Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Batignolles

 

Rapports de Force

Quatorze mois déjà ! La vingtaine de femmes de chambre, gouvernantes et équipiers toujours en lutte depuis les premiers jours d’une longue grève débutée en juillet 2019 se rappellent aux bons souvenirs du groupe ACCOR, gestionnaire de l’hôtel Ibis des Batignolles.

Celui-ci, fermé pour cause de confinement et de crise sanitaire, ouvre à nouveau ses portes mardi 1er septembre. Les femmes de chambre et leurs soutiens syndicaux, politiques et féministes se rassembleront demain à midi devant l’établissement, porte de Clichy, au numéro 10 de la rue Buffet, pour réclamer leur internalisation dans les effectifs de l’hôtel et un meilleur statut que celui subi chez leur sous-traitant STN.

Avec ce rassemblement, le syndicat CGT-HPE espère réactiver les quelques avancées obtenues après de longs mois de lutte. Leur combat avait permis d’ouvrir des discussions avec le groupe ACCOR à la veille du confinement.

Pour une fois, une volonté de retour au monde d’avant ! Aujourd’hui, ces discussions sont au point mort depuis des mois et les femmes de chambre vivent la réouverture de leur lieu de travail dans l’incertitude la plus complète.

À ce jour, elles n’ont pas encore été rappelées par leur employeur et bénéficient encore du dispositif d’activité partielle à destination des entreprises, mis en place par le gouvernement. La grève des femmes de chambre de l’Ibis des Batignolles s’est donc transformée de fait en lutte des femmes de chambre. Du moins jusqu’à ce qu’elles soient invitées à reprendre le travail.

 

Photo : LouizArt Lou

 

Tag(s) : #Luttes de classes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :