du Monde. Le Monde a le lectorat, et de loin le plus atlantiste et eurobéat(évidemment). Or, je suis stupéfait de constater qu’hormis les habituels trolls, le ton des commentateurs est rageur, goguenard, moqueur. Très peu d’assentiment dans son propre lectorat d’abonné. ça et le fait qu’on ai encore eu aucun sondage annonçant triomphalement que les Français sont à 74% en colère contre le méchant Poutine, alors qu’il doit bien s’en faire(fabriquer?) un ou deux par jour sur le sujet, me rend optimiste quant à l’esprit critique de mes compatriotes. Continuez Olivier, vous êtes de salubrité publique. Je crois qu’il faudrait faire un observatoire des cinglés. Archiver soigneusement toutes les saloperies écrites ou dites ici ou là pour les ressortir en temps utile. Si ce travail de salubrité avait été fait pour le Kosovo ou la Libye, on pourrait vraiment aujourd’hui mettre le nez de certains dans leur m….

    • SpipouLe 01 août 2014 à 00h41
      Afficher/Masquer

      C’est pour ça que je ne parlerais pas de manipulation, mais plutôt de maladie mentale.

      La manipulation suppose un minimum de finesse pour faire adhérer le lecteur ou l’auditeur à ses vues.

    • Crapaud RougeLe 01 août 2014 à 09h24
      Afficher/Masquer

      me rend optimiste quant à l’esprit critique de mes compatriotes” : vous avez raison, mais ça ne change rien. Ils n’ont que faire de l’opinion publique. Si ce n’était pas le cas, ils auraient depuis longtemps fait de gros efforts pour se montrer convaincants. Au contraire, depuis le début, toute la presse ne retentit que d’articles “fast food”, des brèves qui ne font que jeter l’anathème sans jamais donner d’infos substantielles. (Ou seulement quelques unes, celles qui les arrangent, bien sûr.)

    • barre-de-rireLe 01 août 2014 à 10h25
      Afficher/Masquer

      je pense qu’on comprendra ce que je vais dire et aussi ne pas m’en vouloir outre mesure mais la plupart des lecteurs de toute cette presse vieillissante c’est des connards de bobo parisiens pour la plupart. paris a une haute estime d’elle même et paris est un pays dans le pays, je dirais que paris est à la France ce que le vaticane est à l’Italie. ils se basent sur eux-même pour définir le cahier des charges pour le reste du pays mais en fait c’est tout le pays qui supporte paris à bout de bras.
      le savoir et le garder à l’esprit permet de soulager le poids de la colère quand on lit ce type de presse, puisque toute les rédactions… sont à paris…

  5. Le diableLe 31 juillet 2014 à 22h52
    Afficher/Masquer

    Bonsoir à toutes & à tous,

    vu à 22:40 :

    link to ukraina.ru

    Reprise : ça fait +ieurs jours que l’ALD annonce que Kiev prévoit une attaque terroriste
    sous faux drapeau pour accuser l’ALD.
    L’ALD a déjà demandé aux Ukrainiens de se préparer à une attaque terroriste
    de grand ampleur.

    L’ALD affirme que Kiev est en train de déplacer des lanceurs de missiles
    dans le secteur de Kramatorsk. Selon l’ALD, l’objectif de ces tirs de missiles
    serait des installations industrielles de chlore et d’ammoniac en Ukraine.

    L’ALD affirme disposer de nombreuses fuites venant de Kiev parce qu’en Ukraine,
    nombreux sont ceux qui anticipent la chute du régime et qui se cherchent
    un avenir après la guerre.

    Cordialement,

    le diable.

  6. caroline PorteuLe 31 juillet 2014 à 23h08
    Afficher/Masquer

    Une très belle analyse qui ne dit pas exactement la même chose :

    Déjà en guerre, les Etats-Unis n’attendent que l’occasion pour passer à l’étape supérieure

    Que peut-on dire d’un pays qui accumule ses troupes autour des frontières d’un autre pays, lui portant tous les coups bas qui lui sont possibles, le provoquant dans tous les domaines pour le pousser à réagir en situation de faiblesse, allant même jusqu’à créer des casus belli ? Ce pays est, de manière évidente, en état de guerre.

    Si les Etats-Unis ne sont pas encore dans une phase d’offensive militaire, c’est qu’il leur faut d’abord mener et gagner une autre guerre qui est déjà en cours : mettre l’Europe dans l’impossibilité de refuser la guerre contre la Russie. Sans l’Europe, les Etats-Unis sont dans l’incapacité d’entretenir quelque guerre que ce soit, et encore moins la gagner. En fait, les américains aimeraient faire ce qu’ils ont toujours fait : amener l’Europe à faire la guerre pour eux.

    Si, pour les Etats-Unis, le seul objectif est la guerre elle-même, aussi longue et aussi destructrice que possible, il faut bien trouver aux européens des raisons solides pour la faire. Déjà, ils ont réussi à impliquer l’Europe dans tous les chaos qu’ils avaient créés de toute pièce, réussissant même à faire créer certains de ces chaos chez les européens et par les européens eux-mêmes, comme en Ukraine. L’Ukraine est un piège, non pas pour pousser la Russie à déclencher un conflit, mais pour emmener tout le monde dans une conflagration globale, et peu importe qui fera le premier pas.

    De ce point de vue, ils sont en train de progresser vers la réussite de leur projet. A coups de durcissements et d’escalades sur le terrain dans le sud-est de l’Ukraine empêchant volontairement l’incendie de s’éteindre, de manœuvres type false flag, de sanctions « innocentes » qu’ils obligent les pays européens à suivre, chacune rendant difficile tout retour en arrière, nous nous dirigeons lentement, mais sûrement, vers une situation qui ne pourra déboucher que sur des actions militaires de grande envergure.

    Des actions militaires, il y en a déjà, et elles ne sont pas seulement le fait de l’armée ukrainienne. Cette armée de façade n’effectue aucune opération qui ne soit décidée, planifiée et gérée par les conseillers américains. Quel que soit le sort futur de l’armée ukrainienne, gagnante ou perdante, tôt ou tard l’OTAN pointera officiellement son nez pour la renforcer. Cela aussi se fera progressivement, de la petite aide technique et la formation, qui a déjà commencé, jusqu’au déploiement des ogives nucléaires. Pour le nucléaire, la préparation psychologique des européens a déjà commencé avec la demande, la semaine dernière, des députés du parti nationaliste Svoboda de restituer à l’Ukraine son statut de puissance nucléaire. On se doute, bien sûr, d’où émane cette demande.

    Le problème n’est plus de savoir comment réagira la Russie, mais ce que feront les européens, qui seront, dans cette circonstance, utilisés exactement comme le furent les djihadistes ailleurs, c’est-à-dire comme des soldats de l’empire. Bon gré, mal gré, ils seront amenés, de manière soft et progressive, à une situation où la seule issue naturelle et logique sera de se battre pour défendre leur existence mise délibérément en danger, danger dont les origines auront été largement brouillées et remaniées par un système médiatique déjà bien rodé en la matière.

    Ce que nous voyons aujourd’hui a déjà été réalisé à maintes reprises durant ces cent dernières années. Et nous sommes, à chaque fois, surpris de revivre des évènements qui ont pourtant été vécus par nos pères et nos grands-pères, comme s’il s’agissait de nouveautés incroyables. Les mêmes entités qui plongèrent l’Europe dans des guerres meurtrières au siècle dernier sont de nouveau à l’œuvre. Ce sont les mêmes qui, de Londres, en 1939, poussèrent l’Allemagne dans une situation de non-retour et fermèrent la dernière porte de sortie à Hitler en faisant volontairement capoter les négociations menées sous l’égide de l’Italie, trompant ainsi tout le monde, y compris l’allié français dirigé alors par le suiveur français de l’époque, Edouard Daladier, exacte réplique du toutou actuel, François Hollande. Grandeur passée oblige, la France est toujours le pays qui, en fin de compte, finit par légitimer toutes les guerres de massacre en leur donnant la couverture universaliste dont son histoire se réclame. On comprend alors la fureur des Etats-Unis à propos des positions françaises sur l’Irak en 2003.

    Hier à Londres, aujourd’hui à Washington, les décideurs sont les mêmes, l’un et l’autre endroit n’étant que des lieux d’application de leurs décisions. Les invasions, les annexions, ne les intéressent pas le moins du monde, surtout si l’invasion est impossible comme dans le cas d’une terre aussi vaste que la Russie. Cela ne les empêche pourtant pas de l’encourager. Pas plus que ne les intéressent des notions comme : qui va gagner, qui va perdre, qui va s’en sortir, etc. Quels que soient les vainqueurs ou les vaincus dans une guerre, eux en sortiront gagnants. Pour eux, l’humanité serait comme une masse de fourmis composée d’équipes de destruction et d’équipes de reconstruction. Tirant profit de l’une et de l’autre, leur tendance logique est d’encourager la destruction pour ne pas mettre au chômage ceux qui sont chargés de reconstruire.

    L’Europe, une fois de plus, est le candidat idéal pour une future reconstruction après destruction. Même si la Russie arrivait à se dérober, comme ce fut le cas en 1939 avec le pacte de non-agression germano-soviétique, l’Europe aura du mal à échapper au destin qui lui est réservé. Les nazis sont déjà en place, il ne restera plus qu’à les armer, comme ceux d’Allemagne naguère. Cela prendra juste un peu plus de temps.

    Avic

    link to bit.ly

  7. MacarelLe 31 juillet 2014 à 23h10
    Afficher/Masquer

    Ayant lamentablement échoué à faire aimer leur Europe antidémocratique du tout marché et, de la “concurrence libre et non faussée” aux peuples de l’UE, et le rêve de prospérité lié à l’euro s’étant évanoui, les européistes en reviennent aux bonnes vieilles méthodes bien éprouvées, pour réaliser leur rêve d’unification européenne : la guerre contre un ennemi commun.
    Et tout comme la caste militariste prussienne a uni les peuples allemands contre la France de Napoléon III et annexé l’Alsace et la Lorraine, ils se proposent d’unir les peuples de l’UE, en faisant la guerre à la Russie de Poutine, et au passage en annexant l’Ukraine, la Crimée, la Transnistrie, et pourquoi pas la Biélorussie ou encore l’enclave de Kaliningrad.
    Evidemment les masquent tombent de façon spectaculaire, et leur slogan “L’Europe c’est la paix”, n’apparaît plus que comme une sinistre farce. Combien de millions de morts européens (et je compte les russes dans les européens) sont-ils disposés à sacrifier pour satisfaire leur démence, et leur désir de puissance ? Afin de créer une “Grande Nation” européenne, eux qui exècrent la nation, lorsqu’il s’agit des nations historique, la Russie en particulier.
    Et ce n’est pas les USA qui vont les retenir, car ils appliquent la même recette pour maintenir l’unité de leur “Grande Nation” américaine : être toujours en guerre contre un ennemi, que l’on se fabrique au besoin.
    Ces gens sont dangereux, car emportés par la folie des grandeurs , il serait temps que les peuples d’Europe s’en rendent compte, avant qu’il ne soit trop tard.

    • LutterPourLaPaixLe 31 juillet 2014 à 23h26
      Afficher/Masquer

      Le peuple profond, le vrai ne lit pas le Monde.
      De plus il a une très piètre opinion de ses politiciens et de l’Europe en général.
      Parce que le peuple en bave de plus en plus…Et dans le fond l’international il s’en fout.
      Je pense que rien que le titre de cet article d’opinion suffit à faire rouler de rire n’importe quel pékin moyen (et j’en fais partie). Pour les journalistes en revanche on sent bien que c’est la méthode Coué : oui c’est ça l’Europe …j’y crois, je vous assure !

    • KopenhagueLe 01 août 2014 à 09h53
      Afficher/Masquer

      Oui, construire l’unité des pays européens grace à un ennemi commun.
      C’est ce qu’avait dit E Guigou lors d’un débat avec J Sapir et E Todd :” nous avons une formidable union de l’Europe contre l’ annexion de la Crimée par la Russie”

  8. lyonnaisLe 31 juillet 2014 à 23h15
    Afficher/Masquer

    Ce n’est pas directement lié à l’actualité mais ce site est savoureux, surtout les pages concernant les vénérables pères fondateurs de l’Europe :

    link to dessousdebruxell.es

    et puis n’oublions jamais ce que pe,sait Mendès-France de l’Europe qui nous protège :

    “Le projet de marché commun tel qu’il nous est présenté est basé sur le libéralisme classique du XXème siècle selon lequel la concurrence pure et simple règle tous les problèmes. L’abdication d’une démocratie peut prendre deux formes, soit elle recourt à une dictature interne par la remise de tous les pouvoirs à un homme providentiel, soit à la délégation de ses pouvoirs à une autorité extérieure, laquelle au nom de la technique exercera en réalité la puissance politique, car au nom d’une saine économie on en vient aisément à dicter une politique monétaire, budgétaire, sociale, finalement une politique au sens le plus large du mot, nationale et internationale.”
    Pierre MENDES FRANCE – Discours prononcé à l’Assemblée Nationale, le 18 janvier 1957

  9. Le diableLe 31 juillet 2014 à 23h17
    Afficher/Masquer

    Bonsoir Purefrancophone,

    La politique du “Monde” est au clair depuis longtemps.

    Exemple : le livre “Le Monde, un contre-pouvoir ?” de Jean-Paul Gouteux (dispo pour… 5 €) :

    link to amazon.fr

    Ce livre date déjà de 1999 (il a donc déjà QUINZE ans).

    Il PROUVE que le journal “Le Monde” (y compris avec des échanges de courrier entre Le Monde et JP Gouteux) a camouflé le génocide rwandais.

    (D’autres ouvrages, nombreux, confirment, y compris “La France au Rwanda – l’inavouable”, de Patrick de Saint-Exupéry – Le Figaro ! -> attention interdit aux moins de 18 ans ! Même ceux qui ont survécu à la lecture de Primo Lévy n’ont pas tenu en lisant Saint-Exupéry).

    Souvenez-vous. 1994 : le “Monde” parlait de “conflit inter-ethnique”… pas de génocide.

    Si “Le Monde” a tu un génocide qui a fait un petit million de morts, alors…

    Cordialement,

    le diable.

    • Le diableLe 01 août 2014 à 01h34
      Afficher/Masquer

      Bonsoir Vincent,

      “Cf mon lien vidéo dans les premiers commentaires”.

      je dois être un peu bigleux : je ne trouve pas le “lien vidéo” auquel vous faites presque énigmatiquement référence… Se trouve-t-il dans le présent fil ?

      Merci d’avance.

      Cordialement,

      le diable.

Par Jean Lévy - Publié dans : Pages d"écriture - Communauté : Communard toujours !
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 3 août 2014 7 03 /08 /Août /2014 07:44

SUITE (1)

DES SAINES REACTIONS

DES LECTEURS
A L'EDITORIAL DU "Monde"

DATE DU 1er AOÛT 2014

 

      • ValloisLe 31 juillet 2014 à 22h18
         Afficher/Masquer

        J’avoue que j’ai banni les URL *.lemonde.fr et *.liberation.fr. Un accident de clic est si vite arrivé et l’idée que je puisse augmenter leurs stats de connexion me dégoûte.

    • douarnLe 31 juillet 2014 à 23h26
       Afficher/Masquer

      Pardonnez moi, mais peut être ne devriez vous pas vous abstenir de consulter les “info” de ces torchons. Il me semble que c’est toujours bon d’avoir un oeil critique et éveillé sur la propagande mainstream, même si elle vous (me) débecte.

      • Crapaud RougeLe 01 août 2014 à 01h30
         Afficher/Masquer

        Exact, c’est pour connaître la propagande “mainstream” que je le consultais, mais ce n’est plus utile désormais parce qu’elle ne changera pas d’une virgule. Cet édito marque un tournant : le dialogue n’est plus possible, parce que les US posent une condition impossible à satisfaire : que les rebelles déposent les armes tout en restant sous le feu de l’ennemi. Ils ont dressé un mur qui ne disparaitra pas avant plusieurs décennies, un mur pour une Russie pestiférée comme l’ex-URSS. (Note: on va commencer à comprendre que Depardieu ne s’est pas barré en Russie que pour des raisons fiscales…)

      • Bertrand DunogierLe 01 août 2014 à 08h44
         Afficher/Masquer

        Keep your friends close, keep your foes closer..,

        100% d’accord. Ne pas savoir ce qui se dit ne sert pas à grand chose. Le savoir permet au contraire d’adapter son discours, et d’appréhender les échanges… réinformatifs.

      • VladPLe 01 août 2014 à 09h37
         Afficher/Masquer

        Pour ça, il reste “le figaro.fr”. Ils sont presque autant fondus que les autres mais au moins, les commentaires en lignes ne sont pas trop censurés.
        Le figaro appartiens au groupe Dassault, et donc on sait à quoi on peut s’attendre en le lisant.
        Il semble même qu’il soit “un peu” moins extrême dans la manipulation de l’info que “Le Monde” par exemple, et encore une fois, le ton des commentaires des lecteurs est plutôt libre.
        C’est pas comme l’Huma., ex journal ayant affiché une conscience sociale par le passé et qui, désormais, cire les bottes de la droite la plus extrémiste.

  1. V_ParlierLe 31 juillet 2014 à 21h50
     Afficher/Masquer

    Ils sont comme d’habitude, mais cette fois avec une conclusion échappatoire, histoire de dire: Même si tout ce qu’on vous raconte s’avère être n’importe quoi, on a quand même dit qu’on pouvait négocier… Bref, agressifs mais finalement dégonflés, histoire de se dégager de toute responsabilité.

  2. JubLe 31 juillet 2014 à 21h50
     Afficher/Masquer

    Oh, l’Europe est rutilante et plastronne, de façon un peu neuneuh tout de même et n’as pas si fière allure.
    Avec ce dessin on la croirait au garde à vous devant son supérieur, attendant qu’il le félicite en lui tapotant la joue.
    Quant à Poutine indépendamment de ce qu’il est, dictateur ou pas, en cette occasion juste lui rappeler le proverbe allemand, beaucoup d’ennemis, beaucoup d’honneur.

    • harvest02Le 01 août 2014 à 01h58
       Afficher/Masquer

      Poutine est un individu que je détestais ardemment il y a seulement six mois.
      Et bien si Le Monde prétend qu’il a réussi à unir l’UE contre lui, l’UE et ses médias peuvent se féliciter de m’avoir rendu ce type bien plus sympathique qu’il ne le mérite sans doute. Et quelque chose me dit que je loin d’être le seul.

      • AgnèsLe 01 août 2014 à 08h19
         Afficher/Masquer

        Je vous le confirme, nous sommes au moins deux. Cela dit, sympathique n’est pas le mot qui convient, je n’oublie pas la sale guerre de Tchétchénie, l’assassinat d’Anna Politkovskaia, et ce pauvre comptable torturé et tué dans sa cellule pour avoir dénoncé un oligarque proche du pouvoir, son nom m’échappe ce qui me navre. Mais je suis admirative devant une force de caractère peu commune et le sang froid et l’intelligence dont il fait preuve. La comparaison avec nos propres dirigeants est désolante.

        Pour finir, j’ai résilié mon abonnement au Monde il y a deux ans et au Nouvel Obs il y a un an. Je le regrette presque, j’aurais aimé pouvoir me désabonner une deuxième fois !

  3. KiwixarLe 31 juillet 2014 à 21h52
     Afficher/Masquer

    Il y a un glissement sémantique intéressant dans l’article : Poutine a droit a son prénom (Vladimir) 3 fois en début d’article (sur 6 fois cité).
    On va peut-être avoir droit à la suite du processus de démonisation par les merdias : l’appeler par son prénom, comme Saddam en son temps.

    Vladimir Poutine, qui cache mal son mépris pour ces Européens « décadents »

    Tiens, on n’a pas eu le droit au qualificatif soviétique de “vipères lubriques”, c’est déjà un progrès…

  4. Crapaud RougeLe 31 juillet 2014 à 21h53
     Afficher/Masquer

    C’est bien pire que de la désinformation. Saluer comme une grande première cette décision qui ferait enfin exister l’Europe politique, c’est applaudir un pas de plus vers la guerre, quelque soient les torts de Poutine. C’est de l’inconscience pure et simple, la preuve indubitable que les auteurs de ce texte ne réfléchissent plus.

    • V_ParlierLe 31 juillet 2014 à 23h36
       Afficher/Masquer

      Mais bientôt les journalistes du Monde nous sortiront peut-être des trucs comme çà:link to youtube.com .

      • sempervivensLe 01 août 2014 à 08h54
         Afficher/Masquer

        Une horreur cette vidéo ! C’est en voyant celà et les députés du PPE photographiés en compagnie du nazi Parubiy, que l’on saisit à quel point les élites européennes sont complices d’un génocide silencieux.

        • V_ParlierLe 01 août 2014 à 09h57
           Afficher/Masquer

          Et oui, on ne peut pas croire qu’à ce niveau ils ne se soient pas documentés. Donc oui, c’est grave car c’est intentionnel.

      • barre-de-rireLe 01 août 2014 à 10h01
         Afficher/Masquer

        j’adore le mec qui se pose en lumière et dit ” ces gens la y servent à rien faut les tuer ”

        dans mon raisonnement, celui qui vient à s’interroger de l’utilité de sa propre existence et de la juger supérieure à celle d’autrui, il beaucoup de temps libre et ne doit pas forcement servir à grand chose non plus.

        y a pas d’utilité à l’existence puisque nous sommes que le fruit de la concrétisation d’un amour entre 2 êtres, on demande pas à venir au monde, par nature on a pas de but. chacun mène son existence tel qu’il le veut dans la mesure où il le peut.

        se placer en décideur et choisir de prioriser une lignée ou d’en éteindre une autre ça porte un nom…

    • SpipouLe 01 août 2014 à 00h33
       Afficher/Masquer

      Ce n’est pas de la désinformation, mais à ce point-là, je ne sait même plus s’il existe un mot dans le dictionnaire.

      J’hésite entre paranoïa, delirium tremens (ils vont être bien embêtés, au Monde, quand il y aura un embargo sur la vodka russe – ils pourront toujours se rattraper sur la Wybirowa polonaise, remarquez), dissonance cognitive, ou carrément autisme profond… Je propose qu’on se cotise sur ce blog pour leur offrir un psychiâtre.

  5. ArkhamianLe 31 juillet 2014 à 21h58
     Afficher/Masquer

    La bonne question, la vraie question est posée (mais évidemment la réponse est stupide): “qu’est-ce qui a bien pu pousser les 28 à parler d’une seule voix?”

    • SpipouLe 01 août 2014 à 00h47
       Afficher/Masquer

      Surtout que c’est au maximum 27 ! Si on cherche un peu sur internet, on voit bien que Merkel fait tout ce qu’elle peut pour s’entendre directement avec Poutine pour éteindre l’incendie (voir entre autres l’article de The Independant donné ci-dessous par Caroline Porteu dans son commentaire. Merci, Caroline !).

      Espérons qu’elle réussisse, mais face à la bande Kerry – Clinton, elle a du boulot !

      • Crapaud RougeLe 01 août 2014 à 01h34
         Afficher/Masquer

        Elle nous les brise, la Merkel ! C’est pas elle qui a dit que ces sanctions étaient “inévitables” ? On lui a foutu un couteau sous la gorge pour dire ça ? Pourquoi n’a-t-elle pas dit qu’elles étaient “regrettables” ? Elle manque de vocabulaire ?

        • Bertrand DunogierLe 01 août 2014 à 08h47
          Afficher/Masquer

          Un rapport avec les 75 000 milliards de produits dérivés de la DB ? link to zerohedge.com

          • chiosLe 01 août 2014 à 11h17
            Afficher/Masquer

            DAX à 9300

      • Crapaud RougeLe 01 août 2014 à 01h57
        Afficher/Masquer

        Il n’y a plus beaucoup à attendre avant que Poutine ne se fasse traiter de “Munichois” par les nationalistes russes. Et ils auront raison. A force de vouloir éviter la guerre, face à un adversaire aussi déterminé à la provoquer que ne l’était Hitler, il aura quand même la guerre. Il n’a plus qu’une solution : prendre les devants en reconnaissant les deux Républiques autoproclamées, prendre leur défense et exiger des US qu’ils fassent reculer les Kievens hors de leurs territoires. Quand les fameuses hordes de chars “soviétiques”, (réputées si “dangereuses”), occuperont réellement les deux Républiques, quand elles auront réduit en poussière les unités ukrainiennes qui n’auront pas eu le temps de fuir, l’Occident sera au pied du mur. Et je vous fiche mon billet qu’il fera moins le malin.

    • barre-de-rireLe 01 août 2014 à 10h15
      Afficher/Masquer

      - menaces
      - corruption
      - suggestions des intérêts & stabilité économique ( menaces )

      quand on va dans cette direction et qu’on emmène un pays derrière soi on le fait pour être en bonne position une fois le problème réglé. c’est tellement simple et évident qu’on le met pas en 1° sur la liste car on va chercher loin par habitude. la réalité c’est simplement qu’on se regroupe d’un coté pour démembrer de l’autre coté pour absorber et piller par palier à des couts attractifs permettant le maintien du système tel qu’on le connait car on ne SAIT PAS faire autrement. car cela implique qu’il faut admettre ses limites et bien entendu accepter de mettre sur la table le concept de décroissance, qui est une insulte suprême au capitalisme dans bien des gouvernements de la planète. la raison pour laquelle on en est la c’est que la contraction globale est amorcé depuis 2012 et ils l’ont caché, la elle apparait, il faut lui trouver un déflecteur.

      junker : ” pas d’absorption dans les 5 prochaines années “…. héhéhé…

  6. FloMaQLe 31 juillet 2014 à 22h03
    Afficher/Masquer

    Est-ce normal que la Pologne la Hongrie, la Tchéquie, la Slovaquie, la Roumanie, la Croatie, etc. ne figurent sur aucune des 2 cartes ? Pas plus que la Corse, la Sardaigne et la Sicile, d’ailleurs ?
    C’est quoi, cette géographie ?
    Ceci dit l’article du Monde est très peu documenté, en effet. Il ne vaut guère mieux que ces cartes, indigentes.

    Si Poutine méprisait tant l’Europe, pourquoi aurait-il conclut autant de contrats avec elle ?
    Et pourquoi la Russie aurait-elle émis le texte de protestation traduit hier sur ce blog ?
    A t’on seulement relevé ou commenté ce texte dans les médias européens ?

    M. Fedorovski devrait écrire dans le Monde…

    ,

    • HuhuLe 31 juillet 2014 à 22h11
      Afficher/Masquer

      >FloMaQ

      C’est pas un article, c’est un édito, ce qui autorise souvent à écrire n’importe quoi, puisque c’est de l’opinion, et donc rarement plus que des propos de comptoir…

      • FloMaQLe 31 juillet 2014 à 22h23
        Afficher/Masquer

        L’édito n’est-ce pas ce qui est censé donner envie de lire le reste des articles du journal ?
        Dans ce cas, l’apétit de lecture est coupé…

    • GahLe 31 juillet 2014 à 23h45
      Afficher/Masquer

      Il l’a fait dans le Figaro link to lefigaro.fr

  7. DonatLe 31 juillet 2014 à 22h10
    Afficher/Masquer

    L’Occident arme directement ou indirectement les rebelles de la Syrie! C’est normal.

  8. SandrineLe 31 juillet 2014 à 22h12
    Afficher/Masquer

    Il faut bien sauver la face et faire croire à la masse que tout est sous contrôle !! Il y en a malheureusement suffisamment pour le croire !

  9. Alex78Le 31 juillet 2014 à 22h13
    Afficher/Masquer

    Ca fait un moment que je fréquente les crises.fr. C’est une vraie bouffée d’oxygène contre cette propagande. Merci à Olivier et à tous ceux qui oeuvrent avec lui.

    Sur cet article, je ne peux qu’être profondément honteux d’être Européen. Pas un mot sur ces civils d’origine russe qui se font massacrer par les ukrainiens.

    Je connais un peu ce qu’est un russe et je peux vous dire que nous sommes des filllettes à côté d’eux.

    Nous choisissons très mal notre ennemie. Et la tournure que prends les évenements ne présage rien de bon.

  10. le BelgeLe 31 juillet 2014 à 22h14
    Afficher/Masquer

    Ici un article du Président du Centre d’analyse systémique et de prévision russe, Rostislav Itschenko.
    Qui reprend les efforts faits par la Russie depuis le début de la crise ukrainienne pour aider l’UE à ne pas sombrer économiquement et à prendre quelques distances des USA.

    link to bendeko.blogspot.com

  11. NerouievLe 31 juillet 2014 à 22h16
    Afficher/Masquer

    Le Monde agit exactement comme Obama et Kerry, pouvant s’autoriser à donner la Vérité à laquelle tout un chacun se doit de croire et accepter. On est presque dans la révélation, le religieux.
    Mais on doit bien pouvoir demander au journal d’apporter des preuves de ce qu’il annonce comme une vérité acquise et indiscutable. Comment faire pour que ce soit une réplique vue par tous ? Un journal ce n’est pas un forum et c’est cette direction unique sans réponse qui fait sa force ; dans une assemblée, de peur de paraître ridicules plus de 90% des gens n’osent pas remettre en doute la parole d’une autorité, que ce soit un journal de renom ou une personne. Pour les 10% restants quelques mots bien préparés à l’avance suffisent pour leur clouer le bec.

  12. lonLe 31 juillet 2014 à 22h19
    Afficher/Masquer

    Tiens ça me rappelle un autre chef-d’oeuvre dans le genre :

    link to bruxelles.blogs.liberation.fr

    6 ans déjà . L’Europe des “petits pas ” ?

    ” L’idée viendra du Français Jean Monnet, un européen convaincu. Selon lui, la seule solution est l’unité de l’Europe. Il propose un processus « à petits pas », basé sur une collaboration franco-allemande.”
    link to strasbourg-europe.eu

    lol…mais bon , on ne peut pas reprocher à nos zélites politico-médiatiques de ne pas avoir de la suite dans les idées .

    Aux zarmes, Européens, formez vos bataillons. l’UE a besoin de sa guerre pour s’accomplir, comme la guerre de Sécession à une autre époque, et elle se fera à l’Est ( Ach mein Führer, je marche, je marche….
    link to youtube.com a

  13. ElonLe 31 juillet 2014 à 22h21
    Afficher/Masquer

    Quel aveu de la part de la part d’éditocrates au service des oligarchies européistes néo-libérales ! Il fallait donc à l’UE un Poutine ou plutôt un beau conflit à sa charge à pour qu’elle existe. Autrement dit s’il n’existait pas, l’UE (et les USA) l’aurait inventé. On n’est pas loin de la vérité. Ah, les beaux discours d’antan sur l’Europe de la PPPPaix et de l’AMMMitié entre les PPPPeuples! Quant au reste, propaganda …. propaganda. L’avant-dernier paragraphe est anthologique dans le genre : comment passer du soupçon infondé faute de preuve à l’accusation. Immonde.

    • VladPLe 01 août 2014 à 10h01
      Afficher/Masquer

      Et vous noterez au passage que, sur la 2ème carte, la Suisse est “intégrée” dans l’Europe face à la Russie démantelée… Sans doute “de gré ou de force…”
      Encore un vœux pieu de plus! Je me demande bien où ils ont pris qu’on allait voter pour une intégration à l’Europe et à l’OTAN!
      On est petit: On a juste la même population que la Novorussia: 7 000 000 d’hab. Mais chez nous, l’armée de milice ne compte pas seulement 3 à 5000 pékins…

Par Jean Lévy - Publié dans : Pages d"écriture - Communauté : Communard toujours !
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés