Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Connaissez-vous l'humour des jeunes chinois? | Le Huffington Post LIFE

L’intervention militaire russe en Ukraine vue depuis la Chine !...

Ces derniers temps, ceux qui lisent la presse chinoise assistent à un véritable festival d’humour sarcastique. Comme la plupart des esclaves salariés occidentaux, persuadés de leur "exceptionnalité" innée et éternelle, n’estiment naturellement n’avoir rien à apprendre de l’étranger (une "immunité" naturelle conférée par le racisme atlantiste multiséculaire "normal", aujourd’hui massivement anti-russe et anti-chinois), le lobby politicomédiatique atlantiste n’a pas encore jugé utile de censurer ouvertement les médias chinois, mais au rythme actuel des choses cela pourrait néanmoins advenir rapidement…

Au cours des derniers jours, on a vu l’un des principaux organes médiatiques officiels du Parti Communiste Chinois publier une série d’articles illustrés.

Cette saga en sept volets intitulée « Commentaire illustré sur l'hégémonie à l'américaine » se compose des épisodes suivants :

(1) Les initiateurs de la crise ukrainienne ;

(2) Le « marionnettiste » qui tire les fils dans les « coulisses » des turbulences mondiales ;

(3) Un « vampire » qui amasse sans vergogne de l'argent partout dans le monde ;

(4) Les « conspirateurs de la guerre froide » du 21e siècle ;

(5) Un « fabricant de poisons » qui répand la peste, la haine et la guerre ;

(6) Des « pseudo-gardiens » des droits de l'homme qui n'ont aucune considération pour la vie ;

(7) Un « Voldemort » qui détruit l'ordre international. Voilà pour les thèmes abordés, et voici les principales illustrations correspondantes

POUR LES VISIONNER LES CARICATURES

CLIQUEZ CI-DESSOUS

http://www.reveilcommuniste.fr/2022/04/la-guerre-d-ukraine-vue-de-chine.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

Pour le Quotidien du peuple, le conflit actuel révèle « les véritables intentions des États-Unis, c'est-à-dire freiner le développement d'autres pays et de consolider la position dominante de Washington dans le schéma international » :

« Ce que les États-Unis font pour maintenir leur hégémonie sème la discorde et les conflits dans le monde ». Voici de larges extraits de cette série d’articles : « Sous la direction des États-Unis, l'OTAN a persisté à pousser sa soi-disant ligne de défense de « sécurité collective » jusqu'à la frontière russo-ukrainienne, ce qui a finalement conduit à la crise ukrainienne. (…)

Après le déclenchement de la crise ukrainienne, les États-Unis ont crié « arrêtez la guerre », mais leur action réelle a été de verser de l'huile sur le feu par tous les moyens. Le 10 mars, les États-Unis ont approuvé 13,6 milliards de dollars d'« assistance à l'Ukraine ».

Début mars, le New York Times a rapporté que les États-Unis et l'OTAN avaient livré plus de 17 000 armes antichars à l'Ukraine en six jours. (...) Les États-Unis allument l'incendie en premier, puis attisent le vent, et c'est le peuple ukrainien qui en paie le prix. Le HCR a déclaré le 31 mars que 4 millions de personnes avaient fui l'Ukraine et qu'environ 6,5 millions étaient devenus des sans-abri. Les États-Unis crient halte à la guerre tout en tenant en même temps un couteau à la main.

Ce comportement de pompier pyromane montre toute la nature hypocrite des Etats-Unis ». « Depuis le déclenchement du conflit entre la Russie et l'Ukraine, les États-Unis n'ont cessé de verser de l'huile sur le feu et de livrer successivement des armes à l'Ukraine. (…)

Selon un récent rapport publié par l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm en Suède, les États-Unis et leur complexe militaro-industriel, en tant que « plus grand exportateur d'armes au monde », « réalisent plus de profits » dans le conflit russo-ukrainien. Le cours des actions des géants américains de l'armement confirme également cette affirmation : du 24 février au 28 mars, le cours de l'action Lockheed Martin a augmenté de plus de 13 %, Northrop Grumman de plus de 13,4 % et General Dynamics de plus de 10 %.

Les États-Unis ne cessent de créer des tensions de peur que le conflit ne s'arrête. Ils veulent simplement gagner de l'argent avec la guerre pour remplir leurs propres poches et maintenir leur position hégémonique le plus longtemps possible ». 3 « Récemment, l'affaire des laboratoires biologiques américains en Ukraine a suscité une attention générale.

En fait, les activités militaires biologiques des États-Unis en Ukraine ne sont que la pointe de l'iceberg. Au nom de la « coopération pour réduire les risques de biosécurité » et du « renforcement de la santé publique mondiale », le département américain de la Défense contrôle 336 laboratoires biologiques dans 30 pays à travers le monde, répartis en Afrique, en Europe de l'Est, en Asie du Sud-Est et au Moyen-Orient. Il y a de fréquents accidents dans ces laboratoires et un grand nombre de dangers potentiels pour la sécurité. (...)

La base biologique de Fort Detrick aux États-Unis est quant à elle qualifiée de « centre des expériences les plus sombres menées par le gouvernement américain » par les médias américains. La base a connu de nombreux accidents de sécurité et a été finalement fermée en juillet 2019.

Face aux inquiétudes et aux doutes de la communauté internationale, les États-Unis ont toujours éludé les choses importantes et tenté de s'en sortir de manière superficielle avec des mensonges légers. Que font les laboratoires biologiques que les États-Unis ont dans le monde entier ? Washington doit apporter une clarification complète avec une attitude responsable et donner une réponse au monde ».

« Depuis leur fondation, les États-Unis n'ont jamais cessé de s'immiscer dans les affaires intérieures d'autres pays et de renverser le pouvoir politique d'autres pays, et ont toujours plongé le monde dans les troubles avec leur comportement hégémonistes. Ce « Voldemort », qui sape la paix et la stabilité mondiales, a eu recours à des moyens tels que l'ingérence dans les élections, l'incitation à l'agitation, la subversion du pouvoir politique et même la guerre dans le monde entier pour pratiquer l'interventionnisme et l'intimidation.

L'histoire des États-Unis est entièrement une histoire de guerre, ce qui est un fait reconnu par la communauté internationale. Depuis leur fondation en 1776, les États-Unis ont été en état de guerre environ 93% du temps ; au cours des 10 dernières années, les États-Unis ont envahi plus de 20 pays ou provoqué des changements de régime dans les pays concernés, et sont intervenus à plusieurs reprises et ont manipulé la « révolution de couleur » de certains pays.

En regardant un peu partout, que ce soit en Amérique latine, au Moyen-Orient, en Europe de l'Est et d'autres endroits, la situation politique est turbulente, les troubles civils se poursuivent, le terrorisme devient de plus en plus intense ou la situation régionale continue d'être tendue. Le « chefd'œuvre » des États-Unis créant des troubles peut être vu partout dans le monde d'aujourd'hui ».

Le 17 avril, le Global Times reprenait également cette thématique à travers un article intitulé « "Le Voldemort" de l’ordre mondial : L’Amérique est le "Seigneur des Ténèbres" cherchant à détruire l’ordre international » ! Un message des plus explicites aux fans d’Harry Potter, chinois comme occidentaux… Les semaines précédentes, les mass-médias chinois s’en étaient déjà donnés à cœur joie, comme l’illustrent les caricatures d’un autre organe médiatique officiel majeur, mais indéniablement, la critique chinoise va crescendo au fil du temps.

Tag(s) : #Chine Etats-Unis