Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Signez la lettre ouverte - pétition au président de la République "Pour une politique française en Syrie  indépendante et respectueuse du droit 

RT

Le 2 juillet, Emmanuel Macron était ciblé par une tribune l'accablant pour ne pas voir en Assad l'«ennemi de l'humanité». Onze jours plus tard, le président français est interpellé par une autre lettre ouverte, diamétralement opposée à la première.

Le site du Comité Valmy (association pluraliste défendant essentiellement l'indépendance nationale de la France) a publié le 13 juillet une tribune appelant Emmanuel Macron à «une politique française en Syrie indépendante et respectueuse du droit [international]».

Après avoir déclaré en juin dernier qu'il ne voyait pas en Bachar el-Assad un ennemi de la France, Emmanuel Macron a été interpellé dans une première tribune, parue début juillet dans Libération. Qualifiant l'actuel président syrien d'«ennemi de l’humanité tout entière», ses auteurs (une centaine d'intellectuels et spécialistes français ou syriens) demandaient littéralement au locataire de l'Elysée de se positionner en faveur du «départ nécessaire de Bachar al-Assad».

Ce 13 juillet, les auteurs de la seconde tribune dénoncent «un appel à la guerre [qui] cautionne la tentative de déstabilisation d’un Etat souverain, au mépris du droit international».

Déplorant «un chantage moral habituel qui consiste à culpabiliser ceux qui refusent la guerre», les signataires insistent sur «l’échec d’une politique d’ingérence illégitime et désastreuse» ces dernières années en Syrie.

Venant contrebalancer le discours publié dans Libération, les auteurs de cette seconde tribune affirment leurs positions autour de trois points :

  • L'opposition «aux guerres visant à des changements de régime»
  • La défiance face à des «humanitaires auto-proclamés [dont les intentions sont] illégales au regard du droit international»
  • La volonté de voir «une France [qui comprend] l’intérêt véritable des Français et des peuples du monde entier»

Les récentes prises de positions d'Emmanuel Macron sur la Syrie constituant un revirement de taille par rapport à la ligne de son prédécesseur, les auteurs de cette tribune interpellent le président français en ces termes : «Nous vous demandons de lever les sanctions qui frappent le peuple syrien et de rétablir les relations diplomatiques avec l'Etat syrien.»

Plusieurs personnalités françaises et belges sont signataires de cet appel au président de la République, parmi lesquelles des journalistes (Bruno Guigue, Michel Collon), des hauts gradés de l'Armée française (l'amiral Debray, le colonel Corvez) ou encore des universitaires (Bruno Drweski, Jean Bricmont).

Pour une politique française en Syrie 
indépendante et respectueuse du droit 
Pétition adressée à Emmanuel Macron

 

Monsieur le Président,

Vous avez déclaré que vous ne souhaitiez pas la destruction de l’Etat syrien et qu’avec vous au pouvoir, on en aurait fini avec les “néoconservateurs importés”. Plus récemment, au sortir du G20, vous avez de nouveau précisé votre détermination à œuvrer pour une sortie politique du conflit excluant le préalable d’une mise hors jeu de l’actuel Président de l’Etat syrien. Vous interrompez le soutien financier et logistique que la mandature précédente accordait à des forces combattantes terroristes qu’elle qualifiait de ‘modérées.’

 

Ce réalisme a été imposé par l’échec d’une politique d’ingérence illégitime et désastreuse. Le peuple syrien avec toutes ses composantes, en particulier une opposition authentique de l’intérieur, certes pas celle d’une poignée d’exilés exhibés à quelques occasions, s’est rangé derrière Bachar el Assad pour lutter contre la désintégration de sa nation. Avec l’aide de pays amis, il est en train de mettre fin à l’existence d’un Etat takfiriste.

Parmi ceux qui ont accueilli votre présidence avec scepticisme, beaucoup espèrent voir dans cette position une politique qui permettrait à la France d’entamer une diplomatie indépendante. Elle se déploierait fermement dans les intérêts conjoints des peuples de la région, martyrisés et décimés, et du peuple français qui n’en a récolté comme effet tangible que des attentats terroristes sur son territoire et l’instauration d’un Etat d’urgence sans cesse reconduit. Elle saurait rester insensible aux imprécations telles que celles développées dans une lettre ouverte à Libération (1). Ce véritable appel à la guerre cautionne la tentative de déstabilisation d’un Etat souverain au mépris de la loi internationale. Il se présente sous la forme d’un chantage moral habituel qui consiste à culpabiliser ceux qui refusent la guerre, en les accusant de faire de la France la « complice » des crimes imputés sans preuve au gouvernement syrien. Bien au contraire, des preuves irréfutables s’accumulent qui mettent en évidence la responsabilité des forces terroristes dans les différents événements chimiques qui ont émaillé la scénarisation d’une dictature sanguinaire qui assassine son peuple.

Nous sommes opposés à toute guerre d’ingérence franche comme celle qui a détruit la Libye et déstabilisé l’Afrique sub-sahélienne mais plus encore contre cette forme insidieuse d’agression menée par la France en Syrie à l’insu du peuple français. Aussi nous vous mettons en garde instamment contre la tentation de création de couloirs humanitaires, prétexte toujours invoqué pour établir une installation militaire étrangère dans un pays souverain.

Monsieur le Président,

Nous attendons de la part de votre gouvernement que la France réaffirme sa vocation d’indépendance et de respect du droit en matière de politique internationale, à savoir :


- Qu’elle s’oppose aux guerres visant à des « changements de régime », qui sont en réalité des guerres visant à la destruction d’États souverains qui n’agressent personne ;

- Qu’elle refuse de suivre les « diktats » de tous ceux, néoconservateurs ou « humanitaires » auto-proclamés, qui mèneraient à des guerres sans fin, illégales au regard du droit international ;

- Qu’elle fonde le prestige de la France sur sa capacité de compréhension et de médiation des conflits, ce qui est dans l’intérêt véritable des Français et des peuples du monde entier ;

Comme premier geste concret, nous vous demandons de lever les sanctions qui frappent le peuple syrien et de rétablir les relations diplomatiques avec l’Etat syrien. Cela permettrait au moins de coordonner les actions contre les takfiristes européens recrutés en Syrie et en voie de retour pour commettre des attentats.

(1) (http://www.liberation.fr/debats/2017/07/02/monsieur-le-president-maintenir-assad-c-est-soutenir-le-terrorisme_1581057) ; 
 

LISTE DES PREMIERS SIGNATAIRES:

adresser les signatures aux sites : 

 info@comite-valmy.org

ou à

  http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2017N49619

 Claude Beaulieu, président du Comité Valmy
 Badiaa Benjelloun, médecin, directrice de l’espace Maymana
 Ahmed Bensaada, enseignant, auteur et essayiste
 Joseph Berbery, retraité de l’enseignement, Canada
 Geneviève Blache, membre de la direction du Comité Valmy
 Jean Bricmont
 Vladimir Caller, journaliste, analyste politique
 Michel Collon, journaliste, écrivain, fondateur d’Investig’Action
 Comité Valmy
 Alain Corvez, conseiller en stratégie internationale
 Bruno Drweski, enseignant-chercheur, historien, géopolitiste, ARAC
 Bernard Gerbier, professeur des Universités émérite
 Bruno Guigue, ex-sous-préfet de la République, analyste politique
 Youssef Hindi, écrivain, analyste politique
 Investig’Action
 Diana Johnstone, journaliste, écrivaine
 Claude Karnoouh, philosophe, anthropologue, retraité CNRS
 Jacques Kmieciak, journaliste
 Simone Lafleuriel-Zakri, professeur retraitée, écrivaine, historienne
 Jean Lévy, Comité Valmy (direction), ancien responsable CGT Banques
 Jacques Maillard, physicien, bureau national du Comité Valmy
 Alexandre Moumbaris, éditions Démocrite
 Marie-José Moumbaris, éditions Démocrite
 Majed Nehmé, journaliste franco-syrien, directeur de Afrique-Asie
 Jean-Pierre Page, syndicaliste, ancien dirigeant national CGT
 Maria Poumier
 Jean-Pierre Robert, administrateur du site Palestine-Solidarité
 Yves Vargas, Philosophe
 Jean-Michel Vernochet, journaliste
 Isabelle Voltaire, Comité Valmy (direction)
 Michel Raimbaud, ambassadeur de France (ret.), conférencier
 Francis Arzalier, historien
 Roger Akl
 Richard Labévière, rédacteur en chef du magazine en ligne prochemoyenorient.ch
 Claude Gaucherand, contre-amiral (2 S)
 Michel Debray, vice-amiral en 2e section
 Pierre Lévy, Rédacteur en Chef de Ruptures
 Hugues-Antoine Suin, diplomate à la retraite
 Hassan Hamdane, sociologue, professeur à l’Université libanaise, Beyrouth
 Ali Ibrahim, citoyen syrien, licencié es-littérature française
 Dominique Dionisi
 Guy Chayvialle
 Laurence Potier, Chef d’entreprises
 Hubert de Gevigny, contre-amiral (2 S)
 Charles Hoareau, président Association nationale des communistes
 Sylvia Cattori, journaliste indépendante
 Marie-Catherine Andreani
 Jacques Lacaze, ancien conseiller municipal Liévin (62)
 Jean-Pierre Garnier, sociologue
 Bernard Maillard
 Claude Deffontaine
 Hélène Lequien
 Mouna Alno-Nakhal, ex-biologiste
 Odile Hage, retraitée de l’enseignement
 Halima Sadki, enseignante, membre du Comité Valmy
 Mezri Haddad, ancien ambassadeur de Tunisie auprès de l’UNESCO
 Bernard Gaveaux
 Nadia Gaiddon
 Christian Bouteau
 Denis Lemercier
 Nathalie Waibel, citoyenne éclairée donc libre
 Laurent Dauré, journaliste
Ginette Hess Dkandranirédactrice de La voix de la Syrie.com
Claude Roddier - astrophysicienne retraitée - Comité Valmy
François Roddier - astrophysicien retraité - Comité Valmy
Michel Dupuy , cadre retraité, syndicaliste 
Gilles Gomel, retraité
Dominique HERRBACH, Enseignant
Ulrike Darras , membre du MODEM
Jean Darras, docteur en droit, retraité de la fonction publique
Michel Leprêtre - Proviseur retraité en charge du Lycée Charles de Gaulle de Damas (2012-2016) 
Walter POMATELLI technicien en retraite 
Hamouda S 
Henri Brosse, ouvrier retraité
Jean-Claude Delaunay, économiste, professeur retraité
Guilleminot Christian, retraité
Yara Massarani
Thierry Delbós
Marie-Christine Mouranche
« Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR »
Lucien Pons, président du « Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR » 
Philippe MASSON - Professionnel de santé ; libre penseur
Gabriel Galice, ancien Conseiller régional de Rhône-Alpes, Président de l’Institut International de Recherches pour la Paix à Genève (GIPRI).
Bassam Tahan 
Dominique Mazuet - Librairie Tropiques
Djamal Benmerad 
Abdel Ben Youssef - Historien- Universitaire - Tunisie
Nicolas Dhuicq, ancien député
Yvo Rens, Professeur honoraire Université de Genève
Jacques Durand, retraité du CNRS
Marie-Ange Patrizio, traductrice
Nora Zeghli, Directrice de publication Hawa Magazine
Denis Rancourt, Association des libertés civiles de l’Ontario, Canada
Vaneesa Beeley, journaliste indépendante
Hichem Kacem, éditeur indépendant
Ali Rastbeen, Président de l’Académie de géopolitique, Paris
Vadim Kamenka, journaliste, L’Humanité
Bahar Kimyongur 
Gearoid O Coilmain
Guy Richard - Comité Valmy
Pierre PEUCH militant associatif - Saint-Angel 19200 
Patrick GENET, technicien du Ministère des Armées.
Nathan Pottier, citoyen lambda mais suivant de très près ce que l’on a pr
is pour habitude de nommer le "conflit syrien" 

Jean-Claude Antakli : En tant que Franco-syrien originaire d’Alep ville martyre, non seulement je souscris à cette lettre ouverte au Président Macron, mais je compte utiliser mon droit de réponse vis à vis du rôle infâme que joue le journal "Libération" qui est à la solde de quelques magnas financiers qui versent de l’huile sur le feu, comme si le sang de centaines de milliers de victimes syriennes, n’avait aucune valeur à leurs yeux, et qui pratique la désinformation mensongère en devenant lui-même complice de crimes contre l’humanité, au même titre que l’ancien Ministre des Affaires Etrangères de Hollande qui disait haut et fort" Les Rebelles font du bon boulot" et pour cause le sang arabe a moins de valeur pour ce Ministre étranger aux Affaires Etrangères de son pays, qu’aurait-il penser lui-même, et de ses compatriotes, si du temps du Nazisme en France, un diplomate du même rang proclamait publiquement les collabos font du bon boulot en France !!
Auteur de Syrie une Guerre sans nom ! et de Syriapocalypse " 2 livres témoignages, 3 ans d’écriture pour 6 ans de Guerres pour RIEN !

Sarah P. Struve - 94230 Montgeron.
Robert Côté, enseignant, Montréal.
Chantal Dupille - journaliste écrivain blogueuse 
Joëlle PÉNOCHET, universitaire, journaliste interdépendante

Nicolas Plagne, ancien élève de l’ENS (Lettres) de Paris, agrégé et docteur en histoire, licencié en droit
Annick MASSEY Pertuis Vaucluse 
André Chenet, poète et jardinier 

Je rejoins avec ferveur les signataire de la pétition « Pour une politique française en Syrie indépendante et respectueuse du droit” en tant que citoyen responsable du journal en ligne Désobeissance civile et animateur du collectif Danger Poésie. J’ajouterais avec force à la requête auprès du Président Macron que notre pays prenne d’urgence une distance salutaire vis à vis des Etats-Unis et de l’état d’Israël et condamne officiellement les dictatures mortifères des émirats.

Alain Harrison - Québec
Mohamed Ben Yakhlef, économiste, conseiller municipal Ensemble, aumonier musulman des prisons
Bernard Rabret 
Ali Abbas
Stéphane D : Architecte des systèmes d’informations.
Jacques CERVELLI, retraité de la gestion de risques

 

Tag(s) : #Politique française

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :