Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Italie: la droite et les antisystème se partagent les présidences du Parlement

Résultat de recherche d'images pour "euronews logo"

Le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) a conclu samedi en Italie un accord avec la coalition de droite/extrême droite pour faire élire l’un des siens à la présidence de la Chambre des députés, en votant en échange pour une fidèle de Silvio Berlusconi au Sénat.

Roberto Fico, 43 ans, un orthodoxe du M5S marqué à gauche, a été élu à la Chambre des députés avec 422 voix sur 620 et Elisabetta Alberti Casellati, 71 ans, une avocate proche du magnat des médias, est devenue la première femme présidente du Sénat italien avec 240 voix sur 319.

Dans la foulée, le chef du gouvernement sortant, Paolo Gentiloni (centre gauche), a officiellement remis sa démission, même s’il continuera à gérer les affaires courantes jusqu‘à la formation d’un nouveau gouvernement.

Le président de la République, Sergio Mattarella, doit entamer début avril ses consultations, qui s’annoncent à la fois serrées et ouvertes compte tenu de l’absence de majorité claire, de la nouvelle ouverture du M5S aux tractations politiques classiques et des failles béantes mises au jour cette semaine au sein de la coalition de droite.

Aussi bien cette coalition arrivée en tête avec 37% et désormais dominée par la Ligue (extrême droite) de Matteo Salvini, que le M5S, devenu le premier parti du pays avec 32% sous l‘égide de Luigi Di Maio, revendiquent le pouvoir.

“Nous avons été rapides, concrets et cohérents. Le prochain objectif est de faire naître un gouvernement sur un programme clair et respectueux des élections: les Italiens d’abord!”, a lancé M. Salvini.