Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


CINE – DEBAT

  

JEUDI 21 JANVIER

à 20h30
au cinema Frédéric Dard
Les Mureaux
77, rue Paul-Doumer
un film de Gilles PERRET

"Walter, retour en résistance" 

Qu’avons-nous fait des idéaux du
Conseil National de la Résistance 
Comment conjuguer "Résistance" au présent ? 


Débat
avec
Annie Lacroix-Riz,
historienne
et
Gilles Manceron, membre du bureau
national de la Ligue des Droits de l’Homme

 

 

Le film de Gilles Perret « Walter, retour en résistance » est un documentaire sur la Résistance.

 

Mais c’est aussi une charge contre la droite de Sarkozy et son action visant au démantèlement de tous les droits et acquis fondamentaux qui constituent « le modèle social français ».

 

Il nous rappelle fort opportunément que les valeurs, dont le pouvoir veut la disparition contre la volonté du peuple, sont justement celles du programme du « Conseil National de la Résistance »,  celle pour lesquelles tant d’hommes et de femmes, souvent très jeunes, ont sacrifié leur vie.

 

Gilles Perret a simplement filmé au quotidien son voisin Walter Bassan, 82 ans, un personnage attachant dont la jeunesse et la pertinence du jugement sont étonnants.

Résistant haut savoyard qui distribuait des tracts à Annecy, il fut dénoncé, arrêté et déporté à Dachau à l’âge de 18 ans.

Il y passera 11 mois, et fera partie des quelques rescapés de cet enfer concentrationnaire, contrairement à son frère et à la plupart des autres.

 

Le sujet central du film, c’est le lien entre résistance passée et résistance citoyenne actuelle, avec en toile de fond le parallèle historique saisissant  entre 1940 et 2009.

En cela, le film dérange beaucoup les hommes du pouvoir actuel.

 

Mais ils ne peuvent rien contre l’attachement du peuple de France aux valeurs fondamentales d’égalité, de solidarité, de liberté et de fraternité.

 

Ils ne peuvent rien contre le vent de jeunesse qui a soufflé sur le plateau des Glières, haut lieu de la résistance, quand Raymond Aubrac, 95 ans, ancien résistant, ex-préfet de région, a appelé les responsables politiques  à redéfinir un nouveau programme pour l’avenir, autour du « vivre ensemble » et non de « tous contre tous ».

Ils ne peuvent rien contre le discours que Stéphane HESSEL, ancien résistant, ancien déporté, co-rédacteur de la charte universelle des droits de l’homme, ancien ambassadeur de France, a conclu en disant que « le motif de base de la résistance, c’est l’indignation, et les motifs d’indignation aujourd’hui sont nombreux »

 

Pour Christophe, un spectateur :
"Ce film est une bouffée d'oxygène, chapeau bas à Walter BASSAN, Stéphane HESSEL, John BERGER, Constant PAISANT et au réalisateur.

Vivent les courages passés, présents et futurs qui vous animent, vive la Fraternité, le Partage, la Sécu pour tous, les Retraites par répartition et la Presse libre !"

 

Venez en débattre après le film

 

 

 

Tag(s) : #Histoire