Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme du temps de l'Occupation :  la Finance et ses médias  collaborent avec la puissance occupante,

 

Résultat de recherche d'images pour "logo des banques françaises"Résultat de recherche d'images pour "Banque Rothschild Images"Résultat de recherche d'images pour "Banque Rothschild Images"

Chacun en est témoin : les médias français sont mobilisés au service d'un seul candidat à l'élection présidentielle : Emmanuel Macron. 

Tous se déchaînent contre le Marine Le Pen et le Front National.

C'est dans l'ordre des choses : l'immense majorité des journaux et des chaines de télé et de radios appartient aux grands groupes capitalistes ou sont sous la coupe du gouvernement PS.

Prenons France Inter, en exemple, radio de service public . Par nature, elle devrait être objective, puisque payée par la redevance de l'ensemble des citoyens quel que soit leur vote.

Mais la démonstration pourrait être faite à partir de la télé avec les JT de France2. Seul le nom des journalistes change.

Contraint de relater  les événements de la campagne électorale au niveau des infos, chacun note de quel côté penche les sympathies des journalistes .L'insupportable,  c'est la présentation de Patrick Cohen, les commentaires politiques Jean-Marc Four, de Pierre Weill ou de Nicolas Demorand, des revues de presse de Marc Fauvelle ou d'Hélène Jouan, et aussi des chroniques, celles des "économistes distingués", tel Dominique Seux , qui, sans contradiction, veulent démontrer, à partir de l'argumentation du Medef,  que les solutions préconisées par Marine Le Pen ne tiennent pas la route. Tous ont choisi leur champion. C'est également la voie choisie par Bernard Guetta qui diffuse au quotidien les arguments bellicistes du camp de l'impérialisme occidental. Notons aussi espaces qualifiés d"'humour" que la chaîne diffuse, messages toujours orientés contre l'ennemi à abattre...

Mais la liste n'est pas close !

Plusieurs fois, dans la journée, la mise en condition des auditeurs bat son plein.

Et on appelle cela "la liberté de l'information" ?

On se croirait revenus du temps de Radio Paris (Vous savez : "Radio Paris ment, Radio Paris ment;;;Radio Paris est allemand."..) tant l'info est orientée unilatéralement, soumise aux directives de la Propaganda Abteilung...

La différence, c'est qu'aujourd'hui, c'est au nom des "valeurs démocratiques" que s'effectue la mainmise de l'information. 

Est-ce plus tolérable ?

Tag(s) : #Médias

Partager cet article

Repost 0