Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cela fait près de vingt ans qu’il n’y avait pas eu de mouvement social sur le site. SolvayC
Cela fait près de vingt ans qu’il n’y avait pas eu de mouvement social sur le site. SolvayC

Cela fait près de vingt ans qu’il n’y avait pas eu de mouvement social sur le site. SolvayC

Mercredi, à 14 h, une cinquantaine de salariés de l’entreprise Solvay étaient rassemblés devant l’entrée principale du site de Dombasle-sur-Meurthe, à l’appel de la CGT et de la CFDT, pour manifester leur réaction à la dégradation de leurs conditions de travail.

Selon Ludovic Pichery, secrétaire du comité d’entreprise, cela fait près de vingt ans qu’il n’y avait pas eu de mouvement social sur le site. Solvay, dans le passé, a toujours été en pointe en matière d’avancées sociales et était considérée comme une entreprise paternaliste.

La concurrence économique internationale a modifié la donne et les salariés constatent qu’aujourd’hui les conditions mêmes de la sécurité se sont dégradées avec une recrudescence des accidents du travail.

 
Protéger l’outil de travail

 

Il y en a eu trois depuis octobre dernier, dont un grand brûlé, il y a tout juste deux semaines. « Le budget sur la prévention est en baisse », souligne le représentant syndical. Il faisait remarquer qu’hier 100 % des ouvriers de la fabrication étaient en grève, mais ceux qui avaient été désignés par l’encadrement pour mettre l’usine en sécurité étaient à leur poste de travail. Le représentant syndical faisait valoir que tous les salariés étaient soucieux de la protection de leur outil de travail.

Sur les 330 salariés, on comptabilisait de 15 à 20 % de manifestants. Les délégués font aussi état de la réduction du personnel, de celle des budgets de maintenance et d’une « politique de répression. »

 

Tag(s) : #Lutte de classes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :